1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Mediapart s'est procuré une lettre d'Emmanuel Macron qui suscite de nouvelles interrogations dans l'affaire Alexis Kohler.

Intervention Macron Kohler
AFP / Alexis Kohler et Emmanuel Macron

JUSTICE - Une lettre désormais au cœur de nombreuses interrogations. Ce mardi 23 juin en séance à l’Assemblée nationale, le député de la France Insoumise Ugo Bernalicis a interrogé la Garde des Sceaux Nicole Belloubet sur les remontées d’informations dont elle a pu bénéficier. L’élu l’a ainsi précisément questionné sur une note qu’Emmanuel Macron a lui-même écrit en faveur d’Alexis Kohler, l’actuel secrétaire général de l’Élysée.

Ce dernier était visé depuis juin 2018 par une enquête du Parquet national financier pour une affaire de conflit d’intérêts entre ses anciens postes dans la haute fonction publique et ses liens familiaux avec l’armateur MSC.

L’enquête a finalement été classée sans suite le 22 août 2019, mais un nouvel élément vient jeter le trouble sur cette décision. Dans un article paru ce mardi, le quotidien en ligne Mediapart révèle s’être procuré une lettre d’Emmanuel Macron transmise au PNF le 1er juillet dernier. Celle-ci montre, selon le quotidien, que le président est “intervenu directement dans une procédure judiciaire individuelle” au détriment “de la séparation des pouvoirs”.

Une note personnelle

Dans ce qui est formulé comme une note à l’attention de son collaborateur, le chef de l’État y assure notamment que, lors de son passage au ministère de l’Economie pendant le quinquennat précédent il était parfaitement informé des liens entre Alexis Kohler, qui était alors son directeur de cabinet, et MSC et que ce dernier lui a formellement “remis un courrier demandant à ne jamais avoir à traiter des dossiers et questions concernant ce dossier”. 

L’attestation a été envoyée avec de nombreuses autres par l’avocat d’Alexis Kohler. Or relève Mediapart, elle intervient à un curieux moment. Alors qu’un premier rapport d’enquête s’avérait “totalement accablant pour Alexis Kohler”, un deuxième rapport définitif est finalement fourni après que la note du président soit transmise au parquet. Les conclusions y sont résolument différentes et le commissaire ne remet plus en cause la bonne foi du secrétaire général. “Il a été réduit d’une bonne dizaine de pages : tous les faits dérangeants contre Alexis Kohler ont été expurgés”, assure Mediapart.

Interrogé le 20 mai dernier par la Commission d’enquête parlementaire sur l’indépendance de la justice, Anticor a dit soupçonner des tentatives d’immixtions dans l’affaire Alexis Kohler. Comme Mediapart, l’association anticorruption a également relevé que la décision du classement sans suite était intervenue à un moment d’intérim à la direction du PNF, entre le départ d’Éliane Houlette le 30 juin, et l’arrivée officielle de son successeur Jean-Jacques Bohnert, le 9 octobre 2019.

Les investigations reprennent

“En aucun cas, le président de la République, qui est le garant de l’indépendance de la justice, n’intervient dans le cours d’une procédure judiciaire engagée”, a martelé la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye pendant le dernier conseil des ministres, mercredi 24 juin. Emmanuel Macron a agi ainsi pour ne pas priver son collaborateur “d’un exercice normal et légitime de ses droits de la défense”, a-t-elle plaidé. 

Malgré les explications du gouvernement, des juges d’instruction ont annoncé, dans la même journée, reprendre les investigations visant Alexis Kohler, a appris France Info de source judiciaire, mercredi 24 juin. Information confirmée par d’autres sources à l’Agence France Presse.

 

Source : Huffingtonpost.fr

Informations complémentaires :

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Macron est intervenu dans l'enquête sur Kohler, révèle Mediapart (Huffingtonpost.fr)