(Temps de lecture: 5 - 9 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Venez nombreux, ce n'est pas qu'une question de vaccin ou de passe sanitaire, mais un choix de société. N'oubliez pas qu'ils veulent rendre le passe sanitaire et le vaccin obligatoire dès septembre.

D'ailleurs dès la rentrée ils vont s'intéresser de très près aux enfants (parlez-en avec eux avant), alors mobilisez-vous dans le réel et faites barrage physiquement à E. Macron liste des évènements ici.

Rappel : Le Sénat veut instaurer des "outils numériques" et le traçage de la population, et bien plus encore...

INFO BFMTV - Les opposants au pass sanitaire et les personnes plus largement hostiles à la politique sanitaire déployée par le gouvernement défileront à nouveau ce samedi 14 août dans les villes de France. Selon une note établie mercredi par le Renseignement territorial, que nous avons pu consulter, les autorités s'attendent à 200 cortèges pour l'ensemble du territoire, haussant la mobilisation à 250.000 manifestants environ.

200 cortèges à travers tout le pays, un flot de 250.000 manifestants coulé dans des défilés sociologiquement hétérogènes, sur le calme desquels les policiers devraient du reste pouvoir compter. Voici les principaux enseignements de la note du renseignement territorial portant sur la nouvelle journée nationale de mobilisation des opposants au pass sanitaire prévue ce samedi.

Examinée dans son détail, la note - datée de mercredi et que nous avons pu consulter - prévoit à la fois une hausse de la participation à cette contestation du dispositif mis en place par l'exécutif et une confirmation du profil des Français enclins à descendre dans les rues pour l'occasion.

· 200 manifestations dans le pays, dont trois à Paris

Samedi dernier, les manifestants ont foulé le pavé d'au moins 150 agglomérations. La nouvelle note du Renseignement territorial prévoit cette fois 200 manifestations sur tout le territoire pour ce 14 août. Il faut d'ailleurs observer qu'une même ville pourra en cumuler plusieurs sur son sol.

Ce sera le cas de Paris où trois manifestations sont d'ores et déjà prévues : celle s'élançant à 14h30 de la Place de la Catalogne en direction de Port-Royal, chapeautée par Florian Philippot ; celle pilotée par un homme évoluant dans l'univers des gilets jaunes, qui doit se rassembler autour de la Porte Dorée à 11h30 pour un départ à 13h vers la Place de Clichy ; et un dernier cortège, conduit par une personnalité proche de la sphère complotiste, qui quittera la Place de la Bourse vers 13h30 en direction du Palais-Royal.

Le tout pour un nombre de manifestants attendu autour des chiffres du dernier week-end, où le ministère de l'Intérieur avait recensé 17.000 protestataires à Paris.

· La mobilisation encouragée par le caractère pacifique du mouvement

Envisageant l'ensemble des cortèges qui parcourront le pays samedi, le Renseignement territorial table sur une mobilisation portée à 250.000 manifestants. Une statistique qui, si elle venait à se confirmer sur le terrain le jour J, marquerait une nouvelle hausse, après les 237.000 personnes enregistrées samedi dernier.

L'impression d'un étoffement graduel du mouvement s'en trouverait confirmée, car les 237.000 opposants du 7 août venaient déjà après les 204.000 du 31 juillet qui, eux-mêmes, surpassaient les 161.000 du 24. La note cherche justement à expliquer ce succès croissant : il y est écrit que l'état d'esprit pacifique et le calme des cortèges incitent certains manifestants à rejoindre le mouvement.

· Confirmation dans le Sud

Le renseignement territorial ne s'attache pas seulement à quantifier le phénomène, il vise aussi à en définir les contours plus précisément. Dans les notes produites la semaine passée par ce même service, et que BFMTV avait déjà pu dévoiler, il avait ainsi observé que la contestation anti-pass sanitaire semblait mieux prendre dans le sud du pays.

Ce sera encore vrai ce samedi. Ainsi, les défilés les plus importants - en-dehors de la capitale - sont attendus à Toulon (le cortège devrait y compter plus de 15.000 personnes), Montpellier (avec 10.000 manifestants), puis Nice, Marseille, Perpignan. Nantes et Mulhouse viennent ensuite se greffer à cette liste très méridionale.

Dans leurs rapports de la semaine dernière, les auteurs attribuaient la couleur sudiste du mouvement au retour de nombreuses mesures sanitaires, dont l'imposition du port du masque, dans ces régions où les taux d'incidence grimpent en flèche.

· Un mouvement appelé à durer tout l'été... voire au-delà

Ce n'est pas le seul trait du panorama esquissé ces derniers jours que les manifestations à venir devraient reconduire. La note penche encore une fois pour des cortèges hétérogènes, sans leader ni mot d'ordre, constitués pour beaucoup de familles avec enfants, de soignants. Le renseignement territorial juge toutefois qu'à ce gros du peloton se mêleront également quelques éléments radicaux issus de l'ultra droite, de l'ultra gauche, ou ceux que la police appelle les "ultra jaunes".

Le renseignement territorial affirme en effet que certains gilets jaunes, parmi les plus radicaux, voient dans ce mouvement une occasion de relancer ou de faire revivre ce mouvement. Si le document déplore des risques de débordements à Lyon, Nantes et Rennes, il estime que, pour l'essentiel, les manifestations se dérouleront dans le calme. Dans les villes de Nantes et Nice, des violences pourraient toutefois éclater au sein même des mobilisations, entre militants d'ultra droite et militants d'ultra gauche.

Poursuivant plus en aval sa prospective de cette opposition populaire à la politique sanitaire, le renseignement territorial écrit que le mouvement devrait durer tout l'été, et se prolonger à la rentrée avec des manifestants inquiets de la vaccination des enfants et de la gestion du Covid-19 dans les établissements scolaires.

 

Cécile Ollivier avec Robin Verner
 
 
Source(s) : Bfmtv.com via Contributeur anonyme
 
 
Informations complémentaires :
 
Manif Anti Pass Sanitaire 13 08 2021