Note de la Russie aux États-Unis : Vos drones sont désormais des cibles (MOA)

5 of 5 (1 Vote)

C'est ce qu'indique une nouvelle déclaration du ministère russe de la défense :

Le ministère russe de la défense a noté l'intensité accrue des drones stratégiques américains au-dessus des eaux de la mer Noire, qui mènent des opérations de reconnaissance et ciblent des armes de haute précision fournies aux forces armées ukrainiennes par des États occidentaux en vue de lancer des frappes sur des installations russes.

Cela démontre l'implication croissante des États-Unis et des pays de l'OTAN dans le conflit ukrainien aux côtés du régime de Kiev.

Ces vols augmentent la possibilité d'incidents aériens impliquant les avions des forces aérospatiales russes, ce qui accroît le risque d'une confrontation directe entre l'alliance et la Fédération de Russie.

Les pays de l'OTAN en seront responsables.

Le ministre de la défense de la Fédération de Russie, Andrei Belousov, a chargé l'état-major général des forces armées russes de faire des propositions sur les mesures à prendre pour répondre rapidement aux provocations.

Des drones de reconnaissance et de relais radio de l'OTAN ont régulièrement patrouillé au-dessus de la mer Noire avant et pendant les récentes attaques "ukrainiennes" contre la Crimée avec des armes de longue portée livrées par l'Occident. C'était également le cas lors du récent largage d'armes à sous-munitions au-dessus d'une plage populaire près de Sébastopol, qui a causé la mort de plusieurs civils et blessé plus d'une centaine de personnes.

Bien que les drones volent théoriquement dans l'espace aérien neutre, ils sont manifestement utilisés pour attaquer les installations russes en Crimée. Cela en fait des cibles légitimes pour les défenses aériennes russes. Jusqu'à présent, la Russie s'est abstenue de les détruire. Cela va maintenant changer.

L'OTAN ou les États-Unis pourraient bien considérer ces attaques contre leurs forces "neutres" comme hostiles. Certains feront pression pour obtenir des représailles. Mais je suis convaincu que les simples attaques de drones ne seront pas considérées comme une raison suffisante pour déclencher la troisième guerre mondiale.

 

Source : Moonofalabama.org


Inscription à la Crashletter quotidienne

Inscrivez vous à la Crashletter pour recevoir à 17h00 tout les nouveaux articles du site.

Archives / Recherche

Sites ami(e)s