1 1 1 1 1 Rating 4.88 (8 Votes)

Allez, un petit pied de nez pour terminer la journée. C'est quand même incroyable que le Venezuela n'ait pas d'infrastructure pour raffiner son pétrole. Et ils sont sous embargo américain, ce qui fait que leur principal client ne peut donc plus leur acheter de pétrole.

Tout ceci dans le but avoué de faire sombrer le Venezuela dans le chaos pour renverser Maduro.

Bonne soirée,

l'Amourfou.

Petrolier Iranien Venezuela 24 05 2020

L'Iran a ignoré les avertissements de représailles des États-Unis lorsque le premier des cinq pétroliers iraniens est entré dans la zone économique exclusive du Venezuela samedi.

Le pétrolier, nommé Fortune, a atteint les eaux territoriales du Venezuela vers 19h40 après être passé au nord de Trinidad et Tobago dans les Caraïbes, selon les données de suivi des navires.

Tareck El Aissami, le vice-président de l'économie du Venezuela, a déclaré : "Les navires de la République islamique d'Iran se trouvent maintenant dans notre zone économique exclusive."

La télévision d'État vénézuélienne a montré des images d'un navire de la marine et d'un avion se préparant à le rencontrer.

Le ministre de la défense avait promis que les militaires escorteraient les pétroliers une fois qu'ils auraient atteint la zone économique exclusive (ZEE) du Venezuela en raison de ce que les autorités ont décrit comme des menaces provenant des États-Unis.

Les cinq pétroliers transportent un volume stupéfiant de 1,53 millions de barils d'essence et d'alkylate vers le Venezuela, selon les deux gouvernements, et selon des sources.

Les cargaisons dont le pays a désespérément besoin ont provoqué une impasse diplomatique entre les États-Unis et l'Iran et le Venezuela, qui sont soumis à des sanctions américaines.

L'Iran a mis en garde contre les répercussions d'une éventuelle interception de pétroliers iraniens par les États-Unis. Lors d'une conversation téléphonique avec l'émir du Qatar samedi, le président iranien Hassan Rouhani a averti que la République islamique répondrait à toute éventuelle agression américaine contre des pétroliers iraniens en mer des Caraïbes ou en tout autre point du monde.

Le 20 mai, le ministre iranien de la défense, le général de brigade Amir Hatami, a déclaré que tout harcèlement des pétroliers iraniens par les États-Unis serait accueilli avec une réponse ferme.

Il a déclaré mercredi : "Toute perturbation des pétroliers est contraire à la réglementation et à la sécurité internationales", en référence à la publication de certains rapports sur la menace de harcèlement par des responsables américains des pétroliers transportant le carburant iranien vers le Venezuela.

"Tant les organisations internationales que les pays qui sont sensibles à la réglementation et à la sécurité de la navigation doivent réagir à cette question", a-t-il ajouté.

 

Source : Middleeastmonitor.com

Informations complémentaires :

 

 

Ajouter un Commentaire


/component/jcomments/captcha/73343
Rafraîchir

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les pétroliers iraniens défient les menaces américaines et entrent dans les eaux vénézuéliennes (Memo)