(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

He bien, le petit soldat du patronat doit l’avoir mauvaise… 22 voix pour, 22 contre, et un vote blanc qui aura fait basculer son rêve d’hégémonie…

Pourtant elle avait tout fait pour les patrons, même mettre le couteau sous la gorge des Français

A croire que cela ne lui aura pas porté chance de trahir son pays….

Comme quoi il reste aussi peut-être des gens honnêtes, avec des vraies valeurs chez les entrepreneurs (pas la soupe mondialiste de Parisot).

Et dans la crise que nous traversons, cela mérite d’être souligné… ; ) Comme je l'ai déjà dit nous avons les clefs de nos menottes...

A nous d'être assez intelligents pour nous en servir....

Parisot Medef 28 03 2013
Laurence Parisot en juillet 2012 © Reuters

Le conseil exécutif du Medef a refusé jeudi de modifier ses statuts, a annoncé Charles Beigbeder, membre de cette instance. La modification devait permettre à Laurence Parisot de briguer un troisième mandat à la tête de l'organisation patronale.

Laurence Parisot ne pourra pas faire un 3e mandat à la tête du Medef. Le conseil exécutif de l'organisation patronale a rejeté jeudi dans un vote très serré la réforme des statuts qui aurait permis à Laurence Parisot de se représenter.

Le secrétaire général Hubert de L'Estoile a annoncé des résultats très serrés : 22 voix pour, 22 contre et un bulletin blanc. Faute de majorité, l'assemblée générale du Medef ne pourra donc pas être convoquée pour valider cette réforme des statuts.

"Elle s'y préparait" (Charles Beigbeder)

Plusieurs proches de Laurence Parisot lui avaient récemment retiré leur soutien, et plusieurs fédérations du Medef avaient manifesté leur opposition à une prolongation de sa mission.

Laurence Parisot va donc, comme prévu, quitter son poste à la tête de l'organisation au début de l'été. "Je pense qu'elle s'y préparait", explique Charles Beigbeder, l'un des soutiens de Laurence Parisot qui s'était pourtant prononcé contre cette réforme. 

"On va maintenant avoir une période électorale avec des candidats qui vont présenter leurs projets et un nouveau président ou une nouvelle présidente en juillet", détaille Charles Beigbeder. 

Laurence Parisot reconnaît sa défaite

 

Source : Franceinfo.fr via Chalouette ; )

Informations complémentaires :