1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Un archéologue a découvert du mercure liquide à l'extrémité d'un tunnel sous une pyramide mexicaine, une conclusion qui pourrait suggérer l'existence de la tombe d'un roi ou une chambre rituelle loin en-dessous d'une des villes les plus anciennes des Amériques.

Mercure 29 04 2015
Les visiteurs regardent le secteur archéologique du temple de Quetzalcóatl (serpent à plumes) près de la
pyramide du soleil le site archéologique de Teotihuacan, au nord de Mexico. Photographie : H. R. /Reuters

Le chercheur mexicain Sergio Gómez a annoncé vendredi qu'il avait découvert de « grandes quantités » de mercure liquide dans une chambre EN-dessous de la pyramide du serpent à plumes, la troisième plus grande pyramide de Teotihuacan, la citée en ruine DU Mexique central.

Gómez a passé six ans à excaver lentement le tunnel, qui a été ouvert en 2003 après 1800 ans. En novembre dernier, Gómez et une équipe ont annoncé qu'ils avaient trouvé trois chambres à la fin du tunnel de 300 pieds, presque 60 pieds au-dessous du temple. Près de l'entrée des chambres, ils ont trouvé un trésor avec des artefacts étranges.

Des statues de jade, des restes de jaguar, une boîte remplie de coquilles découpées et des boules en caoutchouc.

Faisant lentement leur chemin le long du large, sombre et profond corridor sous la pyramide, se battant contre l'humidité et utilisant des équipements protecteurs contre les dangers de l'empoisonnement au mercure, Gómez et son équipe explorent méticuleusement les trois chambres.

500
Les archéologues travaillent à un tunnel qui peut mener aux tombes royales dans la ville antique de
Teotihuacan, sur cette photo de mai 2011. Photographie : Aide/Reuters

Le Mercure est toxique et il est capable de faire des dévastations sur le corps humain en cas d'exposition prolongée ;

Le métal liquide n'a pas eu de but pratique apparent pour les anciens Mésoaméricans. Mais on l'a découvert sur d'autres sites. Rosemary Joyce, un professeur d'anthropologie à l'Université de Berkeley en Californie, a dit que les archéologues ont trouvé du mercure sur trois autres sites dans les environs en Amérique Centrale.

Gómez a spéculé auprès de Reuters que le mercure pourrait être un signe que son équipe est proche de découvrir la première tombe royale jamais trouvée à Teotihuacan depuis des décennies d'excavation - et les siècles de mystère entourant le leadership de la ville énigmatique mais bien conservée.

Le mercure a pu avoir symbolisé une rivière sousterraine ou un lac, a postulé Gómez, une idée qui a résonnée avec Annabeth Headreck, un professeur à l'université de Denver et l'auteur de travaux sur l’art Teotihuacan et Mésoaméricain.

Les qualités de réflexions et le miroitement du mercure liquide ont pu ressembler « à une rivière souterraine, pas si différente de la rivière Styx », a dit Headrick, « ne fût-ce que dans le concept que c'est une entrée au monde surnaturel et une entrée au monde souterrain. »

Les « « miroirs ont été considérés comme une manière de regarder vers le monde surnaturel, ils étaient une manière de deviner ce qui pourrait se produire à l'avenir », a-t-elle dit. « Elle pourrait être une sorte de rivière, quoique assez spectaculaire. »

Joyce a dit que les archéologues savent que la scintillation a généralement fasciné les personnes du passé, et que le mercure liquide a pu être considéré comme « quelque peu magique… à des buts de rituels ou des buts symboliques ».

Headrick a dit que le mercure n'était pas le seul objet de fascination : « beaucoup d'objets rituels ont été rendus réfléchissant avec du mica », un minéral scintillant vraisemblablement importé vers la région.

En 2013 les archéologues, à l'aide d'un robot, ont trouvé des sphères métalliques qu'ils ont qualifiées de « boules de disco » dans une partie non excavée du tunnel, près des miroirs de pyrite. « Je croyais que je pourrais comprendre toutes les choses que ces types trouvent là-bas », a dit Headrick, « mais elle est unique et c'est pourquoi c’est difficile ».

L'eau était également précieuse pour plusieurs des personnes Mésoaméricaines, qui avaient la connaissance des circuits et des lacs de refroidissement souterrains qui pouvaient être accessibles par des cavernes. Les Teotihuacan par le passé ont eu aussi des printemps, bien qu'ils soient maintenant desséchés.

Joyce a dit que les anciens Mésoaméricans pourraient avoir produit le mercure liquide en chauffant du minerai de mercure, connu sous le nom de cinabre, qu'ils ont également employé en tant que colorant rouge sang. Les Mayas avaient l'habitude du cinabre pour décorer des objets de jade et pour colorer les corps de leurs membres royaux, par exemple ; les personnes du Teotihuacan - pour qui les archéologues n'ont pas convenu de nom - n'ont laissé aucun reste royal évident à étudier.

1000
Un graphique non daté montre le tunnel qui peut mener à une tombe royale découverte sous le temple de
Quetzalcóatl dans la ville antique de Teotihuacan. Photographie : Aide/Reuters

La découverte d'une tombe pourrait aider à résoudre l'énigme de la façon dont le Teotihuacan a été ordonné, et Joyce a dit que la concentration des objets façonnés en dehors des chambres du tunnel pourrait être associée à une tombe - ou un ensemble de chambres rituelles.

Une tombe royale pourrait prêter du crédit à la théorie que la ville, qui s'est épanouie entre 100-700AD, ait été ordonnée par des dynasties à la façon des Mayas, cependant avec un talent de loin moins évident pour l'autoglorification.

Mais une tombe royale pourrait également contenir les restes d'un seigneur, ce qui pourrait aller avec une idée de concurrence au sujet de la ville. Linda Manzanilla, un archéologue mexicain acclamé par plusieurs de ses pairs, affirme que la ville a été régie par quatre codirigeants et note que la ville manque d'un palais ou d'une description apparente des rois sur ses nombreuses peintures murales. L'excavation par Gomez permettrait peut-être la découverte d’un de ces corégents, d’après cette hypothèse.

Headrick a pourtant suggéré des modèles plus fluides, dans lesquels les lignées fortes ou les clans ont défini les règles, mais ne les ont jamais cimenté dans des dynasties, ou dans ce que les règles se soit fondées sur des accords avec les militaires pour maintenir la puissance, et l'autorité a été plutôt investie dans des institution qu'une famille. Le Teotihuacan antique était une ville avec les factions familières luttant pour l'influence : l'élite, les militaires, les négociants, les prêtres et le peuple.

Pour l'instant, les archéologues et les anthropologues continuent de creuser et font des déductions. Gomez dit qu'il espère que l'excavation des chambres puisse être complète avant octobre, et Headrick a dit que les archéologues regardent la ville sous de nouveaux angles. Certains essayent de déchiffrer les peintures et les hiéroglyphes autour de la ville, d'autres essayent d'analyser ce qui peut être un système d'écriture sans verbes ou syntaxe.

Alors, il y a les milliers d'objets façonnés, un certain nombre sans précédent, et bizarres, que Gomez et ses camarades ont déterré sous la pyramide. « C'est tout à fait mystérieux », a dit Headrick. « C'est amusant. »

 

Source(s) : Theguardian.com via Delicious

Traduction : ~ folamour ~

Corrections : Chalouette

Si vous appréciez nos tentatives de traduction et plus globalement notre petit blog, n’hésitez pas à partager les articles via les outils en haut de page et à voter pour lui sur http://info.pinterac.net/

Pour lui donner un peu plus de visibilité (vote comptabilisé toutes les 24h donc à renouveler svp).

Merci d’avance, ; )

f.

 

 

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Le mercure liquide trouvé sous la pyramide mexicaine pourrait mener à la tombe du roi