(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Bonsoir, ou bonjour, ça dépendra de l'heure où vous lirez ce billet ; ). Comme vous le savez le constat est amer, on sait que notre 'démocratie' n'en est pas une, et qu'elle est totalement vérolée par des fonctionnaires tantôt en poste dans l'administration tantôt en poste dans le privé, voire des fois les deux simultanément, mais le plus grave c'est qu'ils représentent une 'caste' d'intouchables qui s'entraident et se cooptent entre eux.

Comme ils le disaient, ils sont les 'meubles', les présidents passent, mais les 'meubles' restent.

(On ne parle même pas des politiques ou des parlementaires).

Et tout ces gens, comme notre pays, est inféodé à Washington (et donc à l'Europe qui en est un outil), et par delà Washington à la City of London et aux forces anonymes privées (ou PAS) qui sont derrière.

Précision utile de Mme Bugault, les gens derrière cette équipe sous influence étrangère sont des entités juridiques privées apatrides rattachées à la City of London qui agissent via Davos, le Bilderberg, la CCI, la BRI, le FMI, la BCE et l'UE, le FMI, l'OMC, l'OMS, la banque mondiale... peu importe leur nationalité car ces gens ont aboli les frontières, ils règnent partout où existe une banque centrale... sauf que la Chine leur a échappé... ce qui est un gros caillou (un rocher en fait) dans leur chaussure du NOM/NWO

Bref, tout doit être revu de fond en comble, afin d'assurer une réelle pluralité des idées et des opinions, une réelle représentation publique des Français, une VRAIE démocratie et la fin du parlement.

Ce qui inclus l'avènement de la 'participation' au sein des entreprises, afin que les salariés ne soient plus la dernière roue du carosse en termne de rémunération,

Bien sûr, tout ceci passe obligatoirement par la reprise de notre souvraineté, et de notre monnaie.

Si vous voulez réellement que les choses bougent (dans le bon sens), créez des comités ou des groupements citoyens (ou à défaut rejoignez-en un).

Retrouvez-vous dans le réel, et commencez à faire bouger les choses.

Notre pays peut et devait représenter une alternative à la domination anglosaxone.

C'est pour cela qu'ils nous ont méthodiquement éliminé, et qu'ils veulent le faire disparaître, ainsi que notre histoire (ils ne s'en sont JAMAIS caché).

Pour ne pas qu'il y ait d'alternative à la mondialisation et au commerce de toutes choses.

(Maurice Allais avait prédit l'échec de ce modèle ultra libéral...)

Aussi nous avons toujours eu un rôle singulier à jouer.

Il est temps de l'assumer.

Amitiés,

L'Amourfou.

Valerie Bugault Revoludroit

par Valérie Bugault.

Naissance de mon nouveau site internet « Revoludroit.fr » dédié à la mise en œuvre de la nécessaire réforme des institutions.

https://revoludroit.fr

 

  1. décrire et expliquer la RÉFORME des INSTITUTIONS françaises dans son ensemble.
  2. orienter les citoyens français vers le GROUPEMENT ou le COLLECTIF le plus proche de chez eux.

Revoludroit Peuple

COMPRENDRE

GROUPEMENTS & COLLECTIFS

Groupement Collectif Revoludroit

Présentation du site par Valérie Bugault.

L’heure est à la reconstruction

Ce site internet permet à tous ceux qui le souhaitent de consulter la Réforme en détail, de s’en emparer et de s’en inspirer.

Après plus de vingt ans de recherches indépendantes (une centaine d’articles, cinq ouvrages, de multiples conférences et autres vidéos) sur l’entreprise, le droit, les institutions, ainsi que sur l’origine, les moyens et la narrative du pouvoir, je vous présente une proposition de réforme en profondeur de l’État et du fonctionnement politique de notre Société.

Cette réforme n’est pas figée : bâtie autour de principes fondateurs (le mandat impératif, la subsidiarité, les groupements d’intérêt, le droit naturel et continental, la fin de l’anonymat, le retour au droit civil commun et à une monnaie publique et souveraine…), elle est l’étincelle qui permettra la co-construction continue grâce au futur travail des GROUPEMENTS d’INTÉRÊT.

La mise en place d’institutions saines et fortes, au service du peuple et du bien commun, n’est qu’une question de volonté politique. Et cette volonté politique c’est à nous, le peuple, qu’il revient de la manifester.

 

Lire la suite ici : https://revoludroit.fr

 

Source : Reseauinternational.net

 

Informations complémentaires :