Paris et les places européennes rechutent, S&P dégrade l'Espagne

(Temps de lecture: 1 - 2 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)


Agrandir le plan

PARIS (Reuters) - Paris et les Bourses de la zone euro ont rechuté mercredi en fin de séance après l'annonce de la dégradation de la note de crédit de l'Espagne par l'agence Standard & Poor's.
Principal reflet de la crise que traverse l'Union monétaire, l'euro a plongé vers un nouveau plus bas d'un an. En fin d'après-midi, il s'échangeait autour de 1,3144 dollar après être tombé à 1,3130.

L'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,5 % à 3.787,00 points au lendemain d'une chute de 3,82 %. L'indice a testé en séance la zone de support technique autour de 3.752, rebondissant après avoir touché un plus bas à 3.749,53.

Alexandre Le Drogoff, analyste technique chez Aurel BGC, note que le CAC 40 ne parvient pas à dépasser son plus haut annuel (4.088 touché en janvier) et se dit baissier à court et à moyen terme.

"Depuis le 'top' (de janvier), une correction a débuté. Elle devrait se développer et s'étaler sur plusieurs semaines. L'indice CAC 40 devrait corriger vers 3.400-3.300", estime-t-il.

Hors zone euro, Londres s'est retourné à la baisse

(-0,3 %). Francfort a perdu 1,22 % et la Bourse de Madrid a plongé de 3,15 %. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 a perdu 1,74 % et l'EuroFirst 300 0,97 %.

Standard & Poor's a abaissé de "AA+" à "AA" la note de la dette long terme espagnole avec perspective négative

Sur les marchés obligataires, S&P a eu un effet limité sur le rendement de l'emprunt d'Etat espagnol qui s'est tendu de 3 points de base à 4,17 % tandis que celui du 10 ans grec s'est détendu de 6,2 points de base mais est resté au-dessus de 10 % (10,1 %). Le rendement à 10 ans allemand, référence de la zone euro, s'est maintenu sous 3 % à 2,98 %.


Raoul Sachs, édité par Benoît Van Overstraeten sur Reuters


Informations complémentaires :


Les Echos.fr : L'Espagne dégradée à son tour par S&P
Le Figaro: Dette : l'Espagne à son tour sous pression
20 Minute.fr : Mobilisation générale pour la Grèce, inquiétude pour l'Espagne