(Temps de lecture: 9 - 18 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (9 Votes)

À votre avis, où s'arrête la "naïveté" et où commence la corruption ? Quand un cabinet de conseil étranger vous offre du "pro bono" (du bénévolat) pour optimiser vos "process", etc.

Alors jusqu'où va l'influence de ces cabinets privés de 'conseils' si altruistes ? A qui, je le rappelle, on a demandé de gérer la vaccination, etc., et on se retrouve aujourd'hui avec une vaccination massive de 75%, et on a 500.000 'cas positifs' par jour de déclarés ?

Les vaccins ne fonctionnent pas, les tests PCR (tel que réglés en France) sont bidons.

En quoi c'est une 'réussite' ça ? (Et comme je l'ai dit : qui sera responsable juridiquement devant les tribunaux ? L'État français ou Mc Kinsey ?)

Je voudrais pas dire, mais ils se sont fait arnaquer, enfin ils s'en foutent, c'est nous qui payons.

Et ils donnent la gestion de nos hôpitaux à ces tableaux Excel sur pattes qui ont créé l'ectoplasme En Marche, il faut bien le rappeler ; ))))

Les hôpitaux ne sont pas faits pour être 'rentables' ce sont des centres de coûts, mais ils sont compensés par les rentrées d'argent des travailleurs qui sont soignés, etc. C'est comme l'éducation ou autre, c'est une GESTION à l'échelle de la Nation.

Présenter la gestion de l'État ou des hôpitaux, comme on gère le budget mensuel d'une famille, est un MENSONGE.

Et en fait avec les hôpitaux, etc., nous assistons bel et bien à la FAILLITE du mensonge néolibéral bruxellois (informations complémentaires).

Tout ne se règle pas à coût de tableaux Excel et d'algorithme, c'est une FAUSSE vision de la vie..., (ou plutôt c'est l'exclusion de la vie pour ne tout réduire qu'à des chiffres)

D'ailleurs l'échec des politiques néolibérales de privatisations poussées à l'extrême des Chicago Boys de Milton Friedman sont actées au Chilli.

Et tout continue comme avant ?

Le dégonflage de la chimère LREM en est un autre exemple.

Mais plus grave que cela avec tout ces 'Youngs Leaders' (véritables VIRUS néolibéraux qui infectent légalement nos démocraties pour les vider de l'intérieur) dont font partie Valérie Pécrésse, E. Macron, Nicolas Dupond Aignan ; ))),

Toutes nos démocraties sont infectées par ce logiciel malveillant néolibéral (qui est maintenant le SEUL qui soit enseigné à l'école en économie, et qui ne fonctionne QUE pour les riches), et qui est ultimement représenté par DAVOS

Alors, quelles solutions démocratiques ?

Éric Zemmour soutenu par Bolloré / Rothschild / JP Morgan ?

Marine Le Pen et Mélenchon qui ne veulent pas sortir de l'Europe ? (et qui donc ne pourront pas appliquer leur politique).

Les autres partis politiques UPR, Patriotes, DLF, PCF  (qui intentionnellement de la part des médias, FAUTE de couverture médiatique) ne feront que +/- 5%

Je cherche, je cherche, il y a certes la piste Révoludroit de Valérie Bugault.

Mais je ne trouve pas de solution immédiate à cette crise, sauf, si ENFIN on fait respecter la CONSTITUTION et la LOI !

Its up to you, comme on dit là-bas, sinon, la suite probable vous la connaissez.

Macron ou un candidat 'euro-atlantiste' gaga compatible, la dictature sanitaire et climatique ... à l'aide du numérique.

Et c'est reparti pour 5 ans de plus de dictature Européene via les GOPÉs « Grandes Orientations des Politiques Économiques et Sociales »

Bloquées en 'Excel' 2D (à croire qu'ils ne connaissent pas les tableaux croisés dynamiques, je rigole, mais franchement ??? ; )

Je veux dire au moins, RIEN n'est caché... (à part les candidats pouvant 'potentiellement' changer quelque chose)

Amitiés,

f.

Martin Hirsch Cabinet

Tout le monde aura remarqué hier la sortie du directeur des Hôpitaux de Paris (AP-HP) en direct sur le plateau de l’émission C à vous, mais saviez-vous que Martin Hirsch était aussi auditionné par une Commission d’enquête parlementaire le même jour ? Sans vouloir minimiser la violence de ses propos dans l’émission de France 5, l’information essentielle n’est pas toujours là où l’on croit (mais souvent dans nos colonnes). Ce qui est certain, c’est que hier était une journée riche en polémique pour Martin Hirsch, on vous explique tout.

Aphp Share

M. Hirsch occupe ses fonctions depuis le 23 novembre 2013, il a aussi été président de l’Agence du service civique, d’Emmaüs France et de l’Agence nouvelle des solidarités actives et haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté.

La fin de l’égalité sous couvert de solidarité et de responsabilité

Invité sur le plateau de C à Vous mercredi 26 janvier 2022, le Directeur de l’AP-HP est interrogé par Anne-Elisabeth Lemoine sur les déprogrammations à l’hôpital : beaucoup les trouvent injustes, les vaccinés qui ont joué le jeu doivent laisser leur place à des individualistes. La question ne serait pas de ne pas accueillir les non vaccinés à l’hôpital, mais au moins de leur refuser la gratuité, eux qui ont refusé un vaccin gratuit, qu’en pensez-vous ?

(Pour l’anecdote, cette question arrive juste après un sujet sur la maltraitance dans les Ephad et l’enrichissement disproportionné des actionnaires de la société Orpea. Vraiment, rien ne les gêne …)


Pour Martin Hirsch, oui, cette question se pose. Puisque la vaccination est gratuite et d’intérêt collective, « s’il y a des passagers clandestins on a envie de remettre en cause la solidarité toute entière ».

Il conclut son intervention comme ceci :  il faut revenir à la belle source du Conseil National de la Résistance, on ne ferme la porte de l’hôpital à personne, mais ce droit doit être allié à la responsabilité.

Il évoque ensuite sa tribune publiée dans le Monde : « Sept propositions pour une démocratie plus différenciée, plus personnalisée, plus participative ». Il se trouve que Martin Hirsch a plein d’idées pour une démocratie plus juste. Selon lui nous sommes confrontés à des enjeux collectifs majeurs, comme le réchauffement climatique. Pour les individus qui ne se sentent pas concernés et qui ne veulent pas adhérer, comment faire ?  Il a un commencement de solutions (sorties tout droit de Pékin) :

Différencier les revenus des fonctionnaires selon les territoires car le coût de la vie n’est pas le même partout – permettre aux contribuables d’affecter une fraction de leurs impôts à des causes – instituer un système d’amende proportionnel aux revenus …

Un vaste programme bien Great Reset compatible, en définitive.

Martin Hirsch beaucoup moins à l’aise en Commission parlementaire

Retour sur le travail de notre Commission d’enquête préférée : la Commission d’enquête sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques.

Les Sénateurs Eliane Assassi et Arnaud Bazin souhaitaient entendre le directeur des hôpitaux de Paris sur les dépenses de conseil externe de la fonction publique hospitalière. Ils demandent à Martin Hirsch de leur communiquer le détail de ces dépenses sur les trois dernières années.

Le budget s’élève à 2,5 millions d’euros par an (sur les 3 dernières années) dont 1,5 million d’euros consacré à l’aide à l’automatisation des outils – notamment pour le codage des actes (il s’agit de retranscrire les opérations par un code de sécurité social afin que l’hôpital se fasse payer) – et environ 1 million d’euros est dédié aux outils innovants.

Pendant la crise les dépenses en conseil se seraient élevées à 143.000 euros, mais il n’intègre pas les dépenses de système d’information en matière de conseil stratégique, qui montent jusqu’à 5 millions d’euros sur trois ans.

Martin Hirsch est ensuite interrogé sur le recours aux fameuses missions probono effectuées à titre gracieux par les cabinets de conseil. Il répond ne pas en avoir connaissance, pourtant Boston Consulting Group a communiqué à la Commission qu’il aurait effectué une mission concernant la mise en place logistique des appels SAMU. Le Président demande une clarification ultérieure.

Eliane Assassi l’interroge également sur l’utilité des cabinets privés dans la mise en œuvre d’une politique publique. M. Hirsch est très gêné par la question, et on comprend pourquoi.

En tout cas, il explique qu’il serait trop compliqué d’interdire leur intervention, que cela susciterait des moyens détournés et qu’il vaut mieux encadrer les pratiques. « On ne peut pas interdire aux gens de se rencontrer tout de même ! » c’est drôle, il a une conception de l’interdiction à géométrie variable – il est beaucoup plus à l’aise avec dans sa tribune « pour la démocratie » …

Enfin, on apprend à l’occasion de cette audition que le Cabinet Accenture aurait été missionné pour mettre en place la plateforme SI-DEP dans le but d’y sécuriser les données de santé des Français. Cette mission a été facturée 30 millions d’euros. La plateforme a été piratée mi-2021, 1,4 millions de données de santé ont fuité

Avec une telle conception de la démocratie, accompagnée de belles valeurs que sont la solidarité et la responsabilité, il semblerait que M. Hirsch soit maintenant prêt à faire preuve de la même souplesse budgétaire avec le personnel de santé. Pour information, voici la grille actuelle des salaires des soignants.

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

Je deviens résistant.

 

Source : Lecourrierdesstrateges.fr

 

 
Informations complémentaires :