Marée noire dans le golfe du Mexique : un rapport blâme plusieurs sociétés

(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

On vous l'avait dit lorsque l'on a couvert le scandale. Les responsable de l'exploitation du puits, pour ne pas perdre de précieux temps d'exploitation, avaient sciemment décider de ne pas mettre assez de poutrelles de soutiens, et avaient même débranché l'alarme ! On retrouve la fameuse Halliburton qui officie en Irak. Bref, toujours la même chose : l'avarice... En attendant, comme je vous le disais il semblerait que grâce à BP vous puissiez bientôt investir dans des skis de fond ou une luge pour aller au boulot ; )


Deepwater Horizon sur le point de sombrée. (marée rouge)
Uploaded by lovy1966. - News videos from around the world.

Un rapport américain sur la pire marée noire de l'histoire américaine, survenue en 2010 dans le golfe du Mexique, pointe du doigt plusieurs sociétés impliquées dans cette tragédie environnementale.

Selon ce rapport, dont un des chapitres a été publié hier, ces entreprises ont pris des décisions afin de couper les coûts d'opération et de sauver du temps, ce qui a mené tout droit au désastre. Le rapport de la commission présidentielle soutient que les manquements ont été systémiques et qu'une catastrophe environnementale de ce genre a de bonnes chances de se produire à nouveau, à moins qu'une réforme significative soit appliquée.

Concernant BP, le rapport estime que la pétrolière n'a pas effectué de contrôles adéquats afin d'assurer la sécurité des opérations. BP a de son côté soutenu que ce rapport, tout comme sa propre enquête, a établi que l'accident d'avril dernier, qui a mené à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon, a été le résultat de multiples causes, impliquant de multiples compagnies.

Outre BP, le rapport critique aussi Transocean et Halliburton, qui géraient l'opération qui devait permettre de sceller le puits. Il est notamment soutenu que plusieurs décisions prises par ces trois sociétés ont permis de sauver du temps et de l'argent, mais ont aussi augmenté les risques d'un accident en ce qui concerne le puits Macondo. La surveillance gouvernementale, son autorité sur ces sociétés, ainsi que ses règles sont aussi blâmées dans le document,

Les responsables de ce rapport estiment que la tragédie environnementale ne serait pas survenue si les sociétés impliquées dans la gestion des opérations avaient accordé une importance plus grande à la sécurité.

Le rapport complet doit être publié la semaine prochaine.

Rappelons que le 15 décembre dernier, le département américain de la Justice a annoncé qu'il poursuit en justice neuf sociétés, dont BP, en lien avec la marée noire survenue à partir d'avril dernier dans le golfe du Mexique, afin notamment d'obtenir des dédommagements financiers.

La poursuite stipule que plusieurs violations aux règlements opérationnels et de sécurité ont eu lieu, dont l'incapacité de ces sociétés à prendre les mesures nécessaires pour sécuriser le puits Macondo avant l'explosion du 20 avril dernier. Le département de la Justice estime également que les sociétés visées ont échoué à surveiller de manière continuelle la condition du puits. De plus, le gouvernement affirme qu'elles ont échoué à utiliser et entretenir le matériel disponible et nécessaire qui aurait assuré la sécurité du personnel, de la propriété, des ressources naturelles et de l'environnement.

La marée noire survenue au large de la Louisiane a été la pire de l'histoire des États-Unis. Le désastre a commencé le 20 avril dernier, lorsque la plateforme Deepwater Horizon a explosé au large de la Louisiane, tuant ainsi 11 travailleurs. La plateforme avait ensuite coulé, puis le puits a commencé à fuir. Les estimations sont qu'environ 4,9 millions de barils de pétrole brut se sont déversés dans le golfe du Mexique. La fuite a été considérée comme complètement bouchée le 19 septembre.


par Olivier Caron

Source : Evironement : Branchez-Vous

Informations complémentaires :

Euronews.net (Video) : Les Etats-Unis risquent une nouvelle marée noire
Rtbf.be : USA: la marée noire pourrait se reproduire
Le Figaro.fr : Marée noire : un rapport accuse BP