1 1 1 1 1 Rating 5.00 (9 Votes)

 Je n'ai même pas envie de commenter, faites vivre l'information... Apprenez à vos enfants ce que l'on n'apprend plus à l'école (Informations complémentaires).

Update 20.03.2017 : Quand la CIA finançait la construction européenne - Par Rémi Kauffer (comite-valmy.org)

Update 27.03.2017 : Réformes économiques et sociales : Découvrez à quelle sauce veut nous manger la Commission européenne en 2017 en 9 points

Update 10.01.2012 : Terrorisme et « État Profond »

Update 22.10.2017 : Un ancien dirigeant de Lafarge reconnaît avoir financé l'Etat islamique avec l'aval de la France

Update 03.10.2017 : 56 - TOME 1 : L'État français complice de groupes criminels (Jean-Loup IZAMBERT)

Comme nos opposants n’on aucun contre argument contre (entre autres) les vérités historiques, cette vidéo (et ses copies) on été effacées de Dailymotion et consort, heureusement comme cette censure médiatique est quasi systématique, on fait nous aussi quasi systématiquement, des sauvegardes des vidéos importantes ; )))), aussi la voici hébergé dans une vraie démocratie….)

La société éditrice du magazine Historia a mis en demeure le candidat à la présidentielle de retirer de son site un article publié par le magazine en 2003 qui traitait des liens entre la CIA et la construction européenne.

C'est une publicité dont ne semble pas vouloir le magazine Historia. François Asselineau, candidat de l'Union populaire républicaine (UPR) a montré en direct lors du journal de 20h de TF1 le 13 mars dernier le numéro 675 du mensuel daté de mars 2003. Celui-ci contient un article de l'historien Rémi Kauffer intitulé «Quand la CIA finançait la construction européenne».

 

 

La critique de l'Union européenne constituant l'axe programmatique du candidat, la présentation de ce magazine lui permettait ainsi de prouver que les relations entre les Etats-Unis et l'Europe font l'objet d'études universitaires documentées et n'ont rien de farfelu ou de conspirationniste. L'article en question était d'ailleurs reproduit sur le site de l'UPR depuis un certain temps... jusqu'au 17 mars dernier.

A cette date, en effet, François Asselineau indique sur son site avoir reçu une mise en demeure «de l’avocat de Sophia Publications, la société éditrice du magazine Historia, exigeant le retrait du site Internet de l’UPR de la reproduction de l’article». L'article en question a d'ailleurs disparu du site internet du magazine, «prétendument pour des raisons techniques», note François Asselineau. Il est toujours disponible sur différents blogs et sites internet.

Le candidat indique malgré tout vouloir continuer à informer le public et à faire «naître un débat aussi salutaire que nécessaire sur le rôle de la communauté du renseignement américain dans la construction européenne et sur la proximité de certains « pères fondateurs » avec l’administration américaine».

Lire aussi : François Asselineau accuse les Etats-Unis d’avoir financé Daesh

 

Source : RT.com

Des solutions claires et précises

L’UPR n’est pas un parti de politiciens-caméléons qui multiplient les promesses vagues et contradictoires afin de plaire à tous les publics, juste avant les élections. Nos propositions sont très réfléchies, adéquates, précises, et sans ambiguïté.

Découvrez l'intégralité de notre Programme, directement inspiré de celui du Conseil National de la Résistance de 1944, actualisé pour le XXIe siècle.

1. Sortie de l’euro- L’euro ruine notre pouvoir d’achat, entretient le chômage, plombe nos entreprises, et accélère les délocalisations. Rétablir le franc, c’est évidemment possible, et c’est indispensable !

2. Sortie de l’Union européenne

3. Sortie de l’OTAN

Le programme de Libération nationale :

La crise dans laquelle la France s’enfonce depuis des années est désormais si grave que nous devons procéder à une rupture complète et décisive. Nous devons le faire de façon sereine et réfléchie, mais déterminée et courageuse. Cette rupture est totalement incompatible avec les oppositions de complaisance qui critiquent l’Europe mais refusent de regarder la réalité en face : la construction européenne n’est pas la solution, c’est le problème.

Voulant redonner toute son actualité au programme du Conseil national de la Résistance de 1944, je propose aux Français de se rassembler, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, afin de rendre à la France sa liberté et sa démocratie. Cela impose en premier lieu de dénoncer juridiquement les traités européens, de sortir de l’UE et de l’euro, de sortir de l’OTAN et de soustraire l’économie, les services publics et les médias à la mainmise des féodalités privées.

J’assortis ces choix décisifs de toute une panoplie de réformes institutionnelles, économiques, monétaires, sociales, militaires, diplomatiques, culturelles et éthiques qui sont à des années-lumière des programmes de tous les autres candidats.

C’est à vous d’en juger.

 

Voir notre programme complet

 

Informations complémentaires :

 
 
Asselineau 19 03 2017
 
 

 

 

 

 

  

  

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow « Quand la CIA finançait l'Europe » : désavouant Asselineau, le magazine Historia se censure lui-même