(Temps de lecture: 9 - 17 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 4.80 (5 Votes)

Je ne sais pas si vous lirez ce communiqué, mais je pense que ça valait bien une traduction comme motif d'espoir, car le constat est clair et efficace. Cependant force est de constater que même si c'est en fait surtout symbolique, les choses avancent, car le Dr Reiner Fuellmich semble avoir compris le degré de corruption, de synergie malveillante auquel nous avons affaire dans cette crise du Coronavirus.

Puisqu'il ne semble même plus compter sur la justice, ce en quoi il a raison...

L'ennemi que nous avons en face de nous est tellement monstrueux, massif, et omniprésent, qu'il faudra le courage de toutes et tous pour l'éradiquer, et il faudra peut-être un élément déclencheur extérieur faisant l'unanimité.

Mais, déjà ils n'aiment pas la lumière, alors braquez les projecteurs sur eux, et leurs agissements, comme nos amis de Google....

Amitiés,

f.

Poland Nuremberg 2

Par Rhoda Wilson le décembre 7, 2021 - ( 10 Comments )

Les membres du comité d'enquête Corona, le Dr Reiner Fuellmich et Viviane Fischer, ont été invités à Varsovie pour participer à l'inauguration du "projet Nuremberg 2.0" le 15 novembre 2021.

Le projet Nuremberg 2.0 est une initiative civique dont l'objectif est de collecter des documents historiques et juridiques décrivant des actes criminels, l'anarchie, les abus et les omissions de l'autorité publique et de documenter des tragédies individuelles inconnues du grand public aujourd'hui.

Il a été lancé à la suite de "décisions du gouvernement polonais, et plus particulièrement celles du ministère de la santé et de ses agences subordonnées, qui ont causé de graves préjudices et injustices, dont la plupart des victimes sont des Polonais - citoyens de la République de Pologne".

Le nom du projet est purement symbolique et rappelle le procès connu de l'histoire lorsque le système national-socialiste du Troisième Reich a été jugé pour les crimes commis par ceux qui représentaient les politiques et les règles mises en œuvre par ce système.

La commission est dirigée par le député Grzegorz Braun, le professeur Mirosław Piotrowski, Paweł Skutecki et l'avocat Jacek Wilk.

Le député Grzegorz Braun a ouvert la première session : "Permettez-moi d'annoncer l'ouverture de l'audition de la Commission d'enquête parlementaire pour les actions illégales prises à l'égard du Covid-19. et au sein de cette équipe, j'ouvre officiellement la "Commission d'enquête parlementaire"." Permettez-moi de présenter les personnes présentes ici avec moi.

"Professeur Mirosław Piotrowski, parlementaire européen de ce mandat et, je l'espère, des futurs mandats. Roman Fritz, vice-président de La Couronne - la Confédération de la Couronne polonaise - [et] secrétaire de notre commission, qui prendra bientôt la parole et qui sera le modérateur de l'audience d'aujourd'hui. Et l'avocat Jacek Wilk, député de la législature précédente, de la législature actuelle et, nous l'espérons, de la future, et de la République de Pologne. A gauche, les avocats Krzysztof Łopatowski, Jarosław Litwin et Arkadiusz Tetela qui poseront des questions à nos invités d'aujourd'hui. Nos invités d'aujourd'hui sont le Dr Reiner Fuellmich et Viviane Fischer."

Regnum TV : Commission d'enquête de la Chambre des représentants de Pologne :
Inauguration avec le Dr Reiner Füllmich, 15 novembre 2021 (traduction anglaise) (3 h)

Ensuite, les docteurs Fuellmich et Fischer ont donné une conférence ouverte pour résumer leur présentation plus tôt dans la journée devant la commission d'enquête parlementaire.

Le virus n'est pas plus dangereux que la grippe ordinaire. Le taux de survie est de 99,97%. Les enfants, statistiquement, n'ont aucun risque de tomber malade ou de mourir du Covid. Le test PCR pour détecter l'infection n'est absolument pas fiable et la façon dont le professeur Christian Drosten a configuré son test était garantie pour produire 100% de faux positifs, a expliqué le Dr Fuellmich.

"La grande question est la suivante : qu'est-ce qui se cache derrière tout cela, si ce n'est pas la santé ?  Et la réponse est très simple, car si vous regardez la réponse à notre troisième question, qui était : quels sont les dommages causés par les mesures anti-corona - les mandats de port de masque, les vaccins, la distanciation sociale ?

"Si vous regardez les dommages qui résultent de ces mesures, alors vous savez de quoi il s'agit. Car ce que nous avons appris de toutes les personnes que nous avons écoutées, y compris bien sûr les psychiatres et les psychologues, c'est qu'il semble que ces dommages ne soient pas accidentels mais intentionnels.

"Comment mettre fin à tout cela ? Je pense, je suis convaincu que la seule façon de mettre fin à tout cela est que les gens se lèvent et disent aux autorités que c'est la fin de la ligne. Qu'ils sont le peuple, nous sommes le peuple - pas eux.

"Ce ne sont pas les tribunaux [qui mettront fin à cette situation]. Les tribunaux, nous pouvons peut-être les utiliser pour nettoyer les choses, mais je crains qu'ils ne soient même pas bons pour cela, car ils sont tellement infiltrés par l'autre camp que nous devrons mettre en place un tout nouveau système judiciaire", a déclaré le Dr Fuellmich.

Mme Fischer s'est ensuite présentée et a expliqué son implication précoce dans le comité d'enquête Corona, avant une séance de questions-réponses très instructive.  Nous vous recommandons de regarder la vidéo ci-dessous dans son intégralité.

Conférence ouverte avec le Dr. Reiner Fuellmich, 15 novembre 2021 (en anglais
uniquement) (58 mins)

Projet de déclaration de Varsovie contre le nouveau totalitarisme

Réunis en novembre 2021 dans la capitale polonaise, Varsovie, nous envoyons aujourd'hui ce message très important et très urgent au monde entier. Il est évident pour nous que l'humanité se trouve à ce jour confrontée au plus grand défi de toute son histoire. Les grandes multinationales, dont les activités se situent principalement dans les domaines du numérique, de la banque et de la pharmacie, ont entrepris une refonte majeure de notre monde et, ce faisant, détruisent de manière inédite la santé, la richesse et la vie de milliards de personnes. Dans le but d'élargir leurs champs d'influence et leurs réalisations, les groupes mondialistes centrés sur l'idéologie du sanitarisme, ont commencé - avec préméditation - des actes criminels visant à provoquer le chaos mondial, avec pour résultat des mouvements importants. des problèmes sociaux, économiques et des guerres sanglantes. Il est établi à ce jour que le remède envisagé contre une telle situation doit être le strict contrôle politique et financier imposé aux populations, sous le prétexte d'un faux souci de préservation de la santé, de l'équilibre économique et de la sécurité. Les gouvernements de nombreux pays, sous l'influence des mondialistes, luttent contre leurs propres populations à une échelle jamais vue auparavant. Ces gouvernements sont ainsi devenus les superviseurs locaux de groupes oppressifs, criminels et internationaux. Les gouvernements ont, pour la plupart, monopolisé la sphère médiatique et obtenu ainsi l'asservissement, le contrôle et la coercition, brisant ainsi les lois fondamentales et les libertés individuelles en utilisant le mensonge, la terreur et la peur. Les effets néfastes de ces actions se sont fait connaître par l'augmentation du nombre de décès, par la destruction de l'activité économique, par les difficultés d'accès aux soins. La violation systématique du secret médical et de la vie privée est une source de grande inquiétude. En même temps, des dangers encore plus grands se profilent à l'horizon. A ce jour, nous ne connaissons pas les effets à long terme des expériences médicales imposées par les grands groupes pharmaceutiques. Nous ne connaissons pas non plus l'ampleur des dégâts causés par cette limitation artificielle de l'activité économique et des relations interhumaines. La violation systématique du secret médical et de la vie privée est une source de grande inquiétude. En même temps, des dangers encore plus grands se profilent à l'horizon.

C'est depuis la capitale polonaise, ayant vécu les deux périodes totalitaires du XXe siècle, que nous appelons toutes les personnes de bonne volonté à s'unir au-delà de toutes les divisions, et ce face à l'asservissement qui s'approche rapidement de nous tous.

La vie humaine ne peut être régie par aucune idéologie qui menace la dignité de la personne humaine, la vérité et les lois naturelles.

La dignité est un signe intrinsèque, inné et naturel de l'homme, indépendant du contexte social et historique. C'est pourquoi la personne humaine ne doit pas être traitée comme un objet manipulable ni comme un moyen au service d'une quelconque fin - comme celles prévues par les idéologies totalitaires. La dignité de la personne humaine reste une source de droits fondamentaux de base, inviolables, tels que le droit à la légitime défense, le droit à la liberté et à la propriété, le droit à la vérité et au travail... les cas deviennent sujets à restriction, manipulation ou exploitation. Nous insistons sur le fait que le mensonge actuellement propagé par les médias et même par les milieux scientifiques, appelle à un retour à la vérité comprise comme la cohérence entre la réalité perçue et la réalité vécue. Ce sera un processus long et difficile, néanmoins personne n'est exempté du devoir de rechercher la vérité objective. La désinformation et la pseudo-science (également à l'échelle mondiale) doivent susciter aujourd'hui non seulement une grande inquiétude, mais aussi une condamnation. Le relativisme conduit inévitablement à l'asservissement et au totalitarisme. À notre avis, toutes les lois doivent absolument respecter le droit naturel, qui offre à toutes les autres réglementations une dimension morale qui lui permet de servir le bien réel de l'homme. En revanche, le positivisme juridique, qui est contraire aux exigences du droit naturel, n'a aucune valeur d'engagement moral. La loi statutaire injuste doit être remise en cause par le biais de la désobéissance civile, et même être considérée comme nulle et non avenue.

Il est de notre devoir de résister à l'autorité qui abuse de ses prérogatives, tout comme il est nécessaire de lutter contre la dictature sous toutes ses formes. Nous ne protestons pas seulement contre les différentes formes de harcèlement, mais surtout contre le pouvoir tyrannique qui n'a pas de nom, mais qui règne aujourd'hui sur le monde de la finance, des médias, de la surveillance policière et de la politique. La dignité humaine, la vérité et le droit naturel ne peuvent pas, définitivement, perdre contre le nouveau totalitarisme. Tenons-nous fermement aux côtés des valeurs humaines les plus précieuses. Soyons unis, gardons courage et soyons actifs. Nous gagnons !

 

Resources :

 

Source : Dailyexpose.uk via Twitter

 

Informations complémentaires :