5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Le 4e et avant dernier Opus de notre nouvelle série sur le 3e Temple et Donald Trump, proposée par notre cher Contributeur anonyme dans la lignée d'Exo Vaticana, et de Zenith 2016.

Third Temple 08 05 2019

 


PARTIE 4 : DANS LES COULISSES : DES JOUEURS ET UN PLAN


Par le Dr Thomas Horn


Dans un article fantastiquement libéral de Kerry Bolton pour le Foreign Policy Journal intitulé "US Recognition of Jerusalem as Israel's Capital" : A Travesty of History", le gendre du président Jared Kushner est dépeint comme un juif archi-sioniste qui, avec Donald Trump et ses conseillers évangéliques, considère les États-Unis et Israël comme synonymes en termes d'objectifs politiques et de destin prophétique[i].

L'animosité de plus en plus familière de Bolton envers les évangéliques et leur mandat biblique d'être une bénédiction pour Israël se traduit par sa lamentation que " le rêve sioniste pour la Palestine est basé sur trois objectifs principaux qui sont d'intention messianique : (1) Le Grand Israël du Nil à l'Euphrate, (2) La reconstruction du temple de Salomon sur le site de l'actuelle mosquée al-Aqsa, (3) Jérusalem non seulement comme capitale d'Israël, mais comme siège central du droit universel "[ii] Il cite ensuite le site du Temple du Mont Fidèle, qui confirme :

Consacrer le Mont du Temple au Nom de Dieu pour qu'il devienne le centre moral et spirituel d'Israël, du peuple juif et du monde entier selon les paroles de tous les prophètes hébreux. Il est prévu que la consécration du Mont du Temple et du Temple lui-même focalisera l'attention d'Israël :

(a) l'accomplissement de la vision et de la mission données au mont Sinaï pour qu'Israël soit un peuple élu, séparé de Dieu, une nation sainte et une nation de prêtres (Exode 19:6), et

(b) devenir une lumière pour toutes les nations (Isaïe 42:6) afin que le Nom de Dieu soit vénéré par toutes les nations et que le mode de vie biblique soit propagé dans le monde entier[iii].

Bolton conclut : "Indépendamment de ce que tout gouvernement israélien déclare, ce sont les objectifs ultimes que les sionistes messianiques croient être ordonnés par leur Dieu. Ils ne seront jamais abandonnés."Par exemple, le premier Premier ministre d'Israël, David Ben Gourion, "modéré" et socialiste, a demandé à Look de décrire sa vision de l'avenir, en y faisant allusion :

A Jérusalem, les Nations Unies (une véritable Organisation des Nations Unies) construiront un sanctuaire des prophètes au service de l'union fédérée de tous les continents ; ce sera le siège de la Cour suprême de l'humanité, pour régler toutes les controverses entre les continents fédérés, comme l'a prophétisé Esaïe[iv].

D'autres écrivains laïcs semblent également soupçonneux que Trump, reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël et déplaçant l'ambassade des États-Unis dans cette ville, et étende le "message" de fin-des-temps à sa base chrétienne conservatrice, qui n'est pas passée inaperçue par les membres appropriés de son public. S'appuyant sur l'art bien connu de "l'action au lieu de la parole", le président est considéré comme encourageant ses compatriotes d'Armageddon à sonder sous la surface de ses exploits où, sotto voce ("sous voix"), il leur dit qu'il comprend et comprend leur vision eschatologique du monde et que, le moment venu, il offrira une voix pleine de gorge en soutien au troisième Temple.

Nancy LeTourneau pour le Washington Monthly suspecte aussi beaucoup, écrivant : "Le geste le plus évident qu'il a fait envers Israël depuis qu'il est devenu président a été de déplacer l'ambassade des États-Unis à Jérusalem. C'était ciblé sur sa base de soutien parmi les évangéliques blancs, et ce n'est pas parce qu'ils ont tant d'affection pour les Juifs." LeTourneau a cité ce que Diana Butler Bass, théologienne, a écrit :

Depuis des décennies, les évangéliques conservateurs aspirent à cette reconnaissance. Ils croient que c'est nécessaire pour reprendre le contrôle du mont du Temple. C'est important parce que la reconstruction du Temple est l'événement qui va déclencher les événements du Livre de l'Apocalypse et de la Fin des Temps... Ils l'attendaient depuis longtemps, priant pour cela. Ils veulent la guerre au Moyen-Orient. La bataille d'Armageddon, au cours de laquelle Jésus-Christ retournera sur la Terre et vaincra tous les ennemis de Dieu. Pour certains évangéliques, c'est le point culminant de l'histoire. Et Trump les y emmène. Au jugement promis, à leur victoire certaine. Les justes seront conduits au ciel, les réprouvés seront bannis dans les flammes de l'enfer[v].

Permettez-moi de prendre un moment pour m'élever contre LeTourneau et Bass, car j'ai été au centre du christianisme évangélique dominant pendant cinq décennies et j'ai eu la chance de connaître personnellement de nombreux spécialistes et théologiens de la prophétie et de rencontrer un seul qui veut "la guerre au Moyen-Orient. La bataille d'Armageddon, au cours de laquelle Jésus-Christ retournera sur la Terre et vaincra tous les ennemis de Dieu." Nous croyons simplement ce que Jésus a enseigné : "Quand ces choses commenceront à arriver, levez les yeux et levez la tête, car votre rédemption approche" (Luc 21:28). Le mouvement vers la construction d'un troisième Temple pourrait signaler le retour imminent de notre Seigneur et Sauveur, Jésus Christ, et c'est ce que nous "voulons". Si les objectifs énumérés par les antagonistes ci-dessus reflètent certains des accomplissements anticipés par beaucoup de juifs et de chrétiens, ce n'est pas pour les raisons qu'ils insinuent, car ils ne semblent évidemment pas comprendre l'"espérance bénie" des chrétiens pour la seconde venue de Jésus, qu'un troisième temple pourrait signaler, ou celle que les juifs ont pour leur rédemption finale et leur ère messianique.

Cela dit, toute tentative réussie d'obtenir le soutien d'un temple reconstruit à Jérusalem nécessitera en effet un soutien multiculturel et international suffisant. Ainsi, les préjugés de Bolton et des autres écrivains cités ci-dessus mis à part, leurs sentiments au sujet des discussions et des transactions en coulisses qui pourraient être témoins de la matérialisation d'un troisième temple sont justifiés, et, selon cet auteur, ils devraient certainement se méfier qu'un plan soit envisagé dans lequel les joueurs internationaux font avancer tranquillement des pièces d'échecs clandestinement vers une réalisation plus rapide et plus tard d'un temple reconstruit.

Dans le langage de Sherlock Holmes, le jeu est en marche !

Qui pourraient être certains de ces puissants acteurs ? Mon enquête m'amène à inclure :

  •     Trump, bien sûr, et son gendre juif Jared Kushner, qui ont travaillé en coulisse sur certains aspects d'un accord de paix au Moyen-Orient.
  •     Des Rabbins influents en Israël, dont certains ont déjà reconnu Trump comme source d'inspiration pour le Troisième Temple.
  •     Et puis il y a les membres de droite de la Knesset, l'organisation Yeraeh, les loyalistes de Temple Mount, et d'autres groupes de défense.
  •     Ce qui est choquant, c'est que même certains érudits musulmans croient que le Troisième Temple peut maintenant devenir un effort de collaboration entre eux et les Juifs. Yehuda Glick, éminent défenseur juif du Troisième Temple, entretient même activement un tel dialogue interreligieux, et des rapports récents affirment que des progrès ont été réalisés à cette fin avec les autorités musulmanes.
  •     Certains pensent que la récente élection brésilienne de Jair Bolsonaro-qui embrasse sans complaisance le christianisme et soutient Israël- pourrait marquer le début du Troisième Temple, "qui, selon certains, sera initié en Amérique du Sud dans un processus qui a déjà commencé." Les évangéliques qui exercent leur droit de vote au Brésil et en Amérique latine ne cachent pas le fait qu'ils croient que "les juifs devraient reconstruire leur temple biblique à Jérusalem, ce qui est une étape clé dans une série d'événements qui conduira à une seconde venue de Jésus Christ sur terre"[viii].
  •     Le puissant sanhédrin juif a aussi récemment montré sa main, conseillant aux candidats à la mairie de Jérusalem "d'inclure dans leurs plans pour cette ville la reconstruction du troisième temple"[ix].

La liste ci-dessus pourrait s'allonger, mais notre enquête sur la question suggère que les choses vont beaucoup plus loin que ne le suggèrent ces manchettes et sont en fait beaucoup plus intrigantes, y compris l'espionnage et les subterfuges de deux des entités mêmes qui pourraient en fait faire un Temple reconstruit : 1) les États-Unis, avec des négociations en coulisse entre l'administration Trump et l'Arabie Saoudite qui pourraient aboutir au remplacement de Riyadh par le Waqf jordanien dans la gestion du Mont du Temple ; et 2) le Vatican. Le Waqf islamique est la fiducie religieuse qui contrôle et gère les édifices islamiques actuels sur et autour du Mont du Temple, y compris la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher. Le roi de Jordanie fournit les fonds nécessaires aux opérations du Waqf et, sous une forme ou une autre, il régit l'accès aux sites depuis la reconquête musulmane du royaume de Jérusalem en 1187[x] Les tensions entre juifs et musulmans concernant l'accès au mont où se trouvait autrefois le temple d'Israël ne cessent de se répandre car, comme indiqué précédemment, la prière juive sur ce mont est complètement interdite. "Les Juifs ne peuvent entrer que pour visiter le lieu, et seulement pour un temps limité. Les musulmans sont libres de prier sur le Mont du Temple, cependant, les chrétiens et les juifs ne peuvent visiter le site que comme touristes. Il leur est interdit de chanter, de prier ou de faire quelque démonstration religieuse que ce soit"[xi] Pourquoi existe-t-il une telle surveillance autoritaire du Mont du Temple ? Pourquoi de telles restrictions pour les juifs et les chrétiens ? Après avoir passé plusieurs chapitres dans ses livres The Great Inception et The Last Clash of the Titans qui expliquent pourquoi le Mont du Temple est Sion biblique et l'endroit même où Armageddon sera initié, Derek Gilbert explique ce qui se cache réellement derrière la lutte ancienne et future sur cette terre sacrée. C'est là qu'existera la capitale du royaume de Dieu sur Terre - Jérusalem et le Mont du Temple - et c'est pourquoi les énergies du mal s'y concentrent ! Comme le note Derek :

La foi d'Abraham, la dynastie de David et la divinité de Jésus y furent établies. Au cœur de ce plateau se trouve la colline sur laquelle Yahvé, le Créateur de l'univers, a établi sa "montagne d'assemblée". Les temples de Salomon et de Zorobabel y ont été construits, et un troisième temple prophétisé occupera un jour ce lieu[xii] La longue guerre des Tombés contre leur Créateur est finalement pour le contrôle de la montagne de Dieu, Sion. C'est son joyau, et c'est pourquoi l'ennemi le veut : Car l'Éternel a choisi Sion, il l'a désirée pour sa demeure : " C'est mon lieu de repos pour toujours ; j'y demeurerai, car je l'ai désirée " (Psaume 132:13-14, ESV). Beaucoup d'autres versets soutiennent cette idée, mais vous avez compris. La montagne sainte de Dieu, Sa montagne d'assemblée, est Sion, le Mont du Temple à Jérusalem[xiii].

Ces implications et les inquiétudes entourant la construction d'un troisième temple à Sion ne sont pas perdues pour les étudiants ardents de la prophétie. Ils savent que la lutte pour cette terre consacrée reflète un malaise profondeur qui ne peut être perçu superficiellement.

i] Kerry R. Bolton, "US Recognition of Jerusalem's Capital : A Travesty of History ", Foreign Policy Journal, 24 mai 2018, https://www.foreignpolicyjournal.com/2018/05/24/us-recognition-of-jerusalem-as-israels-capital-a-travesty-of-history/.

ii] Ibid.

iii] "Objectifs des fidèles du Mont du Temple", http://www.templemountfaithful.org/objectives.php.

[iv] Bolton, "US Recognition", https://www.foreignpolicyjournal.com/2018/05/24/us-recognition-of-jerusalem-as-israels-capital-a-travesty-of-history/.

v] Nancy LeTourneau, "Trump's Support for Israel Doesn't Negate His Anti-Semitic Dog Whistling", Washington Monthly, 29 octobre 2018, https://washingtonmonthly.com/2018/10/29/trumps-support-for-israel-doesnt-negate-his-anti-semitic-dog-whistling/.

Ziah H. Shah, "Comment pouvons-nous construire le troisième temple ensemble ?" Muslim Times, 20 avril 2017, https://themuslimtimes.info/2017/04/20/how-can-we-build-the-third-temple-together/.

vii] Adam Eliyahu Berkowitz, "Will Brazil's New President Call to Build the Third Temple ?" Breaking Israel News, 29 octobre 2018, https://www.breakingisraelnews.com/116040/brazils-election-signal-first-stage-temple/.

viii] Tupac Pointu, "Evangelicals Wield Voting Power across Latin America, Including Brazil", Times of Israel, 6 octobre 2018, https://www.timesofisrael.com/evangelicals-wield-voting-power-across-latin-america-including-brazil/.

[ix] "Armageddon Predicted as Jews Call for Third Temple to Be Built", Sputnik News, 11 novembre 2018, https://sputniknews.com/middleeast/201811111069715673-armageddon-jews-jerusalem-temple/.

[x] "Jerusalem Islamic Waqf," Wikipedia, https://en.wikipedia.org/wiki/Jerusalem_Islamic_Waqf.

[xi] "Temple Mount Entry Restrictions," Wikipedia, https://en.wikipedia.org/wiki/Temple_Mount_entry_restrictions

xii] Derek Gilbert, The Great Inception (Crane, MO : Defender Publishing, 2017) 241.

Derek Gilbert, Dernier affrontement des titans (Crane, MO : Defender Publishing, 2018) 179, 180.

 

 

Source(s) :  Skywatchtv.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Loisirs Arrow Livres Arrow Trump, les Rabbins, et le plan top secret pour construire le Troisième Temple (partie 4) Dans les coulisses : Des joueurs et un plan