(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, clairement ils nous auront tout fait... Quelle honte, c'est incroyable... je suis sans voix.... et ce sont NOS impôts...., et après sur ordre d'Ursula von Der Leyen (élue par personne) ils interdisent les médias russes en Europe et en France...

Vous voyez le niveau d'hypocrisie quand même, c'est high level.... ils pensaient quoi ces CLOWNS ????, que les Russes n'allaient pas les toper ? Eh, mais les gars, le FSB c'est pas la DGSE !, donc après les pieds nickelés font la guerre à la Russie en Ukraine, on a les pieds nickelés se lançant dans l'espionnage, je vous dis pas si c'est partout dans le monde comme ça !.... Wow

D'ailleurs E. Macron ne s'y est pas trompé, les ambassadeurs tout ça, c'est 'has been' ça a vécu, c'est des concepts de nostalgiques, des trucs de "Gaulois réfractaires" qui datent d'avant son élection et le début de l'ère de la 'startup nation',  et heureusement il est là pour 'optimiser tout ça !', et il a carrément dissous le corps des diplomates, car ça ne sert plus à rien, maintenant pour tout ce qui est 'gestion' il demande à Mc Kinsey,  et pour tout ce qui est de la stratégie, etc., il demande à l'Europe et quand c'est 'touchy' et qu'il a besoin d'un coup de main, en diplomatie, stratégie, etc.. il appelle directement J. BIDEN (enfin quand il n'est pas à vélo)... Parce que, c'est le 'camp du bien', et ce sont les meilleurs, c'est même eux qui nous ont libérés des NAZIS ! en 1944, c'est bien connu de toutes et tous.... Et même nos services secrets qui sont bien renseignés ne s'y sont pas trompés..... Voilà, on est entre de bonnes mains.... Ayez confiance, ça va bien se passer....

Amitiés,

f.

Pierre Levy
Photo d'archive : le président russe Vladimir Poutine, au centre, reçoit les lettres de créance du nouvel
ambassadeur de France en Russie Pierre Lévy, en février 2020. Au second plan, le ministre russe
des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. AP - Alexander Zemlianichenko

Fin mai, Moscou avait annoncé l'expulsion de 34 diplomates français. Une mesure de représailles aux expulsions en avril par la France de 41 Russes, dans la foulée de l'opération spéciale en Ukraine, comme dit le Kremlin. Quelques jours après la visite d’Emmanuel Macron à Kiev, c'est le conseiller culturel de l'ambassadeur de France en Russie qui n'est plus le bienvenu. La télévision russe a publié un reportage détaillant ce qui lui est reproché.

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

La chaîne de télévision russe qui consacre un reportage au cas du conseiller culturel évoque « une situation extraordinaire ». « Les forces de l'ordre, dit-elle, ont réussi à découvrir que les diplomates français ont une ligne dans leur budget pour les dépenses des organisations politiques en Russie chaque année ».

À l'appui, ce témoignage d'un agent des forces de l'ordre qui témoigne dos à la caméra, la voix modifiée.

« Ils agissent d'une manière plutôt effrontée. Les activités d'organisations reconnues comme "agents de l'étranger" en Russie ont été menées dans le cadre d'un programme appelé Prism. Leur objectif est de promouvoir des relations sexuelles non traditionnelles et de déstabiliser les autorités. »

Autre accusation : avoir mis en place des schémas de financement occulte en direction d'un média aujourd'hui interdit dans le pays, et de l'association Mémorial, dissoute l'hiver dernier.

Financement transparent, ont répondu plusieurs connaisseurs du dossier à nos confrères de Radio France. Mais peu importe, le diplomate va devoir faire ses valises.

D'après les informations de France info, Pierre Lévy, l'ambassadeur de France, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères, où on l'a informé que l'accréditation de son conseiller culturel ne serait pas renouvelée, et que ce dernier devait quitter le territoire russe avant le 17 juillet.

 

Source : Rfi.fr