1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, veuillez trouver ci-dessous la Revue de presse de notre Contributeur Gâchette (et on l'en remercie). Et comme d'habitude pour prendre rapidement le pouls de la planète, la toute nouvelle DEFCON-Room vous tend les bras dès ce matin et tout au long de la journée 24h/24 et 7j/7. ; )))))

Amitiés,

L'Amourfou / Contributeur anonyme / Chalouette / Doudou / Gâchette

RDP 355


La Revue de presse du jour comprenant les informations de ce qui fait l'actualité française et internationale du samedi 22 décembre 2018 vues par notre Contributeur Gâchette .




INFOS DU 22 DEC

LA VIE DES PETITS HOMMES

Macron Et Les Intelligents 1
 par

LA VIE DU REGNE ANIMAL

Après avoir été choyés, les chevaux de course “inaptes” sont abattus dans des conditions abominables - L’association L214, qui dénonce régulièrement les traitements infligés aux animaux dans les élevages et les abattoirs, a publié ce mercredi une nouvelle v...

À Mayotte, la difficile lutte contre le braconnage des tortues vertes - [image : tortues vertes mayote] Sur cette plage peu accessible de Mayotte, dissimulées derrière la végétation, d'impressionnantes carapaces de tortues mari...

ET LA VIE DES FOUS

N.O.M. TRENTES PHRASES DITES PAR DES GRANDS PERSONNAGES

Source : https://www.youtube.com/watch?v=l9lGz0vKBTU

durée 12 min

Mutuelles : Que Choisir dénonce "l'envolée" des tarifs en 2019 - Il y a deux mois, le ministre de la Santé Agnès Buzyn promettait qu'il n'y aurait pas d'augmentations des tarifs des complémentaires santé... Aujourd'hui e...

 

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a indiqué ce jeudi que la disparition de la taxe d'habitation donnerait lieu à la création d'un nouvel impôt qualifié de "plus juste".

Un impôt en lien avec le territoire source

DOSSIER :  

QUAND LE PRIMATE HUMAIN VEUT JOUER A ...DIEU...

par Christophe Boëte

Modifier génétiquement des plantes par l’action d’insectes porteurs de virus génétiquement modifiés… Loin d’être le scénario d’un film catastrophe, c’est bel et bien le projet de Insect Allies, un programme de recherche conduit en ce moment aux États-Unis

Lancé par l’Agence de recherche de l’armée américaine (Darpa) en novembre 2016, ce programme scientifique de quatre ans est subventionné à hauteur de 27 millions de dollars (la Darpa dispose d’un budget annuel de l’ordre de 2,9 milliards de dollars).

À ce jour, 3 consortiums – formés d’universités et d’instituts de recherches étatsuniens – ont déjà annoncé être les récipiendaires de tels contrats de recherche afin de développer des systèmes de dispersion de virus génétiquement modifiés. L’objectif : rendre possible la modification génétique de plantes par des virus modifiés transmis par des insectes et cela en plein champ, au cours même de la saison de culture.

La Darpa est coutumière de ce type de projets exploratoires – que ce soit dans le domaine de l’informatique, de la physique et maintenant dans celui de la biologie. Au cours des années 1960-1970, elle a ainsi développé le réseau Arpanet, que l’on peut considérer comme l’ancêtre d’Internet. Aujourd’hui, elle cherche à développer des projets relatifs au développement d’exosquelettes humains, à la compréhension du fonctionnement des circuits neuronaux et de la mémoire, ou encore au développement de systèmes artificiels d’olfaction capables de détecter des odeurs, comme des armes chimiques par exemple.

Si ces programmes à haut risque présentent un indéniable potentiel scientifique, technologique et souvent économique, Insect Allies s’avère extrêmement préoccupant. C’est ce que nous avons voulu montrer dans notre article paru le 5 octobre dernier dans la revue Science.

D’un point de vue biologique, on se place ici dans le cadre de modifications génétiques qui ne se transmettent plus « verticalement » – c’est-à-dire de l’organisme parent à son ou ses descendants – comme dans le cas des OGM déjà utilisés en agriculture et créés en laboratoire, mais via un transfert « horizontal » – c’est-à-dire entre individus non nécessairement apparentés et, dans le cas présent, via un insecte vecteur.

Les implications biologiques, sociales, légales, économiques, mais aussi réglementaires d’un tel projet sont très profondes.

Déploiement à la demande

C’est principalement dans le domaine de la recherche agricole que la Darpa envisage les retombées de son programme Insect Allies.

Le recours à ces virus – appelés HEGAAs pour Horizontal Environmental Genetic Alteration Agents – et leur dispersion dans l’environnement via différentes espèces d’insectes (pucerons, mouches blanches, cicadelles) pourraient permettre de rendre une plante résistante à un pathogène ou plus résiliente face à des conditions climatiques défavorables (sécheresse, gel, inondations, par exemple).

L’originalité de l’approche réside principalement dans le fait que le déploiement d’un tel outil pourrait se faire à la demande, sans besoin d’anticiper les conditions environnementales éventuellement rencontrées au cours d’une saison.

On modifie génétiquement des plantes annuelles (c’est-à-dire une plante dont le cycle de vie, de la germination à la production de graines, ne dure qu’une année), les rendant OGM par la même occasion – et ce même s’il s’agissait de variétés conventionnelles lors du semis – afin de leur apporter le caractère souhaité.

À noter que les travaux sur des espèces utilisées à des fins de recherche, comme les espèces modèles en biologie végétale Arabidopsis thaliana ou encore le tabac, ne sont pas éligibles dans ce programme et qu’ils doivent nécessairement porter sur des plantes ayant un intérêt agricole, comme le riz, la blé, la pomme de terre, le maïs ou encore la tomate.

Biologie Végétale High Tech Aux États Unis 2 20181221


Comment les virus HEGAAs se dispersent dans l’environnement. Derek Caetano-Anolles

Un silence inquiétant

Comment le recours à de telles techniques peut-il être compatible avec les pratiques agricoles habituelles ainsi qu’avec les normes de commerce et de régulation internationales concernant les organismes génétiquement modifiés ?

Sur ces points, la Darpa est assez peu diserte. Il n’y a d’ailleurs pas non plus de débat autour de ces questions, le programme Insect Allies restant très peu connu, y compris chez les experts et les décisionnaires.

Quant à l’autre raison invoquée pour justifier ce programme – soit l’utilisation de cette technique afin de contrer « des menaces non spécifiées introduites par des acteurs étatiques et non étatiques » – a vraiment de quoi inquiéter. C’est donc très clair : ce recours à des virus génétiquement modifiés peut être aussi envisagé comme un outil à vocation défensive dans l’optique de protéger des cultures.

Mais alors, quid de l’exigence d’avoir recours à des insectes pour la dispersion du virus ? Difficile là encore de ne pas sourciller…

Le recours aux insectes est en effet contraignant : il exige la mise en place d’élevages de masse, mais aussi de mesures complémentaires de confinement, une fois ceux-ci relâchés. Que ce soit dans un cadre de la protection agricole ou en réponse à une attaque menaçant l’agriculture états-unienne ou la sécurité alimentaire des États-Unis, on peut supposer que des équipements classiques de pulvérisations seraient bien plus rapides à mobiliser.

Pourquoi dès lors avoir recours à des insectes pour protéger les cultures si cela reste très compliqué et que des méthodes plus simples existent déjà ?

On ne peut s’empêcher ici de penser que ce recours aux HEGAAS vise en priorité des fins offensives, et que ce programme témoigne d’une volonté de développer des armes biologiques.

Ouvrir le débat au plus vite

Si cette supposition se révélait exacte, il y aurait là une violation de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques. Cette dernière, signée en 1972, compte aujourd’hui 180 États membres, dont les États-Unis. Elle interdit le développement, la production et le stockage et l’utilisation d’armes biologiques. Il apparaît évident qu’utiliser des insectes pour propager des virus infectieux pourrait enfreindre l’article premier de la convention, ceux-ci pouvant en effet être considérés comme des « vecteurs destinés à l’emploi de tels agents ou de toxines à des fins hostiles ou dans des conflits armés ».

Aujourd’hui, le manque de justifications solides pour ce programme et ses intentions pacifiques sont un bien mauvais signal. Cela pourrait en effet conduire d’autres pays à développer leurs propres armes biologiques.

Face à l’échéancier relativement court (4 ans) du programme Insect Allies, à ses réalisations prévues et à sa dualité (ce programme pouvant être aussi bien utilisé défensivement qu’offensivement), il semble urgent qu’un débat constructif s’engage rapidement pour considérer les aspects scientifiques, sociaux, légaux de ce type de recherche. Et établir une réglementation qui ne soit pas obsolète à chaque innovation…

Photo : Le projet de recherche Insect Allies se focalise sur des plantes d’intérêt agricole comme le maïs. Shutterstock

source : https://theconversation.com/les-inquietants-scenarios-de-la-biologie-vegetale-high-tech-aux-etats-unis-106034

ACTE VI GILETS JAUNES

RENDEZ-VOUS A VERSAILLES...

Le château et le domaine de Versailles n'ouvriront pas au public ce samedi. En lien avec la direction du château, la préfecture des Yvelines confirme qu'il s'agit d'une mesure de précaution liée à un appel des gilets jaunes à se rassembler à Versailles. Le dispositif d'encadrement de la manifestation sera précisé ce vendredi. 

 

LES FLICS ou CRS  S'EXPRIMENT

Trop, c'est trop !  Marc Perez
Ceux qui me connaissent savent que je suis un ancien gendarme et que de ce fait, j'ai beaucoup de respect pour les forces de l'ordre.
Je ne sais pas quelles pourront en être les conséquences pour moi.
Mais trop, c'est trop !

Hier, sur le profil d'un de mes contacts, j'ai lu une lettre publiée soi-disant par un CRS.

Je dis soi-disant parce que je doute que ce soit un simple CRS qui l'ai écrite. Elle était très bien tournée et usait de subterfuges chers aux chargés de communication.
Vous savez, ceux qui sont très doués pour manipuler les mots et vous faire prendre des vessies pour des lanternes ? Enfin, passons.
Dans cette lettre, j'ai surtout retenu une chose. Le CRS en question parlait de son devoir de réserve (ce que je comprends très bien) et disait que, même si lui et ses collègues étaient plutôt d'accord avec les gilets jaunes, ils étaient là pour protéger les institutions françaises et qu'ils devaient obéir aux ordres (un peu facile quand même).
De ce fait, ils n'avaient aucun problème de conscience à utiliser la violence sur les manifestants.
Alors, messieurs les représentants de l'ordre, je voudrais simplement vous rappeler qu'en 39/45, le régime de Vichy a ordonné aux forces de l'ordre de faire des descentes chez les juifs et de rafler ceux-ci afin de les mettre dans des trains.
Ainsi des centaines de milliers d'êtres humains sont partis vers l'enfer.
Je ne crois pas que j'ai besoin de vous rappeler comment ces malheureux ont fini.
Apparemment, ça ne posait aucun problème de conscience aux policiers et gendarmes qui, pour certains, ont obéi aux ordres avec beaucoup de zèle.
Après tout, ils n'avaient fait qu'obéir aux ordres, ce n'était pas eux les responsables.
Depuis, l'histoire les a jugés.
Comme elle vous jugera lorsque ce mouvement, quelle qu'en soit l'issue, sera terminé.
Je ne suis pas devin, mais je peux vous dire que vous n'en sortirez pas grandis. Vous avez oublié simplement une chose. C'est que sous l'uniforme, il y a (normalement) un être humain et quand un ordre est mauvais, la désobéissance est un devoir.
Vous ne protégez pas les institutions françaises, vous protégez une bande de malfaiteurs qui se font appeler politiciens et qui rackettent, humilient et harcèlent le peuple français.
En un mot, qui font de nous des esclaves.
Dois-je vous rappeler qu'en France l'esclavage a été aboli en 1794 pour les personnes de couleur dans un premier temps et en 1848 pour tout le monde ?
Dois-je vous rappeler que c'est maintenant un crime ?
Alors, SVP, réveillez-vous ou alors assumez tout simplement le fait que si vous frappez les manifestants, c'est parce que vous aimez ça.
J'espère sincèrement que vous ferez le bon choix.

Un sans dents. Un rien Source 

Un policier : "on doit choisir entre défendre le peuple ou les élus du peuple. On choisit le peuple. Je suis Gilet Jaune" - *Ce "on" reste malheureusement pour l'instant très limité. Mais les langues commencent à se délier. Bravo à ceux qui osent témoigner et dire tout haut ce...

Gyros bleus : les policiers en colère ont manifesté à Paris (IMAGES) - [image: Preview] Comme des associations de policiers l'avaient confié à RT France, les effectifs de terrain n'ont pas été convaincus par la négociation des...

Imposer le véganisme ne sauvera pas le monde - Il serait peut-être plus intéressant pour tout le monde de se questionner, par exemple, sur des modes de production plus efficients plutôt que d’opter po...

 

PARIS

Pour prévenir les “rixes inter-quartiers”, le Conseil de Paris alloue de nouvelles subventions à des associations… - Sur son blog, Colombe Brossel, élue socialiste de Paris, conseillère du 19e arrondissement, commente l’adoption par le Conseil de Paris du budget 2019 de l...

USA

En 3 jours, les Américains ont amassé plus de 9 millions de dollars pour financer le "mur de Trump" à la frontière Sud - Une campagne de *GoFundMe* attribuée à un ancien combattant de Floride cherche des dons pour aider à la construction d’un mur entre les États-Unis et le...

Après la Syrie, l’Afghanistan : les retraits de troupes US s’enchaînent - Au lendemain de l’annonce du retrait des troupes américaines stationnées en Syrie, et quelques heures après la démission du ministre de la Défense James Ma...

Le chef du Pentagone donne sa démission après l’annonce du retrait US de Syrie

Rappelons que samedi dernier Donald Trump a annoncé le départ de son gouvernement du ministre de l'Intérieur Ryan Zinke.

Source https://fr.sputniknews.com/international/201812211039381386-chef-pentagone-demission-divergences-trump/

SI JE RESUME

LES ZAMERLOCS SE BARRENT DE LA SYRIE QUI D'AILLEURS... NE LES A JAMAIS CONVIE A Y VENIR... TOUT COMME LA FRANCE, QUI S'EST INVITEE... ET, ELLE, VEUT Y RESTER....

La France reste en Syrie : que pensent les internautes français de cette décision ? - Bien que les USA aient décidé de se retirer de Syrie en raison de la défaite de Daech* et du coût des opérations, la Défense française a quant à elle confi...  

   

RUSSIE

La Russie veut-elle dominer le monde ? Poutine répond - Pourquoi accuser la Russie de vouloir dominer le monde ? Selon le locataire du Kremlin, ceux qui se livrent à de telles insinuations sont précisément ceux ...

Et revoilà l’encadrement des loyers… il faut encadrer aussi les taxes qui vont avec !!! - Une trentaine de maires demandent l’encadrement des loyers… Toujours la même idée géniale qui ne peut pas marcher sans son corollaire qui est l’encadrem...

Des salariés d'une centrale à charbon mènent l'une des premières grèves pour la transition écologique et sociale - Les travailleurs de la centrale à charbon de Cordemais, en Loire-Atlantique, veulent donner une seconde vie à leur outil de travail. En grève depuis dix ...

Macron va-t-il faire les poches des patrons ? - Emmanuel Macron a reçu ce mercredi les patrons à l’Élysée. Objectif : montrer que le gouvernement met aussi, à contribution les entreprises pour finance...

Tests ADN sous le sapin, risque d'amende au nouvel an - Des données médicales peu sûres, une protection des données incertaine, et surtout des risques juridiques méconnus pour les consommateurs de ces tests inte...

DANS LE RESTE DE NOTRE  PETIT MONDE

Maroc : le crime d'Imlil marque un tournant dans les modi operandi des terroristes - Dans le cas du crime d'Imlil dont trois suspects ont arrêtés, jeudi matin 20 décembre 2018 à Marrakech, à l'issue d'une cavale de trois jours, l'explosif a...

Soupçonné d’avoir eu un rôle dans l’attentat contre Charlie Hebdo, le jihadiste Peter Cherif a été arrêté à Djibouti - Recherché depuis janvier 2011, le jihadiste Peter Cherif, alias Abou Hamza a été arrêté le 16 décembre dernier à Djibouti, où il a été placé en garde à v...

ON EFFACE ET ON RECOMMENCE ??

Le monde est à 6 mois tout au plus d'une panique économique globale

71
 © EPA  Lu ici 

Bercy : petits secrets et grosses magouilles 

Un énorme dossier de « corruption passive » selon Zimmern est ainsi révélé par la Cour des Comptes grâce à la détermination sans faille de Pierre Joxe, son premier président.

Après divers remous médiatiques et quelques décrets légalisant ces « indemnités » litigieuses au lieu de les supprimer, que croyez-vous qu’il arriva ? L’opacité l’emporta.

Mais la Cour des Comptes veillait : après deux enquêtes successives en 2010 et 2011 qui avaient pointé de nouveau le caractère « irrégulier » de certains avantages salariaux, son énième rapport sur la question vient d’être rendu public juste avant Noël sous la forme d’un référé qui, cette fois, met vraiment les pieds dans le plat.

Pour leur enquête, les juges de la rue Cambon ont décortiqué les salaires et revenus de plus de 750 hauts fonctionnaires de Bercy sur la période 2013-2015, et le bilan de leurs travaux est glacial.

Rappelons que les ministres émargent à 10.000 euros brut et que le Premier ministre ainsi que le président sont à 15.000. Le cœur de Bercy est contrôlé par des super privilégiés qui s’attribuent à eux-mêmes les plus beaux salaires de la fonction publique, supérieurs à ceux de tous les ministres et du président lui-même, à quoi certains ajoutent parfois des « indemnités sans fondement légal ».

Et on ne sait rien, bien entendu, de la part non imposable de leur rémunération globale et de leurs avantages en nature !

Quant à nos hauts fonctionnaires de la DGFIP, ils seraient bien inspirés d’éviter à l’avenir ces inconvenantes réjouissances sur les « rendements » du matraquage fiscal qu’ils continuent d’imposer à l’économie française, tout en s’attribuant à eux-mêmes des largesses illégales. »

Jean Nouailhac

———-

envoyé par Général Dominique Delawarde

Ambroise Fayolle : «Plus de 60% de l'activité de la BEI consiste à financer le secteur privé en Afrique» - Vidéo Le vice-président de la Banque européenne d’investissements, Ambroise Fayolle, a répondu aux questions de Pascal Airault.

Ce que vous devez savoir ! Gilets Jaunes, NOM, Aurore rouge, immigrations massives - 12/2018 - Source : https://www.youtube.com/watch?v=J18zukKyDZs Source : https://www.youtube.com/watch?v=us0DitkApsA&t=902s Source : https://www.youtube.com/watch?v=l9lG...

LA FICTION DEVIENT TOUJOURS REALITE

Laurent Obertone : « Tous les événements décrits dans Guerilla n’ont, hélas, plus rien d’absurde.»

Ce 22 septembre est sorti Guerilla, le roman d’anticipation choc de Laurent Obertone. Après s’être fait connaître par La France Orange Mécanique, puis Utoya  ou encore La France Big Brother, tous publiés aux éditions Ring, c’est un nouveau missile littéraire qu’envoie Laurent Obertone, comme nous l’avons déjà relaté dans la chronique que nous avons faite du roman.

Ce dernier a bien voulu nous accorder un entretien.

Guerilla – Le jour ou tout s’embrasa

ATTENTION VOUS N'ETES  PAS SEULS..............

Punaise de lit : haro sur ce cauchemar - La punaise de lit (Cimex Lectularius) raffole de l’être humain. Elle est même équipée pour détecter votre présence, dont elle hume avec bonheur les émana...

 

Merci à notre Contributeur Gâchette  ; )))

 


 

Cette Revue de presse vous a intéressé ? Crashdebug.fr a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son activité, faites un don.

Pas rassasiés ? Vous voulez encore plus d'infos ? Je vous rappelle donc l'existence de la page Defcon Room actualisée 7j/7 et 24h/24 en libre service. ; )

Et bien sûr l'ensemble des Revues de presse précédentes dans les sections qui leur sont dédiées.

(Si vous venez de découvrir notre petit site voici une vidéo qui vous en expliquera rapidement le mode de fonctionnement)

 Amicalement,

l'Amourfou...

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Revue de presse Arrow Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce samedi 22 décembre 2018