1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Bon écoutez, je ne peux pas vérifier les dires de Natural News ou de ce lanceur d'alerte britannique, mais les PEG sont présents partout, cependant il y a déjà assez de motifs scientifiquement prouvés de s'inquiéter de ces vaccins à base d'ARN Messager

Mais effectivement j'ai vu passer sur Twitter et Facebook des tas de choses, dont les effets potentiels de ces vaccins 'innovants', et il y est bien question d'effets de bord sur le placenta et les spermatozoïdes donc d'impact sur la fertilité. (Suivez-nous sur Twiiter !)

Alors, je ne veux pas jouer les cassandres, mais alors qu'ils vont commencer à vacciner en masse les Anglais, je ne veux pas non plus fermer les yeux et censurer cet article.

Rappelez-vous l'Agenda 21, et pensez dans cette optique au coup de maître que pourrait constituer ce vaccin, même si les gens ne se rendent compte que dans 1 ou 2 voir 10 ans qu'il sont devenus stériles (ou qu'ils ont développé une maladie suite à la modification de leur ADN) que feront-ils ? Rappelez-vous que les fabricants de ces vaccins 'jamais testés massivement sur l'homme' ont négocié pour ne pas être tenus responsables des effets secondaires de ces derniers.

Et voilà le problème de la surpopulation mondiale est réglé en quelques mois.

Et en plus c'est nous qui payons.... trop fort....,

Au lieu de cacher les choses, forçons le gouvernement et les chaînes de télévision, à organiser des débats télévisés contradictoire avec des scientifiques pros vaccin à ARN messager (avec leur conflit d'intérêts), et des gens contre, mais intègrent, comme les Dr  Fouché, Raoult, Perronne, le professeur Montagnier ou encore la généticienne Alexandra Henrion-Claude, débattons, mais sans tabou et sans langue de bois, et CHACUN se forgera sont intime conviction.

Comprenez que ce n'est pas à MOI de dire le vrai du faux (certes, je donne mon avis), mais à ce niveau (et vu les enjeux) il faut des experts.

Amitiés,

f.

Vaccin Covid 19

18 novembre 2020

(Natural News) Vous voyez les reportages partout dans les actualités : Le nouveau vaccin contre les coronavirus de Pfizer doit être stocké à -70°C (-94F), ce qui est beaucoup plus froid que le pôle Nord. S'il n'est pas stocké à cette température, ses ingrédients commencent à se décomposer et il ne fonctionne pas. Actuellement, Pfizer affirme, sans preuve, que son vaccin est "efficace à 90%". Mais cette affirmation n'est rien d'autre que de la propagande d'entreprise destinée à faire monter le prix des actions par de fausses projections.

Mais pourquoi ces vaccins doivent-ils être maintenus à -70°C en premier lieu ?

La réponse est qu'ils contiennent des ingrédients potentiellement dangereux qui n'ont jamais été utilisés dans des vaccins auparavant.

Comme l'a expliqué Children's Health Defense dans un article du 6 août, "les vaccins à ARNm en cours d'essais cliniques sur Covid-19, y compris le vaccin Moderna, reposent sur un "système porteur" à base de nanoparticules contenant un produit chimique synthétique appelé polyéthylène glycol (PEG)".

CHD poursuit en expliquant :

L'utilisation du PEG dans les médicaments et les vaccins est de plus en plus controversée en raison de l'incidence bien documentée des réactions immunitaires indésirables liées au PEG, y compris l'anaphylaxie qui met la vie en danger.

Environ sept Américains sur dix pourraient déjà être sensibilisés au PEG, ce qui pourrait entraîner une réduction de l'efficacité du vaccin et une augmentation des effets secondaires indésirables.

Si un vaccin à ARNm contenant du PEG pour Covid-19 obtient l'approbation de la FDA, la hausse de l'exposition au PEG sera sans précédent - et potentiellement désastreuse.

Les documents et publications de Moderna indiquent que l'entreprise est bien consciente des risques de sécurité associés au PEG et à d'autres aspects de sa technologie d'ARNm, mais qu'elle se préoccupe davantage de ses résultats.

Pour en savoir plus sur les exigences en matière de températures très froides pour le vaccin contre les coronavirus, consultez mon Daily News Brief du 18 novembre 2020 :

Les nanoparticules lipidiques provoquent des réactions hyperinflammatoires dans l'organisme, entraînant des réactions graves, une hospitalisation et potentiellement la MORT

Pourquoi les LNP (nanoparticules lipidiques) sont-elles utilisées dans ces vaccins ? Comme l'explique plus en détail la CHD :

Les LNP "encapsulent les constructions d'ARNm pour les protéger de la dégradation et favoriser l'absorption cellulaire" et, en outre, renforcent le système immunitaire (une propriété que les scientifiques du vaccin décrivent d'ordinaire comme les "propriétés adjuvantes inhérentes" des LNP).

En d'autres termes, les LNP sont des adjuvants, c'est-à-dire qu'ils sont conçus pour provoquer des réactions hyperinflammatoires chez les êtres humains, une fois injectés. Ceci est fait dans le but d'induire la création d'anticorps qui permettent ensuite au fabricant de vaccins de revendiquer des taux d'"efficacité" élevés, même lorsque ces mêmes adjuvants provoquent des réactions indésirables graves.

Selon les récents essais de vaccins menés par Moderna, 100% des sujets humains du groupe d'essai des vaccins à forte dose ont subi des réactions indésirables.

Le gouvernement britannique se prépare à une vague de mortalité due aux vaccins

Les réactions indésirables causées par les vaccins à ARNm contre les coronavirus sont si répandues que le gouvernement britannique a récemment admis qu'il s'attendait à une vague massive de "réactions indésirables" / effets secondaires des vaccins contre les coronavirus. Comme je l'ai décrit dans mon précédent article, "VAGUE DE MORT VACCINAIRE : le gouvernement britannique lance un appel d'offres pour un système d'IA afin de traiter le flot attendu de blessures et d'effets secondaires du vaccin COVID-19 décrit comme une "menace directe à la vie des patients" :

Le gouvernement britannique a publié un appel d'offres et un avis d'attribution de marché, recherchant un système d'intelligence artificielle (IA) capable de traiter le flot attendu de blessures et d'effets secondaires du vaccin COVID-19.

Cette offre explique, selon les propres termes du gouvernement :

Le MHRA recherche d'urgence un outil logiciel d'intelligence artificielle (IA) pour traiter le volume élevé attendu d'effets indésirables du vaccin Covid-19 et s'assurer qu'aucun détail du texte des réactions n'est oublié.

En d'autres termes, ils savent déjà que ces vaccins vont tuer un grand nombre de personnes.

David Knight a présenté aujourd'hui dans son émission un dénonciateur britannique qui a révélé que les adjuvants des vaccins contre les coronavirus font preuve d'un taux de stérilité de 97% chez les femmes qui prennent le vaccin. C'est ce qui se produit lorsque vous confiez la synthèse de vos protéines à des sociétés malveillantes qui poursuivent un programme de dépeuplement mondial :

Les décès dus au vaccin contre le coronavirus seront classés comme des décès dus au covid-19 pour que l'escroquerie continue

Plus important encore, comme les gens commencent à mourir des vaccins contre les coronavirus, l'establishment médical classera tous ces décès dans la catégorie "décès covid-19" afin de prétendre que la pandémie s'aggrave.

Cela créera un tout nouveau cycle de mort, d'hystérie médiatique et de politiques de vaccination obligatoire. Ceux-ci, à leur tour, tueront encore plus de personnes, alimentant ainsi la même boucle de rétroaction qui fait qu'encore plus de personnes sont vaccinées et tuées.

En fin de compte, les vaccins eux-mêmes finiront probablement par tuer plus de gens que le coronavirus. Et nous aurons atteint le cauchemar médical autoritaire de George Orwell où le "traitement" maintient la pandémie à perpétuité, alors que toute l'escroquerie est utilisée pour écraser la liberté humaine et asservir les gens dans leurs propres maisons et appartements, partout dans le monde.

C'est ce qui se passe lorsque vous laissez les grandes entreprises pharmaceutiques s'associer à l'État profond pour écraser la liberté humaine et travailler à leur objectif ultime de génocide de masse contre la race humaine.

Bill Gates est sans doute en train de célébrer en ce moment même, avant même que les morts en masse ne commencent.

Si vous voulez survivre à tout cela, résistez à tout prix au vaccin contre le coronavirus. Résistez à la violence du vaccin avec tous les moyens d'autodéfense dont vous disposez, ou vous serez tué.

(Revenez plus tard, nous ajoutons un podcast et un organigramme à cette histoire...)

Le vaccin AstraZeneca, soit dit en passant, est fabriqué à partir de cellules de fœtus humains avortés provenant d'un bébé mâle de 14 semaines. Donc, si vous vous faites injecter ce vaccin, c'est du cannibalisme médical, et vous soutenez l'industrie de la récolte de parties du corps de bébé à des fins lucratives (c'est-à-dire les ateliers de découpe de bébés du Planned Parenthood).

 

Source : Naturalnews.com via Contributeur anonyme

 

C’est l’information d’aujourd’hui, c’est le monde dans lequel nous vivons, et c'est un article exclusif de Crashdebug.fr...

Notre petit site web ne vous impose aucune publicité, nous ne revendons pas vos données, bref nous ne gagnons pas d’argent avec, par contre il propose des services et des infrastructures (que nous vous offrons gratuitement). Cela coûte de l’argent, aussi sachez que si vous le désirez, vous pouvez nous soutenir financièrement à partir de 1€ mensuellement via Tipeee ou occasionnellement via Paypal. Merci par avance ; )

 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow La raison choquante pour laquelle le vaccin contre le coronavirus de Pfizer doit être stocké à -70°C (Natural News)