Russie : Poutine élu président avec près de 64 % des voix

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Malgré les irréguralités constatées, et les divers mouvements « colorés », ce que j'en retiens au final, c'est que la Russie avec les Chinois sont bien les seuls, avec l'Iran, qui résistent à l'impérialisme de l'oncle Sam...

Vladimir Poutine a été élu dimanche dès le premier tour à la présidence russe, son troisième mandat au Kremlin depuis 2000.

Le Premier ministre et homme fort de la Russie, Vladimir Poutine, remporte, dès le premier tour, la présidentielle de ce dimanche. L’homme fort de la Russie a obtenu 63,9 % des voix après le dépouillement de 98,47 % des bureaux de vote, selon les données annoncées par la commission électorale centrale.

Ziouganov 2e, Prokhorov 3e

Le communiste Guennadi Ziouganov arrive en deuxième position avec 17,18 % des voix. En troisième position, le milliardaire Mikhaïl Prokhorov (7,7 %) devance le populiste Vladimir Jirinovski (6,24 %) et le centriste proche du Kremlin Sergueï Mironov (3,84 %).

Des chiffres ont été diffusés dès 21 h (18 h, en France) à la fermeture des derniers bureaux de vote à Kaliningrad, enclave russe entre la Pologne et les pays baltes.

« Une lutte ouverte et honnête »

Devant des dizaines de milliers de ses partisans, Vladimir Poutine a lancé, des larmes aux yeux, avoir « gagné dans une lutte ouverte et honnête ».

Avant d’ajouter : « Nos électeurs savent faire la différence entre le désir de renouveau et les provocations politiques dont le but est de détruire notre État », en référence aux manifestations de l’opposition.

Au pouvoir jusqu’en 2024 ?

Vladimir Poutine, Premier ministre depuis 2008, avait quitté le Kremlin cette année-là faute de pouvoir effectuer plus de deux mandats consécutifs, conformément à la Constitution. Il avait propulsé son subordonné Dmitri Medvedev à la présidence et ce dernier s’est effacé en septembre pour laisser son mentor y revenir en 2012.

Une réforme constitutionnelle a porté le mandat de quatre à six ans, si bien que Vladimir Poutine aurait le droit de se représenter en 2018 et pourrait se maintenir au pouvoir jusqu’en 2024.

 

Source : Ouest-France

Informations complémentaires :