(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Deutsche Bank Trump 24 11 2016

On a beaucoup écrit sur les liens présumés de Donald Trump avec la Russie, mais qu’en est-il de l’Allemagne ? C’est la question posée par le journaliste von Jan Dams dans le journal allemand Die Welt.

La plus grande institution financière de l’Allemagne, la Deutsche Bank, a largement investi dans l’empire immobilier de Trump et elle a donc toutes les raisons de se réjouir de son élection à la présidence américaine.

La Deutsche Bank a prêté à Trump quelque 2,5 milliards de dollars depuis 1998

De nombreuses banques ont refusé d’octroyer des prêts au magnat de l’immobilier en raison de ses faillites fréquentes et de ses problèmes financiers, mais la Deutsche Bank lui est toujours restée fidèle, et lui a prêté quelque 2,5 milliards de dollars depuis 1998.

Au cours des dernières années, 364 millions de dollars de ce montant ont été investis dans le Trump Doral Golf Club à Miami et dans les hôtels Trump à Chicago et à Washington.

L’Amérique réclame 14 milliards de dollars à la Deutsche Bank

L’administration Obama négocie actuellement avec la banque une éventuelle réduction d’une amende de 14 milliards de dollars qu’elle lui a infligée en raison de l’octroi de prêts hypothécaires douteux qui auraient contribué à la crise financière de 2008.

Le mastodonte allemand est impliqué dans plus de 6000 procès dans le monde entier. La banque a été mise en cause dans la plupart des derniers grands scandales financiers : manipulation des taux d’intérêt et des taux de change, violation d’embargo en Iran, blanchiment d’argent en Russie, opérations douteuses aux États-Unis, pour n’en citer que quelques-uns.

Selon un rapport du Center for Risk Management at Lausanne, à la fin de l’année 2014, la Deutsche Bank était, de loin, la banque la plus risquée dans la zone euro, avec un risque de défaut de 75,4 milliards d’euros, qui s’explique par l’énorme effet de levier que la banque exerce. En conséquence, l’action de la Deutsche Bank a perdu 40 % de sa valeur l’année dernière.

La banque attendrait-elle l’arrivée au pouvoir de Trump ?

Le ministère de la justice américain (DoJ) est en cours de négociation actuellement avec la Deutsche Bank. Mais tout indique que la banque pourrait essayer de gagner du temps et d’attendre l’arrivée de Trump au pouvoir, dans l’espoir d’obtenir un arrangement plus accommodant.

Selon l’analyste financier américain David Dayen, cela implique que la Deutsche Bank peut certainement influencer le prochain président des États-Unis.

La question est de savoir si Trump fera passer ses intérêts commerciaux avant l’intérêt de son pays…

Donald Trump 1024x683 

 

Source : Fr.express.live via Contributeur anonyme

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Deutsche Bank ADMET qu’elle se prépare au krach alors que les craintes sur le sauvetage augmentent...

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Pourquoi l’élection de Trump est une bonne nouvelle pour la Deutsche Bank