(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bad Bank 04 11 2013

Le montant des prêts à risque des banques européennes a doublé entre 2008 et 2012, indique un rapport de PwC. L’aggravation enregistrée cette année, qui se monte à 100 milliards d’euros, a été principalement alimentée par les hausses enregistrées en Italie, en Grèce, en Espagne et en Irlande.

Le rapport indique que les prêts à risque sont passés de 514 milliards d’euros en 2008 à 1187 milliards d’euros à la fin de l'année 2012, et il prédit une hausse à l’avenir, compte tenu du « climat économique incertain ».

Selon Richard Thompson de PwC, le rééquilibrage des bilans du secteur bancaire européen, qui doit passer par l’épuration de ces prêts défaillants, devrait encore prendre quelques années. Il estime que le portefeuille de créances douteuses que les banques devraient chercher à revendre ou à passer en pertes se monte à 2400 milliards d’euros.

Les données sur lesquelles PwC s’est basé pour son rapport proviennent des banques elles-mêmes. C’est l'Allemagne qui est la plus en risque, avec un portefeuille de créances douteuses estimé à 179 milliards d'euros, mais qui est resté inchangé par rapport à l’année dernière. En revanche, l’Espagne est passée d’un montant de 136 milliards d’euros en 2011 à 167 milliards d’euros en 2012.

Selon Thompson, de nombreux investisseurs étrangers, dont des fonds américains, manifestent un intérêt croissant pour ces actifs qu’ils envisagent de racheter. « Nous connaissons 150 groupes d'investisseurs différents qui portent un très grand intérêt à ce marché », a-t-il indiqué. « Comme les banques vont tenter de se conformer aux exigences en matière de capitaux de l’accord de Bâle III et qu’elles vont réagir aux stress tests de la BCE qui suivront l’audit de qualité des actifs, nous prévoyons qu’encore plus d’actifs défaillants seront mis sur le marché en 2014 et au-delà », a-t-il jouté.

 

Source(s) : Express.be via Actuwiki.fr

Informations complémentaires :