1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Eeil Usa 11 08 2014

L’État Islamique (EI), le groupe terroriste qui contrôle désormais une grande partie de la Syrie et de l'Irak et qui se faisait autrefois appeler Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL), a été bombardé vendredi par l'armée de l'air américaine.

Irak Twitter 11 08 2014

L'Amérique veut ainsi porter secours aux Kurdes en difficulté et éviter la prise de contrôle de la ville d'Erbil, capitale de l'état fédéral du Kurdistan irakien et troisième plus grande ville en Irak, derrière Bagdad et Mossoul, qui a déjà elle-même été conquise par l’EI.

Ces derniers jours, ce groupe terroriste s’était emparé de plusieurs villes dans le nord de l'Irak, et notamment des villes chrétiennes de Qaraqosh, Tal Kayf, Bartella et Karamlesh, ainsi que la ville de Sinjar, la capitale de la communauté yézidie.

Jeudi, le président américain Barack Obama avait averti qu’il avait donné l’ordre de lancer des frappes aériennes. Les djihadistes ne sont plus qu’à 30 minutes de la capitale kurde, où sont implantés un consulat, une base de la CIA, et une base militaire américaine.

Selon le Pentagone, deux chasseurs F/A-18 de la Marine ont largué des bombes à guidage laser sur une pièce d'artillerie mobile de l’EI dans la matinée de vendredi. Les avions ont décollé du porte-avions George HW Bush, qui est stationné dans le golfe Persique. Selon les officiels américains, une seconde attaque a été lancée dans l’après-midi, cette fois-ci combinant 4 chasseurs F/A-18 et des drones. Ils auraient eu pour cible un convoi de 7 véhicules près d’Erbil.

En représailles, les djihadistes auraient enlevé des centaines de femmes de la communauté yézidie. D'après Kamil Amin, un porte-parole du ministère des Droits de l’homme irakien, ces femmes seraient âgées de moins de 35 ans et elles seraient détenues dans une école de Mossoul.

Cependant, Fuad Hussein, le président de la région autonome du Kurdistan, a confirmé que le groupe s’était emparé du barrage de Mossoul, le plus grand barrage irakien, une victoire stratégique qui lui permet de contrôler l’alimentation en eau et en électricité de la région.  

Dans un enregistrement vidéo mis en ligne ce jeudi par le groupe américain de médias VICE, Abu Mosa un porte-parole de l’EI, demande aux Américains «de ne pas être lâches en nous attaquant avec des drones, mais de nous envoyer vos soldats, ceux-là mêmes que nous avons humiliés en Irak ».

Nous les humilierons partout, si Dieu le veut, et nous hisserons le drapeau d'Allah sur la Maison Blanche. »

L'enregistrement est remarquable parce que c'est la première fois que le groupe terroriste accepte la visite d’un journaliste occidental dans le califat. Le reporter de VICE médias, Medyan Dairieh, a été invité pendant 3 semaines à Raqqa, la ville syrienne qui est devenue la capitale du califat.

 

Source : Express.be

Informations complémentaires :

 
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Nous hisserons le drapeau d'Allah sur la Maison Blanche