1 1 1 1 1 Rating 4.33 (6 Votes)

Avec le big data et les transactions électroniques, c'est juste une rigolade, mais il faut interdire de telle pratique, mais j'ai peu d'espoir, car il y a déjà un système similaire pour les chèques, qui calcule votre 'solvabilité' et peut vous refuser un achat (ça m'est arrivé). Et quand on voit qu'ils veulent ficher les gens, en fonction de leurs idéaux politiques ou religion, voire orientation sexuelle, qui est-ce que ça a fait réagir ? Presque personne, ah si, 33.000 personnes en France sur la loi sécurité globale, alors rapportée à 67.000.000 de Français, ça vous prouve à quel point les gens se sentent concernés. Et c'est nous tous qui allons en payer le prix avec un fichage en règle auquel Georges Orwell n'aurait même pas pu rêver...

FMI Profil Client

par Robert Wheeler

Pendant des années, les chercheurs ont mis en garde contre un système dans lequel le gouvernement contrôle chaque aspect de la vie de ses citoyens. Chaque citoyen devrait compter entièrement sur le gouvernement pour survivre dans ce système. Ce système a été ouvertement discuté pendant de nombreuses années par la "classe dirigeante". Alias : ceux qui se sont vu attribuer le crédit social (ou non) et le pouvoir en fonction de leurs opinions et de leurs points de vue.

Le système a déjà commencé en Chine et se répand maintenant dans le monde

Dans un récent article, "What is Really New In Fintech", sur le blog du FMI (Fonds monétaire international), les auteurs Arnoud Boot, Peter Hoffmann, Luc Laeven et Lev Ratnovski suggèrent un "changement technologique rapide" dans l'industrie financière. De nombreux médias sociaux et autres plateformes en ligne créent et acceptent désormais des paiements. Ce changement révolutionnaire dans le monde bancaire pourrait changer à jamais le visage de la finance.

En raison de cette évolution rapide, les auteurs soulèvent les questions suivantes :

-    Quels sont les aspects transformateurs des récentes innovations financières qui peuvent déraciner la finance telle que nous la connaissons ?
-    Quels nouveaux défis politiques la transformation de la finance apportera-t-elle ?

Pour répondre à ces questions, les auteurs ont écrit :

    Les recherches récentes des services du FMI et de la BCE distinguent deux domaines d'innovation financière. Le premier est l'information : de nouveaux outils pour collecter et analyser les données sur les clients, par exemple pour déterminer la solvabilité. L'autre est la communication : de nouvelles approches des relations avec les clients et de la distribution des produits financiers. Nous soutenons que chaque dimension contient des éléments de transformation.

Les auteurs mentionnent l'importance et la fonctionnalité de la "détermination de la solvabilité". La méthode qu'ils veulent utiliser pour ce faire se trouve dans la section intitulée "Nouveaux types d'information", où ils écrivent (c'est nous qui soulignons) :

    L'innovation la plus transformatrice en matière d'information est l'augmentation de l'utilisation de nouveaux types de données provenant de l'empreinte numérique des diverses activités en ligne des clients - principalement pour l'analyse de la solvabilité.

    L'évaluation de la solvabilité à l'aide d'informations dites concrètes (revenus, temps de travail, actifs et dettes) n'est pas nouvelle. En règle générale, plus les données sont nombreuses, plus l'évaluation est précise. Mais cette méthode présente deux problèmes. Premièrement, les informations objectives ont tendance à être "procycliques" : elles stimulent l'expansion du crédit en période de prospérité, mais exacerbent sa contraction en période de récession.

    Le second problème, le plus complexe, est que certains types de personnes, comme les nouveaux entrepreneurs, les innovateurs et de nombreux travailleurs du secteur informel, peuvent ne pas disposer de suffisamment de données concrètes. Même un expatrié bien rémunéré qui s'installe aux États-Unis peut se trouver pris dans l'énigme de ne pas obtenir de carte de crédit faute de dossier de crédit, et de ne pas avoir de dossier de crédit faute de cartes de crédit.

    Les Fintechs résolve ce dilemme en exploitant diverses données non financières : le type de navigateur et de matériel utilisé pour accéder à l'internet, l'historique des recherches et des achats en ligne. Des recherches récentes montrent que, autrefois alimentées par l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine, ces sources de données alternatives sont souvent supérieures aux méthodes traditionnelles d'évaluation du crédit et peuvent faire progresser l'inclusion financière, par exemple en permettant aux travailleurs et aux ménages informels, ainsi qu'aux entreprises des zones rurales, d'obtenir davantage de crédits.

Le type de navigateur utilisé pourrait éventuellement indiquer un classement différent pour les navigateurs qui suivent de près les utilisateurs, comme Chrome, par rapport aux navigateurs qui mettent l'accent sur la vie privée, comme Brave.

Que signifie tout cela pour notre avenir financier ?

Cela signifie que les auteurs du FMI suggèrent que le réseau bancaire mondial commence à utiliser un historique des recherches et des achats en ligne pour déterminer la "solvabilité". En d'autres termes, lisez-vous CNN et achetez-vous des souvenirs de sport ? Vous êtes approuvé ! Lisez-vous The Organic Prepper et achetez-vous du matériel de "conspiration" ou de "préparation" ? Nous sommes désolés, vous ne pouvez pas être approuvé pour l'instant sur la base de votre cote de crédit.

Dans son article de 2019, Social Media, Universal Basic Income, and Cashless Society : How China's Social Credit System Is Coming To America, Brandon Turbeville a écrit :

    "À l'insu de la plupart des gens, il semble y avoir une réelle tentative de créer un système dans lequel tous les citoyens sont rationnés numériquement chaque mois en remplacement d'un chèque de paie ou de la possibilité de gagner ou de perdre de l'argent. Ce système verrait toute forme de dissidence aboutir à la suppression de ces crédits et de la capacité à travailler, à manger ou même à exister dans la société. Ce ne serait pas seulement la fin de la dissidence, mais de tout semblant d'individualité réelle."

M. Turbeville présente un plan visant à créer un revenu de base universel (RBI). Ce plan, lié à un système de crédit social, coupera essentiellement la bouée de sauvetage financière à quiconque n'adoube pas entièrement la ligne officielle. Je vous encourage à lire l'article et à voir par vous-même comment ce projet se concrétise. Pour plus d'informations, voici un article qui compare l'UBI au féodalisme moderne.

Avec la nouvelle administration de Biden qui est ouvertement plus " mondialiste " dans ses perspectives, le FMI a déjà déclaré qu'il cherchera à redéfinir ses relations avec les États-Unis et que " l'engagement de Biden envers les institutions multilatérales et sa promesse de réintégrer l'accord de Paris sur le climat devraient aider le FMI à faire avancer ses propres objectifs ".

Et vous pensiez qu'il était difficile d'obtenir l'approbation avant...

Le couplage de l'historique en ligne avec les scores de crédit est déjà assez mauvais. Cela a empêché de nombreux citoyens par ailleurs solvables d'accéder à ce dont ils ont besoin pour créer des entreprises, acheter des maisons, louer des appartements ou acheter des voitures. Certains États ont proposé des lois qui utilisent votre historique de recherche et les médias sociaux pour évaluer votre capacité à acheter une arme à feu, et Bank of America a clairement indiqué la semaine dernière que vos achats et vos dossiers financiers ne sont en aucun cas privés.

Cependant, le fait de combiner ces deux éléments avec le revenu de base universel est encore pire. Nous approchons rapidement d'une époque où la moindre différence d'opinion par rapport à la norme (c'est-à-dire la classe dirigeante) peut entraîner un gel complet du "délinquant" de toute la société.

Qu'en pensez-vous ?

Ces éléments devraient-ils être inclus dans une évaluation de crédit ? Ou est-ce simplement une autre façon de contrôler nos opinions et notre liberté d'expression ? Faites part de vos réflexions dans les commentaires.

 

Source(s) : Theorganicprepper.com via NOM.cc

 

Informations complémentaires :

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Le FMI veut utiliser "l'empreinte numérique des activités en ligne des clients" pour évaluer leur solvabilité (Theorganicprepper.com)