1 1 1 1 1 Rating 3.00 (2 Votes)

Cela rejoint totalement les propos de Serge Monast, qui pourtant datent de 1993... Aussi, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous presse de le faire….

Dévoilement du complot relatif au plan de marquage de l'humanité, révélations de Serge Monast

Fraternellement,

L'Amourfou.

Cerveau Cellulle Souche 12 10 2016

Un groupe de scientifiques de Cambridge tentent de faire se développer des cerveaux humains en dehors du corps dans un laboratoire. Mais ils ne ressemblent en rien à ce que vous pourriez imaginer. Les « organites cérébraux » sont fabriqués avec des cellules souches dérivées de la peau humaine et élevées dans des incubateurs géants. Sans aucune sorte d'approvisionnement en sang, ils reçoivent des nutriments en étant immergé dans un liquide spécial. Et ces cerveaux sont minuscules, assez petits pour tenir dans une boîte de Pétri – ils ont environ quatre millimètres de diamètre et sont bourrés d'environ deux millions de neurones. Par souci de comparaison, un cerveau de souris complètement développé contient quatre millions de neurones. La moyenne des cerveaux humains adultes, en compte jusqu'à 1000 milliards.

Tout comme un cerveau normal, ces faisceaux de cellules contiennent un mélange de matière grise et de la substance blanche. Ils forment même des régions spécifiques comme le cortex, l'hippocampe, le cervelet, et beaucoup plus. En fin de compte, ils sont équivalents à ce qui pourrait être vu dans un foetus âgé de neuf semaines.

Cependant, alors que les neurones dans ces minuscules organites communiquent et font feu avec de l'activité électrique, ils ne sont pas capables de pensées ou de sentiments de la façon dont nous pouvons le comprendre. La Dr. Madeline Lancaster compare leur activité neuronale à la façon dont les cellules cardiaques peuvent  battre dans une boîte de Pétri. Alors qu'ils sont en vie, l'absence d'un corps ou d'entrée sensorielle signifie qu'ils ne reçoivent pas toute l'information qui pourrait mener à la conscience. Si les cerveaux cultivés en laboratoire avaient été analysés avec un EEG, aucune onde cérébrale ne serait observée.

En complément : des scientifiques autrichiens cultivent des mini cerveaux humains dans un laboratoire

Cependant, la conscience n’est pas le but de cette recherche. Au lieu de cela, Lancaster est intéressé dans la découverte des différences importantes entre les humains et les autres primates. Notre ADN a seulement 1,2 pour cent de différence avec les chimpanzés, et pourtant nous avons des capacités intellectuelles complètement différentes. Son équipe remplace les gènes individuels impliqués dans le développement du cerveau avec des gènes de chimpanzés, et observe comment le remplacement influence la croissance des spécimens.

Dans d’autres laboratoires, des organites comme cela - sont utilisés pour apprendre davantage sur le développement humain - par exemple, pour savoir ce qui rend le cerveau d’une personne souffrant de schizophrénie ou d'autisme différent d'un cerveau normal. L'impossibilité à identifier ces troubles chez les autres animaux rendent leurs recherches dans les laboratoires impossibles (et bien qu'il y ait beaucoup de raisons de ne pas soutenir l'expérimentation animale, disséquer le cerveau d’humains en vie, est évidemment tout aussi contraire à l'éthique).

Au lieu de cela, les chercheurs peuvent utiliser cette technologie à base de cellules souches de patients pour en apprendre davantage sur la façon dont fonctionnent leurs neurones. Cela a déjà conduit à des perspectives intéressantes sur le développement de l'autisme, et devrait révéler dans le temps des connaissances encore plus cachées.

 

Via Digital Journal

Images par l'Université de Cambridge

 

Source : Inhabitat.com

Traduction : ~ folamour ~
Corrections : ~ chalouette ~

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Les Illuminati
Crashdebug.fr : Les Bilderberg
 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Les scientifiques font se développer dans des tubes à essais des cerveaux humains avec le potentiel de pouvoir penser et de sentir