(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Vous ne voyez pas le problème... ??? Alors je vous prescris en toute URGENCE une dose de Cash Investigation.... ; )

Bonne soirée ; )

Amitiés,

f.

Cisa 03 11 2015

Une loi sans précédent

Cybersecurity Information Sharing Act (CISA). Quatre mots pour une loi qui pourrait à jamais changer la vie privée des Américains sur Internet. Le Sénat américain a finalement adopté, sans aucun amendement, la loi qui terrorise le web depuis quelques mois. La loi permet aux entreprises américaines de récolter toutes sortes d’informations sur leurs clients, y compris des informations qui n’ont rien à voir avec ce qui pourrait normalement intéresser l’entreprise. Mais surtout, la CISA prévoit la transmission de toutes ces informations à toute agence fédérale américaine qui en ferait la demande. C’est-à-dire la NSA, le FBI, mais également toute autre agence dont l’activité n’a rien à voir avec le renseignement ou l’enquête.
 
L’information transmise doit en théorie contenir « des informations sur des menaces de cybersécurité » qui pourraient intéresser les autorités. Mais la définition donnée de ces informations est vague et sans contenance, si bien que tout peut devenir une menace de cybersécurité, et donc devenir une donnée transmissible légitimement aux autorités…
 
Le CISA rappelle qu’au lieu de protéger la vie privée des citoyens, les gouvernements rivalisent d’imagination pour approfondir l’espionnage illégitime des données personnelles des internautes. Les dérives sont multiples et vont à n’en pas douter se poursuivre. L’opinion s’était scandalisée, au moment de l’Affaire Snowden, des abus perpétrés par les agents de la NSA. Le CISA légalise des espionnages sans commune mesure avec ce qui était pratiqué à l’époque.
 
Le CISA facilite ainsi considérablement la transmission d’informations aux autorités qui, par conséquent, peuvent librement formuler leurs demandes aux entreprises sans que la nécessité des requêtes n’ait à être prouvée. De quoi faciliter largement l’espionnage. Les leçons de Snowden n’ont donc pas été tirées, loin de là.
 
 
Information complémentaire :