(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

Merci à « Le Monde étudiant » de m'avoir passé l'info sur facebook ; ), et à Spartou de me l'avoir croisé par Email, gage que ceci risque de s'envenimer, perso, ça me fait bien marrer...

NB. J'ai des gros soucis avec Orange qui continue à nous faire suer (le support au 39.00 a refusé de me passer un ingénieur), pas impossible que je bouge de provider. Si ça se reproduit, je vous fais une vidéo live, pour que vous compreniez mon calvaire... Enfin, je vous rassure, ça me prend exactement 5 sec pour me connecter en dehors d'Orange...  DGSE = Loser

Fisc Britanique 26 12 2016
Protestors in costume demonstrate outside the Supreme Court in London, Monday, Dec. 5, 2016. May's
government will ask Supreme Court justices to overturn a ruling that Parliament must hold a vote before
Britain's exit negotiations can begin _ a case that has raised a constitutional quandary and inflamed the
country's heated debate about Brexit. (AP Photo/Frank Augstein) FRANK AUGSTEIN / AP

En bloquant le transfert des fonds de pension vers la France, le fisc britannique alimente l’anxiété des expatriés depuis le vote du Brexit.

L’affaire est remontée jusqu’à l’Assemblée nationale française. Mercredi 21 décembre, Christophe Premat, le député (socialiste) des Français de l’étranger pour la circonscription qui comprend le Royaume-Uni, a interpellé le secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, Harlem Désir. Dans une question plus large sur le statut incertain des Français vivant au Royaume-Uni après le Brexit, il s’est inquiété d’une récente décision des autorités fiscales britanniques : désormais, celles-ci interdisent le transfert vers la France et l’Italie des fonds de pension détenus au Royaume-Uni – à moins d’accepter une taxation à 55 %.

« Si c’est confirmé, il s’agirait d’une confiscation pure et simple de l’argent que beaucoup ont investi pour leurs vieux jours », accuse M. Premat. Le député français y voit plus qu’un hasard de calendrier, alors que le gouvernement britannique a promis d’ouvrir officiellement les négociations sur le Brexit d’ici à fin mars. « Cette décision prise à trois mois de l’application de l’article 50 n’est évidemment pas innocente », affirme-t-il.

Chez certains Français qui vivent au Royaume-Uni, l’inquiétude monte. « Cela fait plusieurs années que j’épargne dans le fonds de pension de mon entreprise et je commence à craindre de tout voir partir en fumée », témoigne Michaël Vincent, premier secrétaire de...

Source : Le Monde.fr

Informations complémentaires :

 
Crashdebug.fr : VOX POP : Brexit (Arte)