1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

Très, très intéressant, comme d'habitude avec Jacques Sapir. La réflexion que je me faisais est que c'est quand même étonnant que les seules chaînes libres de faire ces rappels historiques soient des chaînes russes. Cela en dit long sur le niveau de décrépitude de nos médias mainstream. Moi je trouve tout cela révoltant, j'ai 48 ans, et avant que tous ces millionnaires ne mettent la main sur tous les médias, il y avait un pseudo jeu politique, il y avait la gauche, il y avait la droite, maintenant LREM a détruit la gauche, ou plutôt elle s'est auto-détruite en faisant alliance avec le démon et le capitalisme (ceci dit, bien avant, avec Jacques Delors, ils avaient acté leur trahison et posé les fondement de l'Union européenne). Les seuls qui sont restés droits dans leurs bottes depuis 10 ans, ce sont les communistes...

Il reste l'UPR, mais ils sont totalement blacklistés.

Bref, il n'y a plus de débat démocratique... Tout les partis politiques veulent depuis 30 ans « changer l’Europe ».

Ce qui à 27 est impossible, puisqu’il faut l’aval des 27 pays...

C’est un système autobloquant voulu par les États-Unis.

Qui dicte sa loi...

Et comme vous allez l'entendre, l'état truque le débat et le jeu naturels des acteurs sociaux. Du reste, je ne suis pas peu fier d'entendre Jacques Sapir à 24mn 30 confirmer que la baisse des cotisations patronales a plombé le système des retraites qui normalement est insubmersible.

Vous serez donc content d'apprendre qu'en fait la France et ses moyens ont été privatisés et détournés, et de facto ne servent plus l'intérêt public... (On le voit bien avec la Tolérance sur l'évasion fiscale, le Braquage des 100 milliards du CICE, le véritable but de la réforme des retraites, ainsi que la vente à la découpe de notre pays, et de ses fleurons téchnologiques a des entreprises étrangères qui font pression sur notre gouvernement à l'aide de courriers électroniques obtenus de façon délictueuse, ainsi que la la privatisation de pans entiers de notre bien commun en dépit du bon sens ... et des taux négatifs...).

Je passe sur l'origine profondément inique de notre dette par ce que je vous l'ai déjà expliqué 1000 fois..., Mais comprenez bien que dans l'esprit de Jean Monnet (eh oui encore lui....) c'était le marche pied pour la création de l'Union Européene.

Et puis tout le monde n'est pas perdant dans l'histoire car c'est une politique de prédation mondiale totalement assumée par les États unis.... nos grands amis de toujours....

Rappelez vous ils on sauvé l'Europe quand même....

En tout cas c'est une autre façon de donner une image à la « Startup nation... » d'Emmanuel Macron...

Tous unis dans l'esclavage et la spolation... puisque personne ne fait rien depuis 46 ans...,

Amitiés,

f.

Jacques Sapir, né le à Puteaux, est un économiste français.

Il a enseigné à l'université Paris-Nanterre, puis il est devenu directeur d'études à l'EHESS en 1996, après y être entré comme maître de conférences en 1990. Il dirige depuis 1996 le Centre d'études des modes d'industrialisation (CEMI-EHESS) ; il a été le responsable de la formation doctorale « Recherches comparatives sur le développement » de 1996 à 2006. C'est un expert de l'économie russe et des questions stratégiques, mais aussi un théoricien de l'économie qui s'est fait un nom sur des positions hétérodoxes très marquées sur divers sujets et un engagement politique à gauche. Ses thèses sont également étudiées par la mouvance souverainiste1, tendance politique dont il s'est, avec le temps, rapproché2,3.

Il a pris position pour la « démondialisation ». Après s'être interrogé sur l'avenir de la zone euro et l'éventuelle nécessité pour la France de sortir de l'euro4, il plaide désormais pour une dissolution de la monnaie unique5,6.

Depuis 2016, il co-anime chaque semaine le podcast Russeurope Express7,8 (anciennement Les Chroniques de Jacques Sapir) sur le média russe Sputnik France.

Il a été élu en membre (à titre étranger) de l'Académie des sciences de Russie.

Carrière

Après avoir commencé sa carrière comme professeur d’économie au lycée Ernest Couteaux de Saint-Amand-les-Eaux, de 1978 à 1982, il enseigne l'économie à l'université Paris-Nanterre de 1982 à 1990, comme assistant puis comme maître de conférences (1986). Il entre à l'EHESS en 1990 avant d'y devenir directeur d'études en 1996. C'est à cette date qu'il prend la direction du Centre d'études des modes d'industrialisation de l'EHESS. Il a aussi enseigné au Haut Collège d'économie à Moscou de 1993 à 2000. Il enseigne actuellement[Quand ?] à l'École économique de Moscou (ru) (Moskovskaïa Chkola Ekonomiki) en même temps qu'à l'EHESS de Paris.

S'intéressant depuis longtemps aux problèmes stratégiques, il a été chercheur à la Fondation pour les études de Défense nationale de 1988 à 1991 et a travaillé avec cette institution de 1986 à 1992 dans le cadre de divers contrats. Il a été par la suite consultant pour le ministère de la Défense nationale.

Jacques Sapir a exercé une fonction d'expert sur les problèmes de la transition dans l'ex-Union soviétique. Il est le cofondateur et l'un des animateurs du « Séminaire franco-russe sur les problèmes de la transition en Russie », qui fonctionne depuis 1991 en alternance en France et en Russie. Il a aussi été conseiller technique au ministère de la Recherche entre 1989 et 1992 et il a participé au lancement des appels d'offres concernant les recherches sur la transition.

Il est un collaborateur régulier de la Post-Autistic Economics Review (revue électronique, intitulée Real-world Economics Review depuis 2008) ainsi que de la Revue d'études comparatives Est-Ouest, de Post-Soviet Affairs (ex-Soviet Economy, revue publiée conjointement par l'Université de Berkeley en Californie et le National Scientific Council) et de Problemy Prognozirovania (Problèmes de prévision, revue de l'Académie des sciences de Russie). Ses ouvrages sont traduits dans de nombreuses langues étrangères (anglais, allemand, espagnol, italien, japonais, portugais), mais Jacques Sapir a aussi développé une production théorique originale en russe depuis 2000.

En reconnaissance de ses travaux, il est élu, le , à l'Académie des sciences de Russie comme membre étranger14.

Lire la suite sur Wikipedia.org

 

 

Source(s) : Youtube via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

Gattaz Macron 28 12 2019 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Retraite, chômage, Sécu : « L’État ne sert plus le bien public » avec JACQUES SAPIR (REE)