1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

A l'UMP, c'est "je t'aime moi non plus". Tous les coups sont permis. Même les plus bas.

Buisson Sarkozy
Patrick Buisson (fond) et Nicolas Sarkozy

Il y a de cela bien longtemps Guy Mollet, patron de la SFIO, avait eu cette formule assassine : "la droite la plus bête du monde". Certes il n'était pas, lui-même, ce qu'on pourrait appeler un enfant de chœur. Spécialiste des coups fourrés, champion dans les intrigues internes, virtuose de trahisons en tout genre. Mais ce n'est pas pour autant qu'il avait tort en diagnostiquant la bêtise de la droite qui à l'époque – la Quatrième République – étalait au grand jour ses turpitudes imbéciles.

>>>>>>>> A lire également : Sarkoleaks : les trois trahisons de Patrick Buisson (4e extrait)

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 3e extrait : "Y'en a qu'un qui pourrait remplacer Fillon, c'est Juppé"

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 2e extrait : Nicolas, Carla, l'immobilier, leurs finances et leurs amours

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 1er extrait : Guéant, Musca, Mercier et les interventions sur les juges

Plus de soixante ans après la formule de Guy Mollet est à nouveau d'actualité. Voilà aujourd'hui un Patrick Buisson qui, amoureusement, ne se séparait jamais du petit dictaphone qu'il avait en poche. Il enregistrait tout. Sarkozy, Carla Bruni, Giacometti, les conseillers élyséens connus ou obscurs. C'est, n'en doutont pas, un collectionneur. Certains font dans le timbre-poste ou les monnaies anciennes. Lui c'est le son qu'il aimait.


C'est pas très beau, ça ? Non. Mais s'agissant de la droite française ils sont nombreux ceux qui, sans posséder le savoir-faire de Buisson s'exercent à la même discipline sportive. On se souvient de la guerre Fillon-Copé. Coups-bas, insinuations, mensonges, tripatouillages. Pas de sang, pas de cadavres. Mais à l'arrivée une grande malade durablement atteinte : l'UMP. Si c'était un film, il pourrait s'appeler "Petits meurtres entre amis" ?

Et la bataille de Paris ? Vous croyez peut-être, naïfs que vous êtes, qu'elle oppose Nathalie Kosciusko-Morizet à Anne Hidalgo ? Eh bien vous avez tout faux ! Elle met aux prises NKM et les siens. Avec de tels "amis" elle n'a pas besoin d'ennemis. Et là le film est carrément sanglant. C'est "Massacre à la tronçonneuse". Tout y passe : liste dissidentes, calomnies, défections. Le clan Tiberi et bien d'autres sont à la manœuvre. NKM n'aime pas la Manif pour Tous… NKM est une bobo… Et –hérésie suprême – NKM est en réalité de gauche… Elle ne s'en relèvera pas.


Mais quand même, dira-t-on, à gauche ce n'est guère mieux. Peut-être. Mais à première vue c'est moins pire. Quelques tripatouillages de votes dans les fédérations pour faire élire tel ou tel premier secrétaire ou désigner tel ou tel candidat à la présidence de la République. Des petits coups de poignard dans le dos alors qu'à droite on y va franchement au sabre d'abordage. Et là ça saigne vraiment. Il est vrai que nous avons aussi "la gauche la plus bête du monde". Telle qu'elle se montre dans l'exercice pathétique et pitoyable de son pouvoir. De toute façon on ne tire pas sur une ambulance. D'autant plus que l'ambulance de gauche n'a pas de pilote. A droite c'est bien plus intéressant. On se tue pour savoir qui sera le pilote de l'ambulance.

 

Source : Atlantico.fr

Informations complémentaires :

Souris

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Sarkoleaks : petits meurtres entre amis...