(Temps de lecture: 5 - 10 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Le seul candidat qui expose les problèmes de la France. Qu’il soit aimé ou pas, il a le mérite de mettre en évidence la stratégie insensée de l’exécutif et l’ignorance en économie, géopolitique, sociologique, des nombreux préposés à la candidature suprême. Un seul/e parmi ces gens, auront le sort du pays entre leurs mains. Ces prétendants au fauteuil présidentiel, n’abordent pas les questions importantes, qui prévalent à la destinée de notre pays.

Les questions accessoires qui ne touchent qu’une partie des citoyens sont légions et mises en exergue. Quand on a rien à proposer, autant combler le vide par du bla-bla . Les cibles de ces déclarations polémiques, péremptoires ou accessoires sont ceux qui ne voient qu’à court terme.

Il y a beaucoup à dire sur Mr Asselineau, ça a été déjà dit mais, en acceptant de l’écouter, de s’enrichir de ses connaissances sur l’appareil politique dont il a fait partie, et en connaît tous les rouages, on gagnerait du temps sur le devenir de notre pays en voie de dilution, dans un conglomérat d’autres pays qui ont une histoire moins riche et qui n’ont jamais eu l’influence qu’a connu la France avant le trio Sarko/Hollande/Macron. Nous savons que c’est décidé depuis des lustres, évitons les re-dites. Méditons là-dessus et, bonne réflexion pour ceux qui voient le futur, avec les éléments actuels..

Source :  Les Moutons Enragés.fr

Le gouvernement d’Emmanuel Macron poursuit dans l’aberration autoritaire. Alors que les cas de variant Omicron explosent, les malades dans les hôpitaux sont stables et la situation sanitaire semble enfin offrir une sortie de crise. Pourtant, l’exécutif instaure un pass-vaccinal aussi inutile que discriminatoire avec l’aval du Conseil constitutionnel, dont le président Laurent Fabius n’est pas exempt de potentiels conflits d’intérêts avec son fils Victor, directeur associé au cabinet McKinsey.

Le temps passe et les libertés confisquées ne sont jamais rendues aux Français sans que cela n’émeuve l’essentiel de la classe politique.

De son côté, Emmanuel Macron, pas encore candidat pour sa réélection, se pavane sur la scène européenne grâce à son poste tournant et son pouvoir de président du Conseil des ministres de l’UE. Sa première journée dans le costume à Strasbourg a tourné au fiasco, entre huées à l’arrivée, boycott des journalistes à la sortie et attaques de toutes parts. A l’image de cette journée, Emmanuel Macron a su au fil de son quinquennat dégrader la France sur la scène internationale en même temps qu’il a démantelé la cohésion du pays.

Président de l’UPR qu’il a fondé, François Asselineau, candidat à l’élection présidentielle de 2022, revient sur l’actualité de ces derniers jours et dresse un constat accablant du pouvoir en place.

Le temps passe et les libertés confisquées ne sont jamais rendues aux Français sans que cela n’émeuve l’essentiel de la classe politique.

 

Source(s) : Tvlibertes.com via Lesmoutonsenrages.fr

 

Informations complémentaires :

 
Macron Le Massacre