5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, j'espère que vous allez bien. Je vous passe rapidement la méga Revue de Presse de Gâchette, moi je me réveille...

Amitiés,

L'Amourfou / Contributeur anonyme / Chalouette / Doudou / Gâchette

RDP 355


La Revue de presse du jour comprenant les informations de ce qui fait l'actualité française et internationale du 8 décembre 2018 vues par notre Contributrice Gâchette .


 

« Notre société est déjà morte. » Un clip coup de poing qui nous appelle au sursaut. (VIDÉO) - Dressant l'implacable bilan d'une civilsation au bord du gouffre, Simon Puech nous invite à sauver ce qui peut encore l'être... Puissant. Lire l'article ...

 

MIGRATION CE QUI VOUS ATTEND

Finalité du Pacte mondial sur les migrations, par Thierry Meyssan - Alors que sept États ont déjà refusé de signer le Pacte mondial pour les migrations, prétendument rédigé dans leur intérêt, Thierry Meyssan revient sur l'h...

 

FAITS DIVERS ET AVARIES 

Un policier de l’Oise aurait forcé un migrant à lécher ses chaussures - [image: Preview] Un policier de la police aux frontières de Beauvais est suspecté d’avoir forcé un migrant guinéen en rétention administrative de commettre...

VIRUS FRABRIQUES PAR DES FADAS

Échappé d’un laboratoire étasunien, un fléau ravage l’Europe - Dans mes articles précédents, j’ai évoqué les moyens létaux de demain, puant la mort et l’anéantissement de l’humanité, mis au point en ce moment dans des ...

 

DROGUES

POSEZ-VOUS LA QUESTION POURQUOI ILS LIBERALISENT

LES DROGUES ... AJOUTE AUX VACCINS POURRIS...

La Génération Xanax : deux fois plus d’enfants traités pour toxicomanie - La Génération Xanax : deux fois plus d’enfants traités pour toxicomanie Des nouveaux chiffres révèlent la montée en puissance de la “génération Xanax” – av...

La Médecine du Programme Spatial Secret ! - Les capsules médicales holographiques des Programmes Spatiaux Secrets ! photo d'illustration L’image ci-dessus est ce à quoi ressemblent les capsules méd...

   

ECONOMIE

Le timbre franchira bientôt la barre des 1 euro ! - Dès le 1er janvier prochain, envoyer une lettre prioritaire (timbre rouge) coûtera 1,05 euro. Cette augmentation est censée faire face à la réduction des...

Risque de contagion de l’Italie pour la BCE qui alerte - Dans son rapport sur la stabilité financière, la BCE, la Banque centrale européenne, vient d’indiquer que « les tensions croissantes sur le marché oblig...

Les fabricants d’électroménager lourdement sanctionnés pour entente sur les prix - Encore une fois, et c’est loin d’être une première dans les pays capitalistes, voici la preuve que le système ne...

 

BOUFFE

Là encore ILS nous ont pas écouté !

OGM, Glyphosate : que nous cache notre assiette ? - Aujourd'hui, on trouve des pesticides et des cultures OGM partout dans le monde. Il s'agit de 190 millions d'hectares dans 28 pays. Leurs partisans estimen...

 

MONDE

ET  POURQUOI ONU NE CONDAMNE PAS

LES USA POUR LES GUERRES QU ILS INFLIGENT

 A DES PAYS QUI N'ONT RIEN DEMANDES

Dernier couac avant ses adieux : l'ambassadrice américaine à l'ONU échoue à faire condamner le Hamas - [image: Dernier couac avant ses adieux : l'ambassadrice américaine à l'ONU échoue à faire condamner le Hamas] Elle en avait fait u...

Italie – Les ministres de la Ligue défendent crèches de Noël et crucifix - Italie – Comme en France, crucifix et crèches de Noël sont parfois au centre de controverses politiques. Mais en Italie, le nouveau gouvernement ne cède pa...

Les États-Unis ont effectué un « vol d’observation » en Ukraine pour réaffirmer leur soutien à Kiev face à Moscou - Négocié par les membres de l’Otan et ceux du Pacte de Varsovie, le traité « Ciel Ouvert » fut signé en 1992. Mais ce n’est que dix ans plus tard qu’il en...

   

GILETS JAUNES

Gilets jaunes : Castaner annonce une plainte à l’encontre de Nicolas Dupont-Aignan - Une plainte a été déposée à l'encontre de Nicolas Dupont-Aignan, leader du parti Debout la France, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner...

Les casseurs de la France ne sont pas ceux que l’on croit ! - « En effet, les véritables casseurs de notre pays sont en cols blancs (on pourrait les appeler les White blocs). À l’autre extrémité, se trouvent les Black...

Vu d’Italie. Vers la fin de règne de “la méprise Macron” - La droite populiste italienne se réjouit de la contestation des “gilets jaunes” et des malheurs du président français.

Guy Millière analyse la situation des Gilets jaunes et le comportement du chef d’état - Dans cette interview vidéo, Guy Millière nous fait partager ses réflexions et sa vision de la situation en France, le comportement du président Macron, le ...

Editorial : la crise en France est une crise mortifère, existentielle pour l’Europe. Lisez. - La crise en France est une crise européenne, voila ce que je soutiens. Vos politiciens et vos médias vous le cachent, je vous le dévoile. Ils ont tout essa...

Comprendre ce qui se passe : les opposants à la politique de destruction de la vie, de la famille, de l’économie ou de la patrie sont maintenant traités dans le droit international comme des terroristes. Ce n’est pas l’insurrection des peuples qui vient, sinon celle d’élites hostiles devenues folles. - Initialement publié sur nicolasbonnal.com : http://katehon.com/article/europe-supporters-traditional-values-can-be-equated-terrorists http://katehon.com/ar...

Les caisses sont vides mais le gouvernement augmente le budget consacré aux migrants

Les Gilets jaunes qui « galèrent » pour boucler leur fin de mois vont apprécier : le budget de l’État pour l’intégration et l’accueil des réfugiés augmente de 200 millions d’euros. Selon le ministère de l’Intérieur, « il y a un redimensionnement de la politique d’intégration ».

Source 

·  Marine Le Pen contre une augmentation du Smic si elle est élue

·  https://www.dailymotion.com/embed/video/x59lkb2

Les directions syndicales corrompues contre le peuple : elles acceptent, suite une augmentation des leurs subventions gouvernementales, de maintenir l'ordre !

Une journée. Il n’a pas fallu une journée à Macron pour discipliner les directions syndicales. En échange du sacro-saint « dialogue social », la CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA, la FSU, ont répondu à l’appel à l’union sacrée du gouvernement visant à maintenir l’ordre contre les gilets jaunes qui font aujourd’hui trembler les classes dominantes.

Si le gouvernement est pris de panique par le soulèvement en cours des gilets jaunes, les directions syndicales, hormis Solidaires qui a refusé de façon correcte de signer ce communiqué, n’ont pas hésité à accourir à son chevet. Pire encore les dirigeants syndicaux ont répondu positivement à l’appel de Macron et Philippe à la « responsabilité » des organisations politiques et syndicales. « Le moment n’est plus à l’opposition politique » expliquait Benjamin Griveaux mercredi début d’après-midi.

Aussitôt demandé aussitôt fait, le communiqué de l’intersyndicale affirme que « le dialogue et l’écoute doivent retrouver leur place dans notre pays. C’est pourquoi nos organisations dénoncent toutes formes de violence dans l’expression des revendications ». Une manière pour le moins claire de condamner la colère exprimée par les gilets jaunes, sans dire un mot sur les terribles violences policières, les condamnations et l’acharnement judiciaires, ou encore les blessés et mutilés, les morts.


Tout ça pour ... négocier la régression sociale !

La monnaie d’échange ? Le sacro-saint dialogue social. « Le gouvernement, avec beaucoup de retard, a enfin ouvert les portes du dialogue » peut-on lire dans le communiqué rédigé par les principaux chefs syndicaux. Tout ça donc pour la reprise du « dialogue social » qui ne signifie ni plus ni moins que la négociation de la régression sociale, ou encore l’accompagnement des contre-réformes du gouvernement. Comme premier gage, le gouvernement a convié à une réunion, ce vendredi, organisée au ministère du travail les organisations syndicales signataires et les organisations patronales pour discuter du transport et du logement.

Il n’en a donc pas fallu beaucoup pour que les directions syndicales se prêtent au jeu de l’appel au calme. « Tous les acteurs publics seront comptables de leurs déclarations dans les jours qui viennent ». Les « menaces » proférés par un gouvernement qui n’a plus aucune légitimité et dont le degré de popularité ne cesse de creuser toujours plus bas que terre n’a semble-t-il pas dérangé les directions syndicales. Prête donc à maintenir l’ordre « Républicain » sur le dos de la colère sociale et des gilets jaunes ? Il semble que oui.


Une attitude criminelle des directions syndicales

Cela est d’autant plus criminel de la part des directions syndicales que cela se fait après la répression colossale du 1
er  décembre, ou encore les affirmations de Macron à ne rien céder, ni sur l’ISF ni sur l’ensemble « de ce qui a été fait ces dix-huit mois ». Une violence sociale et politique qui à l’heure actuelle ne cesse toujours plus de se décliner en une violence physique contre les gilets jaunes, lycéens et sa population. Interpellations de lycéens, mutilations, condamnations à des peines de prison ferme, et bientôt des blindés ce 8 décembre à Paris. Le « dialogue social », à l’heure actuelle, c’est à coup de flash-ball et de matraques.

Les directions syndicales, au premier titre la CGT, tournent le dos à la colère sociale, mais aussi à une partie de la classe, et ces classes moyennes déclassées qui partagent, au moins en terme de condition de vie, les mêmes difficultés que le monde du travail sur la question du pouvoir d’achat et des salaires. Et ce n’est pas le communiqué de la CGT, où il affirme que « la CGT s’indigne et condamne fermement l’attitude du gouvernement qui répond par la seule violence aux légitimes exigences qui s’expriment diversement dans tout le pays », publié dans la foulée qui va changer la donne, ni le fait que Martinez a affirmé ne pas participer à la première réunion ce vendredi. De fait, en accolant sa signature au communiqué de l’intersyndicale, Martinez légitime la démarche du gouvernement.

Tout cela est d’autant plus grave que cet ordre, que les directions syndicales appellent à rétablir au travers « écoute et dialogue », c’est cet ordre que les gilets jaunes bouleversent actuellement. L’ordre des classes dominantes qui oppresse et exploite. Le gouvernement veut faire rentrer dans le rang, par la force de la répression et du sang, les gilets jaunes, les directions syndicales le soutiennent et applaudissent en échange au « dialogue social » tant attendu.


Des militants CGT menacent de déchirer leur carte

Mais cette décision a semé, selon Le Parisien, « la colère dans les rangs des militants, partagés sur la position à adopter samedi vis-à-vis ’’de tous ceux qui se battent dans la rue pour vivre dignement’’ ». Le journal affirme : « C’est raté ! Ils jettent de l’huile sur le feu et se coupent de la base. Catastrophique dans une période aussi mouvementée » se désole un responsable syndical cégétiste opposé à la décision prise par son syndicat de ne pas être aux côtés des Gilets jaunes. « ’’Ils sont inconscients !’’ lance un autre gradé mécontent, cette fois dans les rangs de FO. »

« Sur les réseaux sociaux, de nombreux militants CGT menacent même de déchirer leur carte. » Le Parisien continue : « On savait qu’on ne pouvait pas compter sur eux ! » résume dépité l’un d’eux. « Ce sont des traîtres ! » twitte rageur un autre. Des réactions qui n’ont pas surpris de nombreux militants syndicaux. Sur le terrain, à la CFDT comme chez FO, une partie de la base se disait désorientée. Dans les rangs de la CGT, c’est même une véritable déflagration de colère qui a suivi l’envoi du communiqué. « Chez nous aussi c’est l’insurrection ! On est en train de se vendre au gouvernement. La CFDT nous a bien utilisés dans cette affaire » s’emporte l’un d’eux. »

« C’est un signal catastrophique envoyé à toutes celles et ceux qui luttent. Nous mettons en danger nos militants » dénonce l’Union régionale des Bouches-du-Rhône au travers un mail adressé à Martinez. « En cas de refus nous prendrons toutes nos responsabilités », quitte à aller jusqu’à désavouer le patron de la centrale de Montreuil, explique le communiqué vu par le Parisien.


Ne plus attendre Martinez ! Se joindre à la colère sociale et manifester le 8 décembre !

Dans ces contextes où le soulèvement des gilets jaunes est à un moment charnière, les bases syndicales doivent frapper le fer tant qu’il est chaud. Notamment au sein de la CGT, dans laquelle la direction continue de temporiser et se refuse à toute jonction réelle, ni même à la grève le 14 décembre, encore moins à la grève générale. Face à cette politique criminelle des directions syndicales, les militants syndicaux doivent se lancer dans la bataille, quitte à désobéir à la direction de la centrale, à l’image de la CGT Lafarge notamment et d’autres secteurs qui appellent à manifester le samedi 8 décembre avec les gilets jaunes.

Bloquer l’économie, par la grève et sa généralisation, pour revendiquer des hausses de salaires, l’abrogation des lois travail, l’augmentation des pensions, c’est maintenant ou jamais qu’il faut le faire en jonction avec les gilets jaunes. C’est le moment d’y aller pour faire céder Macron et son monde.

Damien Bernard

Source 

 

Police-Gestapo : les journalistes de Libération témoignent …

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fkonbininews%2Fvideos%2F324641018359531%2F&show_text=0&width=476&_fb_noscript=1

Panique médiatique face aux gilets jaunes - C’est peu dire que la tonalité médiatique générale vis-à-vis des gilets jaunes, et celle des éditorialistes en particulier, a changé depuis la journée de m...

Attali : Les élus n’ont plus de pouvoir et voici votre avenir - Le porte-parole du marché, parrain de Macron, nous parle. Les fulgurances d’Attali sont enseignantes quant au fonctionnement de notre démocratie d’une part...

Appel à la grève des consommateurs, par Georges Gourdin - Le plus grand sabotage, le moyen le plus efficace pour combattre ce système criminel, suicidaire et mortifère est très simple :...

Vu de Russie. Quand les peuples enfilent leurs gilets - Conspuant la mondialisation et ses effets économiques dévastateurs, les nouveaux mouvements de protestation utilisent pourtant les réseaux de communication...

Victoire pour les contribuables ! Le ministre supprime enfin l’amende due en cas de règlement des impôts par chèque - Cela a mis plus d'un an, mais au final, la mobilisation, ça paie ! Après avoir interpellé Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, et fait pression...

Le gouvernement achète les directions syndicales : 122,8 millions d’euros ont été partagés entre syndicats et patronat

Le jackpot ! 122,8 millions d’euros ont été partagés en 2016 entre syndicats et patronats, via le fonds de financement du dialogue social, selon le rapport annuel de cet organisme créé en 2014 et qui sert à financer la gestion des organismes paritaires, ou encore la formation syndicale des salariés. Un chiffre en augmentation de 7% comparé à 2015… et qui a surtout bénéficié aux organisations syndicales.

En effet, sur ces 122,8 millions d’euros, plus de 83 millions sont revenus aux syndicats, soit près de 68% du total, contre 39,8 millions d’euros pour les organisations patronales (environ 32% du total). Et c’est la CGT qui a touché le gros lot, avec près de 19 millions d’euros, soit plus de 15% du total à elle seule ! Normal répondront les syndicalistes de la centrale de Philippe Martinez, les cégétistes étaient le premier syndicat dans le privé jusqu’en mars dernier, date à laquelle la CFDT leur est passée devant.

Source  

 

Gilets jaunes - Premières images des blindés sur la route de Paris

·  Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2018, 22:37pm

 

Gilets Jaunes : Des CRS en colère sur la prime de Macron : «Il nous a pris pour des putes ou quoi ?»

nous lançons solennellement ce matin, nous lançons un appel solennel au Président de la République pour qu’il […] prenne son sens des responsabilités, son sens de l’État et qu’il tende enfin la main, qu’il réponde par l’humanité à la détresse des Français», a indiqué M. Cauchy au micro de la BFMTV.

 

Stratégie de la tension : Macron ne parlera que lundi… et refuse de recevoir les gilets jaunes aujourd’hui - Comment ne pas voir que tout est fait pour jeter de l’huile sur le feu… et provoquer une escalade dans la violence, en particulier à Paris ? OD « L’ Élysée...

Police : « Il y a la volonté que les collègues se lâchent »

Le mouvement des gilets jaunes ébranle les forces de police. Certains fonctionnaires, comme Martin, CRS, ont décidé de se mettre en arrêt maladie pour ne plus se sentir du mauvais côté de la barricade.

Martin (1) est CRS depuis de nombreuses années. Des manifestations et des interventions parfois violentes, il en a connu un nombre incalculable. Malgré des conditions de travail difficiles et des doutes occasionnels, il a toujours appliqué les directives avec discipline et obéissance, comme le veut la profession. Mais la réponse policière aux manifestations de ces dernières semaines ordonnée par le ministère de l’Intérieur l’a tellement écœuré qu’il a préféré se mettre en arrêt maladie pour ne plus cautionner cette répression aveugle. « Je ne me voyais pas taper sur des gens qui n’ont rien fait. L’usage de la force est censé être proportionné. Même si ce terme est subjectif, ça veut dire qu’on n’a pas le droit de tout faire. Or, quand on nous dit de gazer sans sommation des lycéens qui manifestent pacifiquement, c’est un ordre illégal. Dans le mouvement des gilets jaunes, ce ne sont plus des groupes de casseurs bien identifiés qu’on a en face de nous, c’est le peuple : des gens qui ont un réel combat ou même qui se retrouvent en situation de légitime défense face à la police », s’insurge-t-il.
« On se demande si notre devoir ne serait pas d’être avec le peuple. On subit la même violence sociale... »

D’après lui, il y a une réelle volonté politique de jeter de l’huile sur le feu. « Quand on voit dans les comptes rendus opérationnels le nombre de lacrymos ou de Flash-Ball utilisés, on est à des niveaux exceptionnels, alors qu’on a vécu des manifestations beaucoup plus dangereuses pour nous où on avait interdiction d’utiliser les lanceurs de balles de défense (nom officiel du Flash-Ball – NDLR) », affirme-t-il. « Et ça, ce sont des décisions qui viennent du ministère de l’Intérieur », souligne-t-il. En parallèle, « aucune consigne de mesure n’est donnée aux CRS, contrairement à d’autres manifestations où on nous met la pression. Là, il y a une volonté que les collègues se lâchent », estime-t-il. D’autant que l’état physique des fonctionnaires de police n’arrange pas vraiment les choses. « Quand on doit se lever à 2 heures du matin pour rejoindre sa compagnie à 3 heures et être sur les Champs-Élysées de 7 heures du matin à 22 heures, c’est sûr qu’on est épuisé et qu’on n’a plus le même discernement ni le même self-control », rappelle-t-il.

Et ce n’est pas la prime promise par Emmanuel Macron qui suffira à apaiser les tensions. « Tous les collègues auxquels j’en ai parlé se sont sentis insultés. On l’a ressenti comme si c’était un susucre qu’on nous donnait pour qu’on ferme notre gueule et qu’on aille faire le sale boulot », lâche-t-il. D’après lui, le mouvement des gilets jaunes a fait naître des débats inédits dans sa compagnie. « Certains taperaient sur père et mère si on leur en donnait l’ordre. Mais il y a une vraie crise existentielle pour d’autres. On se demande si notre devoir ne serait pas d’être avec le peuple. On subit la même violence sociale en termes de salaire, et on est doublement victimes de l’autoritarisme de l’État parce qu’en plus c’est notre patron et qu’on est muselés », souligne le fonctionnaire, qui a observé plusieurs arrêts maladie dans sa compagnie ces derniers jours. « Il ne manque pas grand-chose pour que les flics refusent de retourner en manif la prochaine fois », estime-t-il.

Concernant le revirement annoncé dans la stratégie de maintien de l’ordre mise en place par la préfecture de police de Paris – d’un dispositif plus statique samedi dernier à celui prévu comme plus mobile et offensif pour ce samedi –, Martin estime qu’il s’agit là d’une « décision politique habituelle ». « C’est ce qui a été fait lors des dernières manifestations contre la loi travail ou le 1
er Mai : on nous donne l’ordre de laisser casser pour que le mouvement devienne impopulaire, et la fois d’après on y va fort parce que l’opinion publique attend une réaction de répression policière. »


(1) Le prénom a été modifié. 


Aya Lafargue

Source

 

Intimidation du pouvoir. - ...pour que les GJ restent tranquilles chez eux demain. C’est un matraquage médiatique comme je n’en avais jamais vu jusqu’à présent. C’est sans précédent...

Manif des gilets jaunes : Paris est prête ! - - Dessin du jour

Dès le début du mandat de Macron, cette voyante a prédit une révolte dans les deux ans et une fin de mandat prématurée - *Relayer des vidéos de voyance n'est pas habituelle sur le site mais vouloir savoir à quelle sauce on va être mangé est humain après tout. Vidéo à prend...

Gilets Jaunes : Des CRS en colère sur la prime de Macron : «Il nous a pris pour des p*tes ou quoi ?» - Gilets Jaunes : Des CRS en colère sur la prime de Macron : «Il nous a pris pour des p*tes ou quoi ?» Largement mobilisés avant les manifestations de samedi...

Francis Lalanne propose aux Gilets jaunes de les représenter aux européennes - [image: Preview] Dans une lettre ouverte avec le co-secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante Jean-Marc Governatori, le chanteur Francis Lalanne a p...

«Rentrer» dans l'Elysée : le Gilet jaune Eric Drouet visé par une enquête - [image: «Rentrer» dans l'Elysée : le Gilet jaune Eric Drouet visé par une enquête] Pour avoir estimé que l'un des buts de la mobi...

Les Enfoirés refusent de soutenir publiquement les Gilets jaunes

Depuis que le mouvement des gilets jaunes a pris de l’ampleur partout en France, de nombreuses personnalités ont choisi de se rallier à leur cause en exprimant ouvertement leur soutien. Mais du côté des Enfoirés, pourtant attendus par bon nombre de Français, c’est silence radio. Une attitude qui en a surpris plus d’un, obligeant Michaël Youn à s’exprimer sur Instagram.


Le mouvement des Gilets jaunes ne cesse de prendre de l’ampleur. Et malgré la violence des affrontements et les nombreuses dégradations à Paris, les manifestants reçoivent toujours des soutiens, notamment de la part de célébrités. Les Enfoirés, qui chantent chaque année pour aider les plus défavorisés, ne font toutefois pas partie de ces personnalités qui soutiennent publiquement le mouvement.

Dans un long message publié sur ses réseaux sociaux, Michaël Youn, qui fait partie de la troupe depuis des années, s’est enfin exprimé sur la raison de leur silence.

Michaël Youn a rappelé que la troupe n’était pas une seule et même entité : « Les Enfoirés, ce sont 50 individus, avec chacun leur façon de penser, qui se réunissent, tous les ans depuis 30 ans, pour aider ceux qui ne mangent pas à leur faim. Ni plus, ni moins. Il n’y a donc aucune raison pour que nous nous exprimions, en tant que groupe, sur la crise actuelle. En revanche, à titre personnel, chacun est libre de le faire. »

Comme Patrick Bruel l’a fait savoir samedi dans On n’est pas couché, Michaël Youn soutient les manifestants dans leur combat : « Je suis évidemment bouleversé par le désespoir des Gilets jaunes et la misère grandissante, a-t-il écrit sur Instagram. Comment pourrait-il en être autrement… Leur combat est celui de tout un peuple. » Le comédien a toutefois appelé à la vigilance, en essayant d’éviter un nouveau « chaos » dans les rues de Paris lors du prochain rassemblement, prévu pour ce samedi 8 décembre.

Source

 

·  Dubosc menacé par le showbiz : il retourne sa veste !

Vidéo ici

Loi «fake news» adoptée : et maintenant ? - Malgré une quasi-unanimité des journalistes contre elle, un avis mitigé du Conseil d’État et deux rejets du Sénat, la loi sur la manipulation de l’informat...

Les dépêches vendredi 7 décembre, chute à WST sous la conduite des technos. Paris se barricade. - https://twitter.com/NicolasFramont/status/1071148310226980864 Offensive concertée pour persuader les marchés que les taux de la Fed ne vont plus être monté...

Avant la manifestation du 8 décembre, Emmanuel Macron s'est rendu au fort de Nogent-sur-Marne.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/07/avant-la-mobilisation-des-gilets-jaunes-macron-rend-visite-aux-gendarmes-mobiles_a_23612070/?ncid=other_twitter_cooo9wqtham&utm_campaign=share_twitter

 

Lire aussi :

Gilets jaunes et médias : Anne Nivat explique les raisons du malaise

Gilets Jaunes / Peuple Français … Appel d’un CRS victime de la Franc Maçonnerie - La fondation pour l’humanité c’est nous aussi pour ceux qui l’auraient oublier ou l’ignoreraient …Après on dira encore que L. Freeman est un usurpateur …. ...

APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY À LA FORMATION D’ASSEMBLÉES POPULAIRES : « Nous ne nous laisserons pas diriger. Nous ne nous laisserons pas diviser et récupérer. » - Formidable tournure institutionnelle – et donc radicale, et donc possiblement unitaire, vraiment unitaire, enfin ! – que prend ce mouvement populaire histo...

Document sur un contact extraterrestre authentique ! - Une nouvelle enquête montre qu'un document de la comission MJ-12 qui expose un contact extraterrestre, est authentique ! Écrit par le Dr Michael Salla le 2...

Devenons tous Journalistes

- +++07/12 - ERIC FIORILE S'ADRESSE À L’ONU. Le CNTF s'adresse à l'ONU Macron disqualifié pour signer le pacte de Marrakech ! https://www.youtube.com/watch?...

·

Enquête : des millions d’animaux élevés en France pour la chasse récréative -

 

 

Merci à notre Contributrice  Gâchette  ; )))

 


 

Cette Revue de presse vous a intéressé ? Crashdebug.fr a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son activité, faites un don.

Pas rassasiés ? Vous voulez encore plus d'infos ? Je vous rappelle donc l'existence de la page Defcon Room actualisée 7j/7 et 24h/24 en libre service. ; )

Et bien sûr l'ensemble des Revues de presse précédentes dans les sections qui leur sont dédiées.

(Si vous venez de découvrir notre petit site voici une vidéo qui vous en expliquera rapidement le mode de fonctionnement)

 Amicalement,

l'Amourfou...

Vous êtes ici : Accueil Arrow Revue de presse Arrow Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce samedi 8 décembre 2018