(Temps de lecture: 8 - 15 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Bonjour, je ne sais pas si vous avez vu Jean Castex hier, personnellement, alors qu'il est sujet de passer en justice les désinformateurs.....J'ai eu l'impression de me voir asséné une litanie de fake news en rafales, connaissant les discours de Toubiana, Perronne, et plein d'autres (informations complémentaires), On pense savoir le nombre réel de cas au plus haut de l'épidémie et maintenant, et on peut donc comparer par exemple avec une épidémie de grippe, et franchement voir des représentants publics comme cela dire de telles choses sans aucune PREUVE (sources) ou argument scientifique, parler de "succès de la vaccination". Je trouve cela grave. Au contraire tout les pays industrialisés qui ont massivement vaccinés, sont ceux où il y a le plus de cas. De plus, quels sont les arguments SCIENTIFIQUES de Jean Castex en faveur de la vaccination des enfants ?  Alors que Robert Malone Père de l'ARN Messager s'y oppose formellement ? Par ailleurs, ces pompiers-pyromanes, vous donnent un peu de 'liberté' (et de laisse ; ) avec un allègement des mesures sanitaires parce que les gens ont été de 'bons citoyens' ils ont 'collaboré' avec le système et se sont fait massivement 'injecter'.

Mais d'ores et déjà Jean Castex prévient, qu'au moindre variant, les mesures sanitaires se remettront en place, et c'est comme cela qu'il justifie, le fameux 'passe vaccinal' qui a vocation à se fusionner (on pense) avec le Digital-ID de Thalès à l'Europe (c'est pour ça, ils ne sont pas prêts de s'arrêter).

Or, on sait que la vaccination de masse par ARN Messager (partiellement efficace) crée des variants, ce sont donc des discours du pire auto-réalisateur.

Et alors que l'on a toutes les informations scientifiques (informations complémentaires), comme il n'y a AUCUN débat ni en France, ni au sein du fameux 'conseil scientifique' (qui prend ses ordres auprès de Fauci... hahahahaha) ni au sein du 'Conseil de défense' (qui est anticonstitutionnel on le rappelle).

Donc RIEN QUE CELA devrait suffire à siffler la fin de la récréation et stopper tout ces CLOWNS........

Mais non, ...Donc on continue à foncer vers l'Enfer des Variants, et comme ils sont sympas, ils ont prévu un vaccin dédié à Omicron en mars, vaccin qui va imanquablement, créer des .... nouveaux variants...

Alors que si l'on arrêtait immédiatement la vaccination de masse et on laissait Omicron (très contagieux et peu létal se répandre), on pourrait acquérir une immunité de groupe pour peu de cas graves.

Vous voyez l'ironie de la chose, d'un côté on a la voie commerciale (et le monde qui va avec) avec ces 'vaccins' qui n'en sont pas, mais sont des 'thérapies' géniques pour câbler des réponses immunitaires dédiées dans votre système (partiellement efficace et c'est LE drame), et d'un autre côté la voie 'naturelle' .

Alors que la souche de Wuhan épargnait 99,965% des gens, Omicron est encore moins létal, et il est qualifié de 'cadeau de Dieu' par le Dr Robert Malone.

Comme indice,

Sachez qu'ils on détruit (eux et leurs prédécesseurs sur ORDRE de Bruxelles) méthodiquement l'Hôpital et le secteur de la santé, pour 11,7 milliards d'€uros en dix ans, alors que simultanément ont DONNAIT 100 milliards d'€uros de CICE aux entreprises..

Ils ont donc détruit l'hôpital, après ils ont interdit l'Hydroxychloroquine (sauf pour eux bien sûr) sur la base d'une étude frauduleuse, refusé l'Azythromicine et l'Ivermectine en soins précoces (et condamné tout ceux qui l'utilisaient publiquement),

Pour pouvoir JUSTIFER du fait qu'il n'y ai pas de traitements au Covid et autoriser exceptionellement ces vaccins expérimentaux...

Ensuite il ont mis à pied (sans salaire) les soignants compétents et formés, qui refusaient de se faire injecter. (Soignants qui nous manque cruellement actuellement pas seulement pour le covid)

Le gouvernement parle maintenant d'interdire la vitamine D, essentielle à notre système imunitaire, ils veulent éteindre le Soleil aussi LREM ?

C'est pas des choix d'état stratège ça ?

Qui sont les assassins ? Le gouvernement Français ou Mc Kinsey ?

Qui seras responsable devant les TRIBUNAUX ? (le temps de la justice n'est pas le même que le notre)

On vit une époque que je n'aurai pas cru possible, et pourtant sachez qu'on y était préparé.

Il n'est plus question de SCIENCE mais de RELIGION. La religion du Nouvel Ordre Mondial (et les fables qui l'accompagnent) avec son 'intronisation' avec les vaccins (c'est comme le baptême, la confirmation, etc., pour eux), vous y adhérez de toute votre âme ou pas.... Ou plus grave vous y êtes contraint... (Perte de revenus)

Voilà le choix.

Amitiés,

f.

Passe Vaccinal Depute
Le député LFI Ugo Bernalicis s'est réjoui que le texte soit soumis au contrôle du Conseil constitutionnel.
Le Figaro

Par Dinah Cohen

Le député LFI Ugo Bernalicis, à l'initiative du recours, a déclaré avoir réuni les 60 signatures d'élus nécessaires pour la saisine.

Et une étape de plus pour le passe vaccinal. Le projet de loi entérinant ce nouvel outil tout juste adopté, sa promulgation vient de s'éloigner encore davantage. Après deux lectures dans chaque Chambre, le texte va désormais passer entre les mains des Sages du Conseil constitutionnel. À l'initiative du député La France insoumise Ugo Bernalicis, 60 élus - soit le seuil requis - se sont fait les signataires d'une saisine de l'institution. Des députés du groupe de la Gauche démocratique et républicaine, 13 députés Libertés et Territoires, six députés UDI, deux députés du groupe socialiste (Régis Juanico et Jérôme Lambert) et un député LR (Xavier Breton), y ont participé, selon LFI, interrogé par l'AFP.

Il faudra donc attendre encore quelques jours pour que le passe vaccinal entre en vigueur. Bien qu'une majorité des députés l'aient plébiscité ce dimanche, avec 215 votes pour, sa conformité avec la Constitution va désormais être vérifiée. «C'est la grande et bonne nouvelle du jour», s'est réjoui Ugo Bernalicis en fin de séance, après que son groupe s'est unanimement opposé à cette mesure. «Les signatures sont transmises dans la foulée aux Sages avec le recours qui va avec, qui porte à la fois sur l'article 1 dans son intégralité et l'article 2 dans son intégralité, c'est-à-dire tout le dispositif du passe vaccinal», a-t-il encore précisé.

Une entrée en vigueur encore retardée

Pour le député du Nord, cette saisine était nécessaire dès lors que le texte touche «aux libertés individuelles» et «au quotidien des gens». «Il me semble à tout le moins important de vérifier que tout ça correspond à nos grands principes fondamentaux, aux principes de la République», a-t-il défendu.

Cet appel au Conseil constitutionnel est aussi l'occasion de retarder un peu plus l'entrée en vigueur de l'outil, alors que le gouvernement espérait l'officialiser dès le 15 janvier. Une manière de jeter une nouvelle pierre dans le jardin de l'exécutif, et de dénoncer, selon Ugo Bernalicis, une mesure ressemblant davantage à «un coup politique pour essayer d'assécher le Parti socialiste et Les Républicains» qu'à une véritable mesure de lutte contre l'épidémie.

Les sénateurs socialistes ont également annoncé dans la soirée un recours devant le Conseil constitutionnel. S'ils ne sont pas opposés au principe du passe vaccinal, ils estiment toutefois qu'un «certain nombre de garde-fous» doivent être apportés. Ils s'opposent en particulier à la possibilité donnée aux gérants d'établissements recevant du public de contrôler l'identité de leurs clients. «Une telle possibilité contrevient tant au droit au respect de la vie privée (...) qu'à l'interdiction de déléguer à des personnes privées des compétences de police administrative générale», est-il écrit dans le communiqué, cité par l'AFP.

 

Source : Le Figaro.fr

 

Informations complémentaires :