1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Un petit tour du côté de Fukushima, car ça fait très longtemps que l'on n'a pas pris de nouvelles... Et à l'occasion, vous voyez comment les Japonais sont humbles et disciplinés, c'est ridicule ce qu'ils demandent comme compensation, pour avoir perdu leur terrain, et avoir été irradiés. Le monde entier ferme les yeux et les oreilles et ne veut plus entendre parler de Fukushima, pourtant rien n'est réglé... Et quand poserat-on enfin les vraies questions sur les possibles responsables.

Fukushima 1

30 septembre 2020

TOKYO - Une haute cour au Japon est devenue mercredi la première à ce niveau à tenir le gouvernement responsable de la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, déclarant dans un jugement que l'Etat et l'exploitant de la centrale doivent payer environ 9,5 millions de dollars de dommages et intérêts aux survivants.

Le séisme et le tsunami qui ont ravagé le nord du Japon en mars 2011 ont provoqué une triple fusion de la centrale de Fukushima Daiichi, entraînant la pire crise nucléaire depuis Tchernobyl.

Selon l'arrêt rendu mercredi par la Haute Cour de Sendai, le gouvernement et la compagnie d'électricité de Tokyo, connue sous le nom de Tepco, doivent indemniser 3550 plaignants, rapporte l'agence de presse Kyodo. Les plaignants avaient demandé des paiements mensuels de compensation d'environ 475 dollars par personne jusqu'à ce que les radiations chez eux reviennent aux niveaux d'avant la crise.

En 2017, un tribunal inférieur avait ordonné au gouvernement et à Tepco de payer environ la moitié de ce montant à environ 2900 plaignants. Mais la décision de la haute cour de Sendai, l'un des huit tribunaux de ce type au Japon, est importante car elle pourrait créer un précédent juridique pour des dizaines de procès similaires qui ont été intentés dans tout le pays.

Le gouvernement soutient depuis longtemps qu'il n'aurait pas pu empêcher le tsunami ou l'accident nucléaire, tandis que Tepco affirme avoir déjà versé toutes les indemnités ordonnées par le gouvernement. L'année dernière, un tribunal japonais a acquitté trois anciens dirigeants de Tepco qui avaient été accusés de négligence criminelle pour leur rôle dans l'accident.

Hiroshi Kikuchi, un avocat des plaignants, a qualifié la décision de mercredi de "révolutionnaire".

"Le tribunal a soigneusement rassemblé les faits pour ce jugement", a déclaré M. Kikuchi lors d'une conférence de presse. "Nous pensons maintenant qu'il aura un impact important sur d'autres actions à l'échelle nationale."

Fukushima 2

Des travailleurs enlevant la terre végétale d'un jardin à Naraha, dans la zone d'évacuation de Fukushima, en 2013.

Izutaro Managi, un autre avocat de l'équipe, a déclaré dans une brève interview que si le gouvernement et Tokyo Electric Power font appel de la décision, il s'attend à ce qu'elle soit portée devant la Cour suprême du pays. La date limite pour déposer cet appel est le 14 octobre.

Tepco a déclaré mercredi qu'elle examinerait le jugement avant d'y répondre.

"Nous nous excusons à nouveau du fond du cœur d'avoir causé des problèmes et des inquiétudes aux habitants de Fukushima ainsi qu'à la société, en grande partie à cause de l'accident de notre centrale nucléaire", peut-on lire dans la déclaration.

Toyoshi Fuketa, le président de l'Autorité de régulation nucléaire, une agence qui a été créée après l'accident de Fukushima, a déclaré mercredi qu'il ne ferait aucun commentaire tant que les détails du jugement n'auraient pas été publiés.

"L'Autorité de régulation nucléaire a été créée sur la base de la réflexion et de la colère suscitées par l'accident nucléaire de Fukushima", a ajouté M. Fuketa. "Je voudrais faire avancer des règles strictes sur l'énergie nucléaire afin qu'un accident nucléaire ne se reproduise plus jamais."

Takashi Nakajima, l'un des plaignants dans cette affaire, a déclaré aux journalistes que cette décision rappelait que les conséquences de la catastrophe de Fukushima étaient toujours réelles, même si de nombreuses personnes au Japon commençaient à l'oublier.

"Certaines personnes disent que je porte atteinte à la réputation de Fukushima", a déclaré M. Nakajima. "Mais maintenant, je pense que la cour nous encourage à dire ce que nous pensons."

Un autre plaignant, Kazuya Tarukawa, a déclaré en larmes qu'il travaillait le sol contaminé de la région depuis près de dix ans, et qu'il attendait que le gouvernement et l'exploitant de l'usine prennent leurs responsabilités.

Il a déclaré que l'argent était hors de propos, et que la décision soulevait une question plus large sur les risques à long terme de l'énergie nucléaire.

"Qu'adviendra-t-il du Japon s'il y a une autre catastrophe nucléaire comme celle-là ?" a-t-il demandé.

Fukushima 3

Un barrage routier dans une zone contaminée au nord-ouest de la centrale nucléaire en 2013.

 

Source : Dunrenard.wordpress.com

 

Informations complémentaires :

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...
You are a guest ( Sign Up ? )
or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Le gouvernement japonais est condamné à payer des dommages et intérêts pour la catastrophe de Fukushima