(Temps de lecture: 9 - 18 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

Bonsoir, désolé, je n'ai pas eu le temps aujourd'hui, mais je voulais vous passer ce billet de Charles Sannat parce qu'à l'heure où Mme Bachelot indique que Mme Ségolène Royale 'dérive' car elle met en doute les motivations des Ukrainiens....

Je vous confirme que ce sont tous ces abrutis aux commandes de notre pays qui ont de graves lacunes en mathématiques, en logique, et en expérience de la vie 'réelle' (et pas seulement Bruno Lemaire),

Car j'ai eu un conseiller Engie au téléphone cet après-midi, car j'ai vu une 'tentative' de prélèvement de plus de 300€ sur mon compte en banque, qui bien sûr a été avorté par manque de provisions. Mais rien de grave m'assure-t-on, car il semblerait que ce soit dû à une 'erreur informatique'. Vous savez le genre 'd'erreur' qui multiplié par 1.000.000 ou 2.000.000 (ou beaucoup plus) de personnes peut rapporter gros, même s'il faut les rembourser au final, car ça fait un paquet d'argent qu'on peut momentanément investir en bourse ou autre (sans compter tous les gens qui ne verront RIEN, et qui donc ne réclameront pas cet argent), bref, de ce que je sais c'est aussi marrant parce qu'il semblerait que nos centrales nucléaires aient besoin d'une méchante mise à niveau vu qu'en fait cela fait (au bas mot) 20 ans qu'ils n'en ont pas assurés correctement l'entretien (confirmé par DEUX sources dans le réel, même le béton des bâtiments se détache, c'est pour dire...). Bref, ce gentil monsieur au passage très professionnel m'a expliqué que les prix au MWh avaient déjà fait x3 et on en est arrivé communément aux conclusions que tout cela nous permettra peut-être de sortir de l'Union européenne et de retourner au franc, et donc de retrouver notre souveraineté, et donc d'avoir une stratégie énergétique cohérente avec la RÉALITÉ, je rappelle cette grosse folie de l'Allemagne (qui est le MOTEUR de la zone euro, et qui donc va.... caler...) et qui a imposé à la France le calcul du MWh indexé sur le GAZ et non pas la production de nos 56 réacteurs nucléaires.

Car les Allemands trouvaient que cela faisait un avantage compétitif déloyal des entreprises françaises face à leurs homologues outre Rhin qui ont démantelé sciemment toutes leurs centrales nucléaires pour investir dans des énergies dites 'vertes', enfin le meilleur est à venir. Donc je vous préviens encore une fois, achetez des bougies, du charbon, des barbecues, bref préparez-vous au PIRE scénario cet hiver (qui du reste, d'après les spécialistes, s'annonce en outre des plus rigoureux), parce qu'il semblerait que l''on nage encore une fois en pleine folie, les gens ne sont pas prêts à voir passer le prix du Mwh de 96€ à plus de 1000€, et comme je le dis toujours, on peut avoir des moyens phénoménaux et tordre le cou à la réalité sur toutes les chaînes d'information mainstream et tous les médias de presse écrite, il n'en résulte pas moins qu'à la fin la réalité s'impose toujours, et à TOUT le monde.

Prions pour que ces petites 'aventures' bruxelloises ouvrent les yeux à bon nombre de Français(es) que l'on prend depuis 20 ans pour des telétubbies, les gens n'ont pas encore compris que l'on était dirigé par des psychopathes (qui en plus veulent remettre en fonctionnement rapidement, au mépris de la sécurité, 32 réacteurs qui étaient en maintenance) aussi ils vont le comprendre rapidement. Du reste, j'ai discuté aussi avec une ancienne employée de mon inter***ché (aujourd'hui à la retraite), qui me disait que les choses allaient se tendre dans les 15 jours, car les gens rentraient massivement de vacances, et comme on vous l'avait dit, ils vont se retrouver devant le fait accompli.

Mais rassurez-vous, dans toute cette folie les explications sont tout-à-fait logiques....

C'est là où on ne peut que se dire que tout cela est prémédité....

Et QUI va payer ? Vous n'en avez pas une petite idée ? Allez un indice, ça commence par 'N'...

Je vais bien, tout va bien...

Update 04.09.2022 : 6 usines britanniques sur 10 risquent de faire faillite alors que les factures d’énergie s’envolent ! (BB)

Amitiés,

L'Amoufou.

Stop

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Nous sommes gérés par des bras cassés.

Nous sommes dirigés par des imbéciles de la pire espèce qui ne voient les problèmes qu’une fois la tête dedans.

C’est assez désespérant.

En France, nos mamamouchis gouvernementaux pensent que tout va bien, puisque les énarques ont pondu une usine à gaz (sans gaz russe) permettant à certaines entreprises d’obtenir une aide en cas de facture énergétique trop importante. Le petit problème c’est que cette aide, n’est pas à la hauteur de la… hausse des prix de l’énergie.

Je relaie ici cette petite vidéo sur une PME de chez nous qui fonce dans le mur en raison des factures énergétiques. Peu importe le cas particulier de cette société. C’est un problème qui est général et qui touche également tous les établissements scolaires privés par exemple dont la facture de chauffage n’est pas payée par l’Etat mais par les parents au travers des frais de scolarité. Cela va toucher toutes les piscines, les salles de sport et les gymnases. Les commerces, les restaurants et toutes les industries agroalimentaires.

Les factures sont en France, pour le moment, multipliées par 2 ou 3.

Pour le moment.

En Allemagne les hausses sont tellement importantes que c’est toute l’industrie germanique qui est en train de s’éteindre, ce qui alarme à juste titre le ministre allemand de l’économie qui tire le signal d’alarme, mais dans le vide, et la poignée semble lui être restée dans la main.

Nous allons droit dans le mur.

Nous courrons vers une catastrophe économique et industrielle jamais vue.

« Le ministre allemand de l’économie, Robert Habeck, tire la sonnette d’alarme alors que les entreprises locales ont « complètement arrêté la production » en raison des prix exorbitants du gaz et de l’électricité. « Les entreprises vivent une véritable angoisse », a-t-il déclaré.

Il y a la disponibilité et le prix !

Dans toute chose économique vous avez deux paramètres. La disponibilité et le prix.

Ce n’est pas parce que nous avons encore du gaz et de l’électricité que nous n’avons pas un problème majeur sur les prix !

Lorsque l’on se focalise sur la disponibilité et les risques de pénurie (bien réels) on oublie souvent la dimension tarifaire du problème.

Les prix de l’énergie sont tellement élevés que bientôt la moitié des entreprises européennes ne pourra plus tourner parce que ces hausses des coûts de production ne peuvent pas être répercutées sur les clients finaux, ou alors l’inflation sera rapidement à deux chiffres et dépassera très vite les 20% comme c’est le cas déjà dans les pays Baltes qui font partis, je le rappelle, de la zone euro.

L’économie allemande s’éteint. Les usines allemandes sont à l’arrêt et ce n’est pas une bonne nouvelle.

De Paris à Berlin, c’est le temps des gestionnaires à la pimpin. Même mes poules feraient mieux !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

 

Charles SANNAT

 

Source : Insolentiae.com

   

Informations complémentaires :