Le Pentagone nomme les unités de l'armée de terre concernées par un éventuel déploiement en Europe (Defenseone.com)

(Temps de lecture: 4 - 7 minutes)
5 of 5 (4 Votes)

Et comme attendu ça continue, c'est juste insupportable : Ultimatum russe, Macron prêt à envoyer l’armée en Roumanie… la crise ukrainienne prend de l’ampleur (planetes360)

Pentagon Ukraine
Photo prise le 8 novembre 2021 de soldats participant au saut annuel de la Saint-Michel, en l'honneur du
saint patron de la 82e division aéroportée, à Fort Bragg, N.C. U.S. Army / Army Pfc. Vincent Levelev.

Le porte-parole de la Défense prévient que ces unités n'ont été qu'alertées, et non activées, alors que les tensions se poursuivent autour de l'Ukraine.

Des soldats des divisions d'élite aéroportées de l'armée de terre font partie des 8500 militaires actuellement en alerte renforcée pour se déployer rapidement si l'OTAN active sa force de réaction multinationale, a annoncé jeudi le Pentagone.

"Ces forces sont en état d'alerte renforcée pour se déployer. Elles n'ont pas été activées", a souligné le porte-parole du Pentagone, John Kirby, lors d'une conférence de presse. "La grande majorité des troupes que le secrétaire [à la Défense] a mises en état de préparation au déploiement sont en fait dédiées à la force de réaction de l'OTAN. Et si quand elles sont activées, nous serons en mesure de fournir des détails plus précis en termes de répartition des effectifs."

Depuis des mois, la Russie rassemble des équipements militaires et plus de 100.000 soldats le long de la frontière ukrainienne ; des unités médicales ont récemment été ajoutées. Les dirigeants ukrainiens ont tenté de tempérer les inquiétudes de ses citoyens qui craignent que Moscou, qui a illégalement annexé la Crimée ukrainienne en 2014, puisse les envahir à tout moment, alors que les responsables du gouvernement américain continuent d'affirmer qu'une incursion pourrait être "imminente".

"Nous croyons toujours qu'il y a du temps et de l'espace pour la diplomatie, mais jusqu'à présent, elle n'a pas obtenu le genre de résultats que la communauté internationale aimerait voir. Tout cela combiné nous a conduit, encore une fois, à vouloir contribuer davantage de capacités aux forces armées ukrainiennes et à être prêts à contribuer davantage aux capacités de nos alliés de l'OTAN", a déclaré Kirby jeudi.

M. Kirby a précisé que les unités qui ont été mises en état d'alerte comprennent des éléments de la 82e division aéroportée et du XVIIIe corps aéroporté de Fort Bragg, en Caroline du Nord. Ces forces maintiennent déjà un haut niveau de préparation en raison de leur mission de déploiement rapide dans le monde entier, comme elles l'ont fait lors de l'opération de transport aérien en Afghanistan en août dernier.

Parmi les autres unités mises en état d'alerte figurent des éléments de la 4e division d'infanterie et d'autres unités de Fort Carson, dans le Colorado ; des éléments de la 101e division aéroportée et du XVIIIe corps aéroporté de Fort Campbell, dans le Kentucky ; et des unités de la base aérienne de Davis-Monthan, en Arizona ; de Fort Hood, au Texas ; de la base interarmées de Lewis-McChord, dans l'État de Washington ; de Fort Polk, en Louisiane ; de la base aérienne de Robins, en Géorgie ; de Fort Stewart, en Géorgie ; de la base aérienne de Wright-Patterson, dans l'Ohio ; ainsi que de plusieurs autres sites américains non identifiés.

États-Unis.

Ces unités comprennent des éléments de soutien logistique, médical, aérien, de transport et de renseignement et de surveillance. Le fait de placer ces troupes en état d'alerte renforcée a pour but de réduire le temps de réponse pour le déploiement, donc pour certaines unités cela signifie passer de 10 à 5 jours, a déclaré précédemment Kirby.

M. Kirby n'a pas exclu que des troupes américaines supplémentaires déjà présentes en Europe - certaines dans le cadre de déploiements par rotation et d'autres stationnées en permanence - soient appelées à la rescousse.

"Je pense que le général [Tod] Wolters prend des mesures prudentes pour s'assurer que, si nous devons déplacer des forces de l'intérieur de l'Europe vers d'autres endroits en Europe et sur le territoire des alliés, il est prêt à le faire", a déclaré M. Kirby.

M. Wolters dirige le commandemant américain en Europe et il est le commandant suprême des forces alliées de l'OTAN en Europe, capable de déplacer des troupes dans toute la région. Ces troupes supplémentaires pourraient être envoyées sur le flanc oriental de l'OTAN : Estonie, Lituanie, Lettonie et Pologne.

 

Source : Defenseone.com

 

Informations complémentaires :