1 1 1 1 1 Rating 4.00 (4 Votes)

Un petit article intéressant qui vient de chez l’Oncle Sam. Il faut quand même aussi se méfier, cela peut être de la pure propagande de type NRA, mais bon à la vue des éléments actuels (informations complémentaires), ça aurait plutôt tendance à me conforter dans ce que je pense. Ceci dit, restez méfiant, tout excès est néfaste, mais un homme/femme prévenu en vaut deux… Car vu le dessein global, vous pouvez justement facilement l'extrapoler à notre cas, car ici (en Europe) le souci des armes à feux ne se pose pas. Alors, comme on le constate jour après jour, ils ont déjà commencé à détruire notre armée pour que l’on ne puisse pas se révolter, et après ils installeront leur armée « européenne », histoire de bien nous occuper, comme dans le temps… Pas faute de vous avoir prévenu…

N.B. Je ne sais pas ce qu'est la référence en bas d'article aux « weathermen » (météorologues) mais c’était dans le texte, je suppose que ce sont des personnes d’influence… A moins...

En attendant ça risque d'être tendu pendant quelques temps aux États Unis...

Americains Noel Fusil Assaut

Contribuant Dave Hodges,

Courrier d'activiste

Il y a un froid qui tombe sur le pays. Pendant mes quelques années sur la planète, je n'ai jamais vu un tel pressentiment de crainte et de sort collectif malheureux. La réélection d'Obama a apparemment apporté ce sentiment d'appréhension extrême au premier rang. Mes sources, des ex-fédéraux retirés, m'indiquent que l'Amérique est beaucoup plus en danger que juste cette vague apparence de dépression catastrophique, résultant des émeutes de la faim et la suppression extrême par le gouvernement de la désobéissance civile.

Bientôt, si mes sources sont correctes, plus personne ne sera en sûreté, pas même les politiciens. J'ajouterai que mes sources, comme indiquées dans la partie une de cette série, votent avec leurs pieds pendant qu'elles joignent d'autres ex fonctionnaires fédéraux et plusieurs centaines de banquiers de Wall Street qui vont se cacher afin d'échapper à ce qu'ils croient venir.

Pourquoi le NDAA ?

Le NDAA permet au gouvernement de jouer à la Gestapo avec la population. En fait bon nombre d'entre nous dans des médias alternatifs ont été craintifs de la NDAA parce que nous pensions qu'elle serait employée contre nous si nous découvrons jamais une histoire qui est trop sensible, et que nous serions « juste disparus ». Cependant, mes sources, des ex-fédéraux de la FEMA et du CSAD, m'indiquent que la raison pour laquelle la NDAA a été passée était d'effrayer les potentiels dénonciateurs fédéraux qui seraient contraints au silence. Les forces, derrière la confiscation des armes à feu, veulent venir comme un voleur pendant la nuit avec peu ou pas d'avertissement pour ne pas remuer plus d'opposition que nécessaire. Quelques ex-fédéraux continuent à parler dans les coulisses parce qu'ils ne sont pas d’accord avec ce qui est prévu et mis en application, mais je crois qu'elles font ceci à leur propre péril en raison de la menace de la NDAA.

Dans la première partie de cette série, j'ai détaillé le sujet de la façon dont j'ai appris qu'il y a des décisions d’ex fonctionnaires fédéraux qui sont entrés dans une relative « anonymité », avec quelques formations d’enclaves de personnes semblables du même fond et affiliations professionnelles. Uniformément, ils cherchent à éviter l'imposition draconienne de la loi martiale accompagnée de la confiscation des armes à feu. La deuxième phase de ce qui est prévu pour l'Amérique, après la confiscation des armes à feu et la loi martiale, contient un degré d’oppression jamais vu avant dans notre pays et rivalisera avec certains des jours les plus sombres du monde.

La présente partie détaille comment le gouvernement prévoit d'obtenir nos armes à feu. La confiscation des armes à feu est le but à court terme primaire des forces globalistes qui ont détourné notre pays. Des Américains, dans de grands nombres, ne peuvent pas être autorisés à maintenir la propriété privée des armes à feu. Une de mes sources déclare que le côté en noir de notre gouvernement se réfère aux propriétaires d'arme à feu privés en Amérique comme étant le Viet Cong. La référence historique devrait être toute aussi évidente que les forces américaines ne pouvaient pas soumettre le Vietnam du Sud parce que les agriculteurs communistes du jour sont devenus les ennemis déterminés de la nuit et n'importe quel efforts, les forces américaines essaieraient durement, elles ne pouvaient pas séparer le Viet Cong de leurs approvisionnements en arme. Les globalistes cherchent à éviter que l'histoire se répète ici en Amérique.

Les armes à feu sont le dernier bastion de la liberté américaine

L'Amérique ne pourra jamais devenir une nation subjuguée tant que nous avons 300 millions d'armes à feu en notre possession. L'objectif ultime des globalistes est la destruction complète de l'Amérique. Ces deux faits sont sur une trajectoire de collision. Mes sources, en effet, ont indiqué que les autorités compétentes cherchent finalement à rendre l'Amérique inférieure à un pays du tiers monde. Toutes mes sources sont uniformes à ce point parce que les globalistes veulent détruire notre dollar, notre culture, notre langue et surtout, notre constitution parce qu'elles sont antithétiques à l'établissement d'une grille complète d'état policier où quelques-uns ont la puissance de la vie et mort au-dessus des nombreux.

Beaucoup de source d’ancien fédéraux, sentent  que si l'économie américaine était simplement brisée par la destruction prévue du dollar américain, qu’il y aurait assez d'Américains avec la capacité de reconstruire ce pays, pour que nous puissions créer une Amérique encore plus forte qu'avant. Les globalistes regardent les notions américaines traditionnelles de liberté et de résistance comme une forme de cancer virulent qui doit être totalement coupé et détruit. Quand George W. Bush a dit « ils nous détestent en raison de notre liberté, » il avait raison. Cependant, en toute franchise, il aurait dû parler des globalistes qui ont détourné notre gouvernement, qui sont ceux qui détestent nos libertés, pas les menaces imaginaires de terroristes que les globalistes ont créées afin de dépouiller au loin nos libertés civiles.

Nos armes à feu sont l'épine dorsale de notre force parce que nos armes à feu nous donnent la capacité de résister à l'occupation étrangère et de jeter au loin les chaînes d'un gouvernement oppressif. Toutes les sources ont déclaré qu’obtenir autant d'armes à feu que possibles hors des mains des personnes était le but numéro un. Qu’est-ce que cela dit de la façon dont le gouvernement est devenu aussi mauvais quand les ex fonctionnaires fédéraux des agences de soupe à alphabet sont entrés dans la dissimulation, parce que même elles ont peur de ce qui risque d’advenir ? En bref, nos armes à feu doivent être saisies et c'est ainsi qu’on m’a dit qu’ils vont accomplir ce but.

Confiscation des armes à feu

Beaucoup de sources bien informées ainsi que moi-même croient que nous sommes sur le précipice de la loi martiale. Cependant, dans les premiers temps les globalistes ne veulent pas beaucoup de confrontations directes avec une majorité de la population. Leurs 1,6 milliards de munitions DHS récemment achetées les porteront seulement jusqu'ici. Par conséquent, avant que la loi martiale ne puisse être appliquée avec un minimum d'opposition, autant d'armes à feu que possible doivent être saisies, sans provoquer un événement de  type Lexington ou Concord. Le fait que ces ex fédéraux et des directeurs de banque de Wall Street soient entrés dans l’ombre en ce moment n'est pas une coïncidence. Le potentiel pour que la confiscation des armes à feu devienne un point d'inflammabilité pour une guerre civile est significatif, et ces personnes et leurs familles étaient dans la précipitation pour sortir des villes et aller dans leurs asiles perçus comme sûrs.

Les armes à feu doivent être saisies par une série d'actions incrémentales du gouvernement et par le pourvoiement d’attaques sous fausses bannières, afin de ressusciter l'esprit du feu Reichstag et de donner au gouvernement le prétexte dont il a besoin pour subjuguer totalement les personnes américaines. Je ne peux pas trop accentuer ce que l'on m'a dit. Les armes à feu sont la cible. Pour l'instant, tout est au sujet d'obtenir les armes à feu. Le long de ces lignes, il m’a été dit que les dirigeants seraient vraisemblablement visés, impliqués si vous voulez, dans des ambitions criminels embarrassantes (par exemple du porno d'enfant) afin de critiquer leur position pro arme à feu.

S’il vous plaît, permettez-moi une digression. Ici nous avons un gouvernement criminel qui a embarqué des dizaines de milliers d'armes à feu au Mexique afin de miner le deuxième amendement sous Fast and Furious. Les défendeurs ont fait face au mépris du congrès qui a refusé le témoignage d’Obama qui a conté un conte de fées, disant qu’il n’était pas au courant de l’opération Fast and Furious, conduit juste sous son nez, et qui a eu comme conséquence la mort de 40.000 Mexicains l'année dernière seulement, ainsi que de 300 Américains et trois patrouilles de frontière, comprenant Brian Terry dont la famille poursuit le gouvernement par delà sa mort. Obama a tué des centaines, sinon des milliers d'enfants, dans ses attaques prédatrices de drones dans divers pays étrangers. Pas un agent officiel fédéral n’est allé en prison. Et ce gouvernement criminel veut vos armes à feu ? Vous devriez être plus bête qu'une boîte de roches pour rendre vos armes à feu à ces criminels pour vous retrouver vous et votre famille sans défense.

Selon mes sources, la confiscation des armes à feu sera réalisée en deux phases. Il continuera à y avoir des opérations sous faux drapeau (comme par exemple Batman et la tuerie de Sandy Hook) contre différents citoyens, afin d'atteindre un consensus public contre la propriété privée des armes à feu. Les médias continueront à battre le tambour anti-armes à feu et ils ont déjà un certain effet. Une de mes sources pense que 25% des citoyens américains peuvent être influencés pour participer à des  opérations de rachats d'armes à feu. Comme en aparté, nous sommes témoin déjà d'une opération psy-op bien orchestrée contre des propriétaires d'armes à feu en diffusant les noms et les emplacements des propriétaires d'armes à feu à New York City. Les pressions sont en route et la culpabilité mise sur les propriétaires d'armes à feu va être construite après l'inauguration.

Mes sources sont d'esprit similaire quand elles indiquent que si le congrès ne signe pas le Traité d'interdiction des armes à feu de l'ONU, Obama interdira incrémentalement les armes à feu par des décrets draconiens progressifs, qui suivront probablement, chacun, d’horribles attaques sous fausses bannières. Une de mes sources a estimé qu'à un moment donné en Amérique, la possession d'armes à feu devienne par la suite un crime capital. L'initié du DHS estime que près de 70% des armes à feu peuvent être confisquées par ces décrets d'Obama et la soumission qui l’accompagne. La croyance est que la plupart des Américains se plieront à l'autorité perçue quand la pression viendra à pousser sans ménagement. J'en conviens, car nous sommes devenus une nation de moutons.

J'ai demandé à quelle profondeur les attaques sous faux drapeaux entreront dans leur intensité et létalité. Il m’a été répondu que l’esprit de psychotropicalité qui contrôlait les tireurs solitaires qui ont tiré sur les centres commerciaux et les écoles, sont légers en termes de crédibilité publique et que les plans sont maintenant en effet, afin d’augmenter le décompte du nombre de morts à l'aide d'une stratégie différente.

Toutes mes sources conviennent que le massacre de Batman à Aurora était une attaque sous fausse bannière, mais elle a rapidement perdu de son mordant, car il y avait trop de trous dans l'histoire, et les médias alternatifs ont été rapides pour préciser l'impossibilité des explications du gouvernement, alors que les médias de courant principal ne pouvaient pas lier l’ensemble de l'histoire, en raison de tous les mensonges et contradictions qui ont été prouvés. Depuis l'élection, l'Amérique a vu trois tirs de masse, et chacun est soutenu comme une raison pour saisir les armes à feu américaines. Les tirs de Sandy Hook sont résolus avec juste autant de trous que les tirs de Batman, mais l'administration a le contrôle de la plupart des médias et les médias mettent de facto la pression pour la confiscation des armes à feu pendant qu'ils continuent à assumer des faits qui ne sont pas des preuves contre Lanza à Sandy Hook. On m’a dit qu'il y avait trois tireurs à Sandy Hook. Il est probable que chacun des trois soit maintenant mort afin de couvrir leurs pistes.

L'ancien informateur du FBI, Larry Grathwohl, un infiltrateur des appuis originaux d'Obama avec les météorologues parallèles avec Bill Ayers, m'ont également dit que le mot dans la rue est que deux professeurs se sont démontés devant Lanza. Une autre source anonyme m'a indiqué qu'il y avait au moins 3 autres tireurs, sans inclure Lanza. Je dois dire que les preuves sont irrésistibles, car nous écoutons les enregistrements de radio crus de la police, où la police déclare clairement qu'elles ont deux tireurs en détention préventive après que deux professeurs ont rapportés avoir vu deux tireurs courir par delà le gymnase.

 

Source : Activistpost.com

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

 

Informations complémentaires :

 
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les initiés avertissent de la probabilité d’autres attaques sous fausses bannières en vue de confisquer les armes à feu