1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)
NFC
Image : Wikipedia.org
 
Beaucoup de gens s'échauffent à l'idée de la monnaie numérique dans une société sans argent liquide à cause du coronavirus, car le fait de payer sans contact est plus propre que l'argent liquide. De nombreuses entreprises s'efforcent déjà de faire de la monnaie numérique la seule forme de transaction à laquelle elles se livreront pour que leurs clients et leurs employés se sentent en sécurité.

En fait, l'argent liquide est devenu si sale que certaines entreprises qui sont restées ouvertes de façon limitée sous le confinement du coronavirus refusent déjà les clients qui n'ont que de l'argent liquide à offrir. "Sans contact" signifie sans virus.

La sécurité du "Touch-free Cashless" est achetée au prix de la liberté

    Ceux qui renonceraient à une liberté essentielle pour acheter un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni liberté ni sécurité. - Benjamin Franklin

Les humains, à moins qu'ils ne soient du moule héroïque - comme les ancêtres des États-Unis d'Amérique - sont prêts à tout pour se sauver. En cas de crise grave, beaucoup d'entre eux échangeront des libertés qui étaient autrefois considérées comme inestimables, bien que des gens plus courageux aient donné leur vie pour atteindre une telle liberté pour tous.

NSA Building 1024x799
Siège de l'Agence nationale de sécurité / Domaine public

Nous avons vu avec quelle facilité cela s'est produit après le 11 septembre, lorsque le président George Bush a transformé la NSA en la plus grande boîte noire du monde pour abriter des hectares de super ordinateurs destinés à stocker tous les appels de téléphones portables et toutes les communications de données transitant par Internet au nom de la sécurité nationale - littéralement l'Agence de sécurité nationale.

Personne n'a essayé de l'empêcher de répandre le réseau de collecte de données de la NSA dans tous les coins de l'internet et de la téléphonie. Presque personne n'a même cligné des yeux à cette idée jusqu'à ce qu'Edward Snowden la ramène à la lumière. (C'était de notoriété publique bien avant que Snowden ne s'exprime). Même après Snowden, la plupart ne s'en soucient pas. La pratique continue.

Le système de mandat de la FISA était censé protéger les citoyens contre l'accès du gouvernement aux communications (et autres données) récoltées sans mandat. Nous savons maintenant que ce système de mandat était incapable de protéger un futur président contre l'intrusion dans sa vie privée.

Pourtant, presque personne ne s'en soucie. La pratique se poursuit même si la personne qui a été mise sur écoute est le président en place qui peut réellement faire quelque chose pour l'arrêter... mais ne l'a pas fait... si ce n'est pour s'en plaindre en disant : "Cela ne devrait arriver à personne en Amérique".

Alors, ne vous faites pas d'illusions en pensant que les masses n'échangeront pas un peu plus de leurs droits constitutionnels à la vie privée et à la sécurité contre un peu de sécurité restaurée contre un virus semblable à une peste. Déjà, les citoyens dénoncent leurs voisins aux forces de l'ordre lorsqu'ils voient des gens qui osent penser qu'ils ont encore le droit constitutionnel de se réunir pacifiquement et publiquement.

Rien n'a autant divisé et vaincu que le coronavirus (ou les réponses de nos gouvernements mondiaux à ce virus). Les gens sont maintenant l'ennemi. Tous les peuples. Reculez. Ne touchez pas, sauf peut-être avec un bâton de 3 mètres, car cela dépasse les exigences minimales de distanciation sociale.

Les lyncheurs de quartier s'assurent déjà que les quartiers sont à l'abri des personnes non infectées qui ne peuvent pas prouver qu'elles ne sont pas infectées mais qui errent et se rassemblent librement sans masque, prenant des libertés qu'aucun membre décent de la société ne ferait dans le monde COVID actuel. Vous êtes infecté jusqu'à ce que votre innocence soit prouvée.

Beaucoup semblent prêts à croire qu'il existe une clause médicale invisible dans la constitution qui dit que certains droits de l'homme constitutionnels peuvent être suspendus pendant une crise de santé publique - comme votre droit de vous réunir publiquement pour protester contre un confinement qui ne vous permet pas de vous réunir publiquement ! Apparemment, il s'agissait seulement d'un droit de beau temps.

Divisés, conquis et tournés les uns contre les autres dans la peur de cette manière, les gouvernements peuvent espérer que vous ne vous réunirez pas pour apprendre ce qui se passe ou pour protester contre les plans qu'ils élaborent pour une réunification limitée. Le contenu est retiré du web s'il n'est pas en accord avec l'OMS ou le CDC.

Bien que le gouvernement américain ne puisse pas le faire, il a fait appel à des sociétés privées qui possèdent nos principaux portails de communication pour le faire, car elles le peuvent parce qu'elles sont propriétaires du portail. Elles ne semblent pas résister au pouvoir oppressif du gouvernement, comme vous pourrez le voir dans une vidéo à la fin de cet article.

(D'où le nouveau plan de Bill Gates visant à rendre obligatoire l'implantation d'une carte d'identité numérique comme preuve d'immunité virale avant que vous ne puissiez assister à des rassemblements publics ... ou s'agit-il simplement d'utiliser la peur virale pour rendre obligatoire l'implantation d'une carte d'identité numérique pour tout le monde afin que vous puissiez, vous aussi, opérer dans le cadre d'un accord de licence Microsoft).

Ces mêmes personnes qui balancent le pique-nique de leur voisin vont exiger de la monnaie numérique pour ne pas avoir à toucher à votre argent sale non plus, ou elles n'auront rien à faire avec vous. Le "toucher libre" est déjà une réalité.

Les autorités gouvernementales nous apprennent à ne plus jamais nous serrer la main. Même M. Trump, tristement célèbre pour sa poignée de main de prise de pouvoir, a déclaré que ce serait une bonne chose si cela prévalait au-delà de la crise immédiate.

Les gens sont l'ennemi. Pas seulement quelques personnes - toutes les personnes. Évitez tout contact. Diviser pour mieux conquérir.

Le MMT est arrivé, la monnaie numérique est la prochaine

Dans mon dernier Patron Post, j'ai décrit comment la théorie monétaire moderne est arrivée en hélicoptère pour s'imposer presque sans discussion comme le nouveau système économique établi des États-Unis. Le Coronavirus a préparé le terrain pour l'introduction immédiate et l'acceptation silencieuse du MMT.

(Le MMT est le moyen par lequel le gouvernement crée autant d'argent qu'il en a besoin pour financer tout ce qu'il veut faire en émettant de la dette, et les banques centrales financent tout cela. "L'argent des hélicoptères" est l'argent qui est donné aux citoyens partout, comme l'argent jeté d'un hélicoptère au-dessus d'une ville).

Le gouvernement fédéral a commencé à distribuer des revenus garantis limités ("chèques de relance") comme argent gratuit aux personnes que le gouvernement a obligées à arrêter de travailler, tandis que la Réserve fédérale crée cet argent pour le gouvernement à partir de rien d'autre que des cavernes de dettes. Il est maintenant question de faire passer le montant de 1 200 dollars d'argent gratuit par contribuable à 2 000 dollars.

Le MMT a été immédiatement accepté car qui va refuser l'argent gratuit ?

Depuis, Nancy Pelosi a fait un pas de plus dans la direction de l'argent hélicoptère en disant qu'en raison de la crise du coronavirus, il est peut-être temps de parler de l'établissement d'un revenu de base universel (MMT sur stéroïdes) dans le cadre de notre système économique permanent, et pas seulement en tant que secours d'urgence. (Il n'a pas fallu longtemps pour commencer à glisser sur cette pente glissante).

    Voyons ce qui fonctionne, ce qui est opérationnel et ce qui nécessite une attention particulière... D'autres ont suggéré un revenu minimum, un revenu garanti pour les personnes. Cela mérite-t-il d'être pris en compte maintenant ? Peut-être bien. - Zero Hedge

Ainsi, la crise du coronavirus a amorcé la pompe pour faire du MMT la nouvelle politique fiscale/économique à long terme des États-Unis. Ces plans ne sont soi-disant pas assez importants pour nous sauver tous de la crise du coronavirus, de sorte que quelque chose de beaucoup plus important et de plus insidieux est déjà en cours. Il s'agit d'un passage à une monnaie numérique de la banque centrale pour nous transformer en une société sans numéraire.

Les banques centrales du monde entier ont déjà une politique de taux d'intérêt zéro (ZIRP) ou négatif (NIRP), donc une plus grande partie de cette politique n'accomplira pas grand chose. Comme indiqué dans les précédents Patron Posts, les membres de la Fed ont déclaré qu'ils ne s'intéressaient pas au NIRP comme objectif politique (bien que le ZIRP pousse déjà certaines obligations en territoire négatif), mais la Fed a déjà commencé à suivre la voie du MMT avec la plus grande création de monnaie de l'histoire de la nation et de l'histoire des monnaies mondiales.

Plein régime pour la Fed et le pays. C'était facile, que va-t-il se passer ensuite ? Je montrerai dans mon prochain Patron Post comment la monnaie numérique de la banque centrale se dessine déjà sous la crise du coronavirus. (Ces billets sont disponibles en remerciement aux mécènes de ce site qui s'engagent à apporter un soutien d'au moins 5 dollars par mois).

Pour l'instant, je veux montrer à tous les lecteurs à quel point le public est prêt à adopter la monnaie numérique aussi facilement qu'il l'a fait sans réfléchir ni débat public (en dehors du Congrès) ...

    - Théorie monétaire moderne,
    - L'argent hélicoptère pour les masses,
    - Le renflouement de grandes entreprises partout dans le monde,
    - Des enregistrements gouvernementaux de tous les appels téléphoniques,
    - Le stockage par le gouvernement de tous les courriers électroniques et de tout autre trafic Internet,
    - Une quarantaine mondiale sans aucune discussion sur les droits constitutionnels de se réunir en public ou de pratiquer librement une religion.

Tout se passe si vite. La plupart de ces choses ont rapidement évolué vers une politique permanente avec peu ou pas de discussion publique, et encore moins de tollé public. La crise du coronavirus garantit pratiquement que le pire est encore à venir ... cette année. Nous allons nous retrouver sans argent.

Preuve anecdotique de la facilité avec laquelle les gens adopteront l'identité et la monnaie numérique

Les États-Unis sont devenus une nation de flocons de neige qui ont montré qu'ils sacrifieraient volontiers la liberté d'expression garantie par la Constitution pour se sentir en sécurité et non menacés, tout en faisant preuve d'une grande méchanceté pour attaquer toute personne qui, en agissant comme si elle avait le droit à la liberté d'expression, s'offusquait de faire renvoyer cette personne parce qu'elle ne respectait pas le code be-nice.

Les gens renonceront à leur droit constitutionnel à la vie privée pour se sentir plus en sécurité, et ils le font déjà.

    Cameron Karosis s'efforce généralement de protéger ses informations personnelles. Mais un épisode effrayant du COVID-19, qui a commencé le mois dernier par des maux de tête et de la fièvre, a progressé jusqu'à des problèmes respiratoires et a conduit à une visite à l'hôpital, l'a maintenant rendu désireux de divulguer autant d'informations que possible pour aider à stopper la propagation du virus....

    Karosis a déjà communiqué des informations personnelles aux enquêteurs de la santé du Massachusetts. Et si on lui demandait de se conformer à une application téléphonique de suivi des maladies qui surveille ses déplacements sans révéler publiquement son nom et son adresse à Cambridge, il a dit qu'il le ferait aussi.

    "Je suis malade et je suis en quarantaine - tenez-moi en pour responsable", a déclaré le vendeur de logiciels de 27 ans.

    Alors que les pays du monde entier s'apprêtent à mettre fin aux quarantaines et à relancer leur économie et leur société, les citoyens sont surveillés de plus près, dans les pays riches et pauvres, autoritaires et libres.

    De nouveaux systèmes permettant de savoir qui est infecté et qui ne l'est pas, et où ils se trouvent, ont été créés ou étendus en Chine, en Corée du Sud et à Singapour. Et toute une série d'autres systèmes de surveillance - certains utilisant les données de localisation GPS, d'autres recueillant des données médicales - ont été débattus ou testés en Israël, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie et ailleurs....

    AP

Les applications de suivi du coronavirus, l'identification numérique et l'argent numérique vont de pair. L'argent liquide numérique est la dernière étape, mais elle est déjà la première dans de nombreux pays.

En Chine, l'utilisation de l'argent liquide est gênante et rétrograde. Même les sans-abri ne sont pas arriérés au point de toucher de l'argent liquide à l'ancienne. Voyez comme le journal télévisé suivant de 2017 était clairvoyant en disant que les États-Unis seraient sans argent liquide comme la Chine en 2020 :

La liberté est généralement perdue progressivement. Si les gens renoncent si facilement à un peu de leur vie privée pour être suivis afin de protéger le monde contre le COVID-19, même s'ils n'ont jamais connu quelqu'un qui en est mort, ils renonceront volontiers à la vie privée (et, plus important encore, à l'autonomie) qui vient avec l'argent réel plutôt qu'avec la monnaie numérique. Ils auront confiance dans le fait que leurs gouvernements n'abuseront pas du système... comme ils n'ont jamais abusé des mandats de la FISA.

Les gouvernements démocratiques occupent déjà le terrain abandonné :

    En Corée du Sud, les enquêteurs scannent les données des smartphones pour trouver en 10 minutes des personnes qui auraient pu attraper le coronavirus d'une personne rencontrée. Israël a mis sur écoute son unité de renseignement Shin Bet, généralement axée sur le terrorisme, pour traquer les éventuels patients atteints de coronavirus grâce aux données des télécommunications. Une force de police britannique utilise des drones pour surveiller les zones publiques, faisant honte aux résidents qui sortent se promener. - Le Wall Street Journal

Les augmentations se font si rapidement maintenant - parce qu'il y a eu si peu de résistance jusqu'à présent - que cela ressemble plus à un glissement de droits en chute libre. Le suivi  numérique du coronavirus, l'identification numérique et la monnaie numérique se mettent tous en place ensemble ... cette année.

Si vous souhaitez consulter les vidéos de YouTube, vous trouverez ici d'autres liens qui montrent la pléthore de nations qui se déplacent déjà sans argent liquide : (Même certaines parties de l'Afrique prévoient de se débarrasser complètement de la monnaie papier ou de l'argent liquide d'ici 2022).

    Que signifie un avenir sans numéraire ? | The Economist
    La Chine fait un grand pas vers la vie sans porte-monnaie | Vers l'amont
    Créer une économie numérique sans numéraire en Afrique de l'Est
    Oman s'oriente vers une société sans numéraire
    La Malaisie vas vers le non contact pendant l'épidémie de coronavirus

"Touch free" et "cashless" sont les nouveaux mots à la mode dans le commerce de détail américain, mais les États-Unis ne font que rattraper leur retard par rapport au commerce mondial. Même l'Afrique pense probablement que les États-Unis sont en retard. Avec la propagation du coronavirus, les États-Unis vont commencer à rattraper sérieusement leur retard.

Alors que la société américaine se réouvre avec des entreprises prêtes pour le nouveau monde sans contact, préparez-vous à réintégrer un monde où l'argent est sale. Votre restaurant préféré fonctionnera peut-être ainsi à la réouverture :

Pay at Table - Paiements sans numéraire

Les gens demandent des achats numériques sans contact pour se sentir protégés du coronavirus

    Le coronavirus fait du shopping sans contact une nécessité"

    Les magasins Amazon Go, les drones de livraison et les terminaux sans contact joueront un grand rôle pour les consommateurs. Burger King a commencé à diffuser des publicités sur la possibilité de rendre son drive-thrus sans contact, tant pour les paiements que pour les ramassages. Publix, la chaîne d'épicerie basée en Floride, a déclaré ce mois-ci avoir terminé le déploiement de ses caisses enregistreuses dans plus de 1 200 points de vente dans le sud-est du pays. Et Walmart, le plus grand détaillant au monde, a déclaré à la fin du mois dernier qu'il assurerait le ramassage, la livraison et le paiement en magasin sans contact.

Il existe de nombreuses incertitudes quant à l'impact du coronavirus sur la santé des gens, leur emploi et l'économie, mais certaines tendances de consommation sont déjà si évidentes qu'elles suggèrent un changement durable du comportement des gens lorsque la crise du COVID-19 aura finalement pris fin. L'une d'entre elles est l'évolution vers les transactions sans contact....

Aujourd'hui, les détaillants qui restent ouverts s'efforcent de répondre à ce nouveau besoin des consommateurs. Lorsque des milliers d'autres commerçants rouvriront après la pandémie, ils devront réévaluer leur mode de fonctionnement pour inciter les consommateurs à revenir. Là où les bailleurs de fonds ont autrefois mis en avant les technologies sans contact pour leur confort, les détaillants leur accorderont une nouvelle considération pour leurs avantages en matière de santé et de sécurité...

"C'est un événement énorme dans le monde, les gens vont changer leurs comportements et beaucoup de choses qui ont lutté pour être adoptées vont recevoir une nouvelle impulsion..."

Alors que le gouvernement fédéral et les gouvernements des États commencent à discuter de ce à quoi ressemblera la réouverture de l'économie, les technologies sans contact vont faire partie de l'équation, en particulier dans les lieux très fréquentés comme les systèmes de transport en commun et les stades....

L'année dernière, le secteur des paiements a largement cru que ces types de terminaux de transit "tap-to-pay", qui acceptent également Apple Pay et Google Pay dans les téléphones, déclencheraient le passage aux transactions sans contact aux États-Unis. Il semble que ce sera plutôt le coronavirus.

"Je peux voir les comportements des consommateurs changer, c'est certain, vu la situation dans laquelle nous sommes", a déclaré Linda Kirkpatrick, présidente des émetteurs américains de Mastercard. "Lorsque ces comportements de consommateurs changent sur plusieurs mois, ils ont tendance à rester..."

"Je pense qu'il y aura une explosion de services et de fonctionnalités qui vont sortir dans les prochains mois.... La nécessité est la mère de l'invention, et il y a beaucoup de nécessité en ce moment..."

CNet

"Sans contact", bien sûr, signifie passer à la monnaie numérique sous une forme ou une autre. L'argent liquide est sorti, et les termes "sans aucun contact" ou "sans contact" n'incluent même pas les appareils numériques, comme les cartes, qui doivent entrer en contact avec le lecteur de cartes et/ou qui nécessitent que vous touchiez un clavier pour entrer un code pin. Donc, c'est soit votre téléphone portable que vous seul touchez, soit le tatouage numérique de Bill Gate ou un implant de puce.

Pensez à la perfection avec laquelle ce badge numérique, implanté ou tatoué sur votre main, fonctionnera pour l'entrée sans contact dans les stades de sport, puisque vous l'utiliserez également pour prouver que vous êtes vacciné. (Et pour ceux qui sont doublement amputés, sur votre front).

Le préposé entre votre billet et vous passez la main sous le scanner pour autoriser la transaction. Vous commandez ensuite un dîner au restaurant et vous tendez la main pour que le serveur la scanne après le repas. Vous achetez quelque chose dans un marché aux puces le lendemain et vous tendez la main pour être scanné par l'application téléphonique de quelqu'un. Personne n'a besoin de toucher à cet argent sale.

La crise du coronavirus nous a fait passer du domaine de la simple commodité, de la curiosité ou du sang-froid à celui de la perception de la nécessité de la sécurité chez les consommateurs. Cela se traduit par le fait que les détaillants veulent s'assurer de récupérer ces consommateurs en répondant à leurs craintes en matière de sécurité et qu'ils doivent s'assurer de conserver leurs employés, qui ont également des préoccupations en matière de sécurité.

Le sans contact ne fonctionne que de manière numérique. L'argent liquide est un déchet dans ce nouveau monde. Il sera donc terriblement "utile" de faire concevoir la puce ou le nano-tatouage décrit dans mon dernier article de manière à ce qu'il vous permette de simplement passer votre main devant un scanner pour approuver un achat, comme peuvent le faire les gens dans d'autres pays.

Les habitants de certains pays trouvent en fait amusant que les États-Unis soient si loin derrière eux dans la mise en œuvre de la technologie de la monnaie numérique, non seulement pour ce qui est de la monnaie scripturale, mais aussi pour ce qui est des implants numériques. Des pays comme la Suède ont déjà adopté les implants de puces dans leurs mains dans le but de passer à la monnaie scripturale. Le processus est aussi simple que de se faire percer le corps :

Où en sommes-nous avec la monnaie numérique ?

Dans quelle mesure sommes-nous prêts à aller jusqu'à l'extrême et à l'étrange pour faire pucer les êtres humains, et dans quelle mesure allons-nous y arriver rapidement ? Par exemple, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu vient de dire qu'il veut que tous les enfants israéliens soient pucés avant qu'ils ne retournent à l'école cet automne :

    Les cyber-experts ont critiqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour sa proposition de "micro-pucer" les enfants qui retournent à l'école et aux jardins d'enfants, alors que le verrouillage du coronavirus est levé, a rapporté Ynet vendredi.

    "J'ai parlé avec nos chefs de la technologie afin de trouver des mesures pour lesquelles Israël est bon, comme les capteurs. Par exemple, chaque personne, chaque enfant - je veux que ce soit sur les enfants d'abord - aurait un capteur qui déclencherait une alarme lorsque vous vous approchez trop, comme ceux des voitures", a déclaré le Premier ministre. - Le Jerusalem Post

Les États de haute sécurité comme Israël et les États-Unis adorent ce genre de choses, du moins au niveau gouvernemental.

Le premier ministre israélien veut que tous les enfants d'Israël soient équipés de micropuces d'ici à l'automne afin qu'ils puissent émettre un bip s'ils se rapprochent trop les uns des autres ! Peut-être qu'ils devraient aussi émettre un bip s'ils reculent pour ne pas se renverser les uns les autres.

Il est étonnant de voir comment la peur (l'hystérie de masse maintenant qu'elle a atteint ce niveau ?) peut nous faire faire le premier pas progressif pour transformer nos enfants en petits cyborgs. Quel genre de parent êtes-vous si vous ne vous souciez pas de la sécurité des enfants ? Votre enfant pourrait ne pas être autorisé à aller à l'école sans puce (en Israël).

Vous pourriez être mal vu en tant que mauvais parent pour avoir des enfants sans puce. Si des choses comme les masques peuvent devenir des sujets d'intense conformité sociale, comme c'est le cas aux États-Unis où les gens se disputent maintenant à ce sujet dans les épiceries, il en va de même pour les puces.

Cette idée va rapidement progresser vers une nouvelle amélioration. Une fois que les enfants auront tous émis un bip comme de gentils petits robots lorsqu'ils s'approchent trop près les uns des autres, pourquoi ne pas utiliser une puce plus sophistiquée qui puisse les suivre à tout moment pour leur sécurité - une puce d'identité, unique à chaque individu ?

Cette puce pourrait automatiquement prendre en compte l'assiduité de chaque enfant qui franchit les portes de l'école et alerter l'administration de l'école lorsqu'un enfant quitte la cour de récréation pendant les heures de cours, soit pour l'empêcher de faire l'école buissonnière, soit pour le mettre à l'abri d'un enlèvement. Bien sûr, dès que nous pensons que la numérisation de nos enfants les a rendus plus sûrs, nous constatons que des personnes piratent nos enfants pour les traquer.

Le coronavirus s'avère être tout ce qu'il faut pour que les masses et leurs dirigeants dépassent leur peur d'être transformés en quelque chose comme un robot afin que l'identification numérique combinée à l'argent numérique puisse se généraliser :

Visa et Mastercard sont en passe de passer au "tap-to-pay". Utiliser moins d'argent liquide équivaut à plus de transactions de crédit ou de débit Visa/Mastercard. Le coronavirus s'intègre donc parfaitement dans leurs plans d'affaires maintenant que l'argent liquide est considéré comme sale ! Les cartes sans contact sont déjà disponibles et se préparent à être expédiées par les banques.

Avec autant de magasins qui adoptent le sans contact pour la propreté, l'argent liquide ne sera même pas accepté à la réouverture de certains commerces comme les restaurants, et la société suivra probablement en grande partie cette évolution pour la sécurité sanitaire. Ceux qui brandissent l'argent liquide sont déjà la cible de moqueries aussi vulgaires.

L'argent liquide ne sera probablement pas supprimé immédiatement. Au contraire, à mesure que de plus en plus de magasins passeront à des systèmes sans contact (le nouveau mot à la mode dans le commerce de détail), les clients s'habitueront à ne plus avoir d'argent liquide, et de plus en plus de magasins passeront entièrement à la monnaie numérique, ce qui donnera beaucoup moins de possibilités à ceux qui préfèrent l'argent liquide.

Il s'avère que stériliser l'argent n'est pas si facile. Voici une autre vidéo montrant l'ampleur et l'extrême préoccupation que suscite la collecte de COVID-19 à partir d'argent liquide :

Le passage à la monnaie numérique est devenu viral, tout comme, apparemment, le passage aux personnes numériques.

Le passage à la monnaie électronique corona est courant

Bloomberg publie maintenant des titres tels que "Pourquoi le fait de ne pas utiliser d'espèces a une valeur ajoutée à l'ère de la pandémie". L'article couvre tous les arguments utilisés contre l'argent liquide que j'ai couverts dans mes postes de mécènes depuis leur création. Il n'est pas nécessaire de revenir sur toute la persuasion qui s'exprime maintenant en public. L'objectif de cet article est de nous montrer comment la crise du coronavirus fait tomber tous les obstacles.

Gary Cohn, l'ancien directeur du Conseil économique national du président, pense que la crise du coronavirus est un coup de pied au cul :

    Ces cinq dernières semaines, je n'ai pas touché une seule pièce ou un seul billet de banque. Au lieu de cela, je me fie exclusivement aux systèmes de paiement électronique et aux cartes de crédit que moi seul touche... De plus en plus de magasins de briques et de mortier sont passés à des systèmes où l'on commande à l'avance, où l'on paie par téléphone et où l'on ramasse sur le trottoir [sic]. - Le Financial Times

Certains membres du Congrès soutiennent l'initiative de la carte de crédit sans numéraire d'une manière qui rendra Bill Gates heureux (ou ils le font parce que cela rend Bill Gates heureux) :

    Le sénateur américain Sherrod Brown (D-OH) s'est battu très fort dans les coulisses pour inclure les dollars numériques américains dans le 3ème paquet de relance économique pour les coronavirus, et il continuera le combat même si le concept n'a pas fait partie du "CARES Act".

    Son projet de loi, le "Banking For All Act" ... "obligerait les banques membres à maintenir des portefeuilles de dollars numériques pour certaines personnes et à d'autres fins". Le texte du projet de loi est inclus dans son communiqué de presse ... avec la description d'un "dollar numérique" et d'un "portefeuille numérique de dollars". - Forbes

Ah, "le portefeuille PC" que Bill Gates a promis il y a plus de vingt ans. Maintenant, il est poussé dans le plan de salut de la crise du coronacrisis pour prendre force de loi.

Et c'est le gars qui peut le faire :

    La source, qui m'a parlé du contexte, a décrit les "négociations intenses" qui ont eu lieu la semaine dernière sur ce qui ferait partie du plan de relance massif de 2 000 milliards de dollars. En tant que membre de la commission bancaire du Sénat et leader démocrate clé au Sénat américain, le sénateur Brown a fait pression en faveur d'un porte-monnaie électronique en dollars qui aura beaucoup de poids auprès de ses collègues.

Voici comment cela va fonctionner :

    Dans le projet du sénateur, chacun serait autorisé à créer un portefeuille numérique en dollars appelé "FedAccount", qui serait un compte bancaire gratuit pouvant être utilisé pour recevoir de l'argent, effectuer des paiements et retirer des espèces. Les comptes FedAccount seraient disponibles dans les banques et les bureaux de poste locaux, et ne seraient soumis à aucun frais de compte ni à aucune exigence de solde minimum. Les titulaires de compte recevront des cartes de débit, un accès en ligne à leur compte, le paiement automatique des factures, des services bancaires mobiles et un accès aux distributeurs automatiques de billets dans les bureaux de poste.

Peut-être même glisseront-ils un petit hélicoptère MMT dans ces comptes "gratuits" gérés par la Fed pour les rendre plus populaires. Je veux dire, pourquoi le gouvernement ne déciderait-il pas de faire ses chèques de relance par le biais de son propre système bancaire, plutôt que d'envoyer par la poste tous ces chèques encombrants qui mettent tant de temps à vous parvenir. (Voir : "Quand vais-je recevoir mon chèque de relance ?")

Vos droits s'éteignent rapidement

Votre droit de parler ou de vous informer à ce sujet est rapidement éliminé par la nouvelle corporatocratie nazie où les intérêts des grandes entreprises et du gouvernement sont réunis pour contrôler chaque aspect de votre vie, y compris la vérité. Les chefs suprêmes vous protègent désormais à tout moment contre les fausses nouvelles et les idées fausses :

Ne soyez pas surpris si ce site web disparaît un jour. Il disparaîtra si les gens ne se lèvent pas et ne luttent pas contre cette érosion rapide de leurs droits constitutionnels, car la peur renverse les faits.

Vous avez aimé ? Prenez une seconde pour soutenir David Haggith sur Patreon ICI !

Source : Le blog de la Grande Récession

Abonnez-vous à Activist Post pour obtenir des nouvelles sur la vérité, la paix et la liberté. Devenez un mécène de l'Activist Post pour aussi peu qu'un dollar par mois à Patreon. Suivez-nous sur SoMee, HIVE, Flote, Minds et Twitter.

Offrez, protégez et profitez de ce qui s'en vient ! Obtenez un numéro gratuit de Counter Markets dès aujourd'hui.

Livre électronique gratuit Comment survivre à l'apocalypse de l'automatisation du travail
Livre électronique gratuit Comment démarrer avec Bitcoin : Guide du débutant rapide et facile

Source : Activistpost.com

 

Informations complémentaires :

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow LA SOCIÉTÉ SANS NUMÉRAIRE de 2020 : Le coronavirus fait basculer la société vers l'identification numérique « sans contact » et la monnaie numérique (Activistpost.com)