(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Ces gens sont malades, vous savez on vous avait parlé du concept de la pathocratie, et bien je crois que l'on s'en rapproche de plus en plus, et franchement ça fait flipper. Alors j'ai retrouvé l'intégralité du 'Rapport d'information' du Sénat, je vous conseille de le lire, comme ça si vous ne savez pas quoi faire samedi, vous aurez une motivation de plus à vous mobiliser.

CE SONT DES DINGUES..........

  images/stories/addons/images/Images globales/2021/April/lettre_information_senat_30_07_2021.webp?i=761  

Page 56 :

Enfin,  dans  les  situations  de  crise  les  plus  extrêmes,  les  outils
numériques  pourraient  permettre  d’exercer  un  contrôle  effectif,  exhaustif  
et en temps réel du respect des restrictions par la population, assorti le cas
échéant de sanctions dissuasives, et fondé sur une exploitation des
données personnelles encore plus dérogatoire.

Ces  outils  sont  les  plus  efficaces,  mais  aussi  les  plus  attentatoires
aux  libertés
  –  mais  une  fois  de  plus,  il  serait  irresponsable  de  ne  pas  au  
moins  les  envisager,  ne  serait-ce  que  pour  se  convaincre  de  tout  faire  en  
amont pour ne pas en arriver là. De nombreux cas d’usages sont possibles, et
notamment :

- le contrôle des déplacements : bracelet électronique pour contrôler
le  respect  de  la  quarantaine,  désactivation  du  pass  pour  les  transports  en  
commun, détection automatique de la plaque d’immatriculation par les
radars,  portiques  de  contrôle  dans  les  magasins,  caméras  thermiques  dans  
les restaurants, etc. ;

- le contrôle de l’état de santé, via des objets connectés dont
l’utilisation serait cette fois-ci obligatoire, et dont les données seraient
exploitées à des fins de contrôle ;

- le  contrôle  des  fréquentations,  par  exemple  aller  voir  un  membre  
vulnérable de sa famille alors que l’on est contagieux ;

- le  contrôle  des  transactions,  permettant  par  exemple  d’imposer
une amende automatique, de détecter un achat à caractère  médical
(pouvant  suggérer  soit  une  contamination,  soit  un  acte  de  contrebande  en  
période de pénurie), ou encore la poursuite illégale d’une activité
professionnelle
(commerce, etc.) en dépit des restrictions.

 

Etc. Soyez curieux, la réalité, dépasse souvent la fiction. et ils sont payés avec NOS impôts pour pondre des trucs pareils.

 

Source : http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6731.pdf via Lecteur que l'ont remercie.

 

Informations complémentaires :

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil /media/system/images/arrow.webp Actualités françaises /media/system/images/arrow.webp Le Sénat veut instaurer des "outils numériques" et le traçage de la population, et bien plus encore...