1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Ce cher Donald fait décidément des vagues dans le grand bassin électoral. Si l’info qui suit est avérée, elle en dit long sur l’état de la classe politique américaine et sur son haut sens de la démocratie. Le peuple veut Trump ? Pas de problème, on va leur en proposer un autre…

Nos valeurs « occidentales » agonisent et c’est tous azimuts. Les vernis craquent et montrent la vraie nature du système au grand jour.  La question est : Jusqu’où cela peut-il nous conduire nous qui sommes politiquement pieds et poings liés à cet état ?

Update 04.06.2016 : IMPORTANT : Plus largement, demandez-vous pourquoi ce documentaire n'est pas indexé par Google alors qu'il l'est sous (entre autres) Bing... : Le jeu de l'argent

Neocon Bill Kristoll 04 06 2016
Neocon Bill Kristol « it’s sweet to die for the country »

BILL KRISTOL ANNONCE QUE POUR SABOTER DONALD TRUMP, IL Y AURA UN AUTRE CANDIDAT

By Michael Snyder, on May 30th, 2016

J’ai affirmé depuis longtemps  que les élites sont plus que disposées à faire tout ce qu’ils ont à faire pour écarter Donald Trump de la Maison Blanche.Cela pourrait prendre de nombreuses formes , et une option potentielle vient  juste de se clarifier. Dimanche, le fondateur et rédacteur en chef du Weekly Standard, Bill Kristol, a annoncé sur Twitter qu’il « aura un candidat- un  indépendant marquant, avec une équipe forte et une vraie chance. »

Kristol a des liens très, très profond à la élite républicaine, et si cela est certainement pas une vaine menace. À ce stade, nous ne savons pas qui sera le candidat , mais quelques-uns des noms qui ont été mentionnés comprennent Mitt Romney, John Kasich, le sénateur du Nebraska Ben Sasse et  le milliardaire Mark Cuban. Cela diviserait  bien sûr le vote conservateur serait suicidaire et assurerait pratiquement la victoire d’ Hillary Clinton en Novembre. Alors, pourquoi Kristol et d’autres élites républicaines veulent faire cela?

Voilà une très bonne question, et il va au cœur même de la façon dont le jeu  politique est joué en Amérique actuellement .La vérité est que les élites sont habituées à être dans le contrôle des deux parties, et qui est la raison pour laquelle les choses ne semblent jamais beaucoup changer, peu importe qui est élu . Mais cette fois ci c’est quelqu’un que les élites ne contrôlent pas qui a miraculeusement capturé l’investiture républicaine, et cela les terrorise . .

Donc, maintenant,  la mission est de détruire la candidature Trump à tout prix, même si cela signifie utiliser l’élite républicaine  pour le sabotage du nominé.

J’avais un doute quant au fait qu’ils « appuient sur la gâchette » (textuel ndlr) d’un troisième candidat, mais Bill Kristol, affirme que c’est absolument ce qui est entrain de se faire.

Bien sûr, Donald Trump a été horrifié lorsqu’il a appris ce que Kristol avait dit. Il a répondu par une série de tweets furieux..

J’en serais malade moi aussi. Pour l’élite Républicaine avoir comme but le sabotage de Trump et donner (jeter) l’élection à Hillary Clinton est apparemment fou. C’est ce que Ben Carson commentait au cours d’un interview récent avec Fox News :

Ancien candidat partisan de Trump en 2016 Ben Carson, parlant lundi sur Fox News, a fait écho aux avertissements de Trump et a invoqué la course présidentielle de 1992 comme un exemple.

« Il y a un quart de siècle un autre Clinton était candidat à la Maison Blanche, et ce fut l’arrivée d’un candidat tiers, Ross Perot, qui a lui a permis de gagner » a dit Carson. Ne serait-il pas ironique que la même chose se reproduise cette fois ? »

Bien sûr, Kristol et ceux avec lesquels il travaille savent exactement ce qu’il sont entrain de faire.

Il n’y a aucune chance au monde que Romney, Sasse, Kasich ou Cuban puissent gagner. Mais cela ne pourrait être en aucune façon le but. Le but serait simplement d’ôter cinq ou dix pour cent des votes à Trump afin qu’Hillary gagne par une sorte de glissement de terrain.

A un certain moment il semblait que ce sabotage ne serait pas nécessaire, mais maintenant les sondages ont commencé à changer et l’élite commence à paniquer. Voici un exemple de la façon dont les choses ont changé …

Ces données et des événements récents donnent à penser que Wall Street, qui préfère actuellement l’ancien secrétaire d’Etat Hillary Clinton au magnat de l’immobilier Donald Trump, ne peut pas obtenir le président qu’il veut. Selon les Iowa Electronic Markets, une plateforme de prévision en ligne la probabilité que nous allions voir un démocrate prendre la Maison Blanche en 2016 se rétrécit rapidement. »

Il y a moins d’un mois, la candidate Démocrate avait l’assurance de gagner la présidence, elle était à 74% et elle est descendue à 58% aujourd’hui, a déclaré Hickey

Dans une configuration de face à face, il y a une très réelle possibilité que Trump batte Clinton. C’est la raison pour laquelle l’élite sent qu’elle doit faire bouger les choses.

Mais nous ne connaîtrons probablement pas  l’identité du troisième candidat du parti avant courant Juin au plus tôt. En fait, une source qui est impliqué dans cet effort de présenter un troisième candidat a déclaré à CBS News « de ne pas attendre une annonce avant une paire de semaines. »

Donc, pour le moment, nous allons attendre.

Mais sans aucun doute, il semble y avoir une occasion unique pour un troisième candidat du parti dans ce cycle électoral. Toute une série de sondages et d’enquêtes récentes ont montré que le peuple américain n’est satisfait d’aucune des parties à ce stade et que la plupart des Américains aimeraient voir une alternative autre que Clinton ou Trump. Ce qui suit provient du New York Times …

Le sondage a également fait la preuve d’un intérêt écrasant pour l’élection présidentielle, bien que moins d’un quart des Américains disent que cela les excite.  Pire, 55 pour cent des Américains, y compris 60 pour cent des républicains et 53 pour cent des démocrates, disent qu’ils se sentent impuissants à propos de l’élection 2016. Et les deux tiers des Américains de moins de 30 ans font part de leur sentiment d’impuissance. « Je suis découragé», a déclaré Cserbak. «Je ne dirais pas que je me sens totalement impuissant. J’ai mon idée « .

Bien sûr, peu importe qui va concourir en tant que troisième candidat, il n’y a aucune chance que cet individu gagne. N’importe qui pourra jouer le rôle de trouble-fête et influencer l’élection d’une manière ou d’une autre.

Je comprends qu’un tas de gens là-bas soient très excités au sujet de Trump, et il serait vraiment chouette de penser que le peuple américain puisse actuellement élire un président qui ne serait pas contrôlé par l’élite.

Mais ce n’est pas ainsi que fonctionne le monde réel et durant les prochains mois nous allons avoir une leçon très claire de pouvoir politique.

Si nécessaire, l’élite remuera ciel et terre pour garder la Maison Blanche hors de portée de Donald Trump.

Quiconque dirait le contraire ne comprend simplement pas comment le jeu est joué.

 

Source(s) : Theeconomiccollapseblog.com via Lesbrindherbes.org

Traduction : Galadriel pour les brindherbes

Cet article peut être partagé sans problème à condition de mentionner la source et la traduction. Merci

 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : C'est officiel : Donald Trump décroche l'investiture républicaine pour la Maison-Blanche

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Panique chez les élites US : Tout sauf Trump à la Maison Blanche...