5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

« Le risque réel n'est pas l'exposition d'informations, mais le fait qu'une personne innocente puisse être entraînée dans une enquête criminelle, parce que son cousin a subi un test ADN », a déclaré Debbie Kennett, généalogiste et auteur britannique

C’est important à savoir, alors que la France (décidement…) veut généraliser les prélèvements ADN...

DNA Test 06 02 2019

La décision d'une importante entreprise de tests d'ADN de consommateurs de partager des données avec les organismes fédéraux d'application de la loi signifie que les enquêteurs ont accès à de l'information génétique liée à des centaines de millions de personnes.

FamilyTreeDNA, l'un des premiers pionniers du marché en pleine expansion des tests génétiques grand public, a confirmé jeudi soir qu'il a accordé au Federal Bureau of Investigation l'accès à sa vaste collection de près de 2 millions de profils génétiques. L'arrangement a d'abord été rapporté par BuzzFeed News.

Les inquiétudes au sujet de l'accès sans entrave à l'information génétique recueillie par les entreprises de tests se sont intensifiées depuis avril, lorsque la police a utilisé un site Web de généalogie pour piéger un suspect dans l'affaire vieille de plusieurs décennies du Golden State Killer. Mais ce site, GEDmatch, était de source ouverte, ce qui signifie que la police a pu y télécharger des données génétiques provenant de lieux de crime sans permission. C'est la première fois qu'une société commerciale d'essais donne volontairement accès aux données des utilisateurs aux services de détection et de répression.

Le mouvement ne concerne pas seulement les clients de FamilyTreeDNA soucieux de leur vie privée. Une personne qui partage de l'information génétique expose aussi ceux auxquels elle est étroitement liée. C'est comme ça que la police a attrapé le prétendu Golden State Killer. Une étude réalisée l'an dernier a estimé que seulement 2% de la population avait besoin d'un test ADN pour que l'information génétique de pratiquement tout le monde soit représentée dans ces données.

Doubler les données

La coopération de FamilyTreeDNA avec le FBI a plus que doublé la quantité de données génétiques auxquelles la police avait déjà accès grâce à GEDmatch. Au cas par cas, l'entreprise a accepté de tester des échantillons d'ADN pour le FBI et de télécharger des profils dans sa base de données, ce qui permettra aux organismes d'application de la loi de voir les correspondances familiales avec les échantillons prélevés sur les lieux du crime. FamilyTreeDNA a déclaré que les organismes d'application de la loi ne peuvent pas naviguer librement dans les données génétiques, mais qu'ils n'ont accès qu'aux mêmes informations que tout utilisateur.

« Le FBI n'a pas un accès illimité à la base de données FamilyTreeDNA », a déclaré Bennett Greenspan, fondateur et directeur général de la société, dans un communiqué.

La communauté généalogique a exprimé sa consternation. L'été dernier, FamilyTree DNA faisait partie d'une liste d'entreprises de tests génétiques de consommateurs qui ont accepté une série de lignes directrices volontaires sur la protection de la vie privée, mais depuis vendredi matin, il a été rayé de la liste.

« L'accord entre FamilyTreeDNA et le FBI est profondément imparfait », a déclaré John Verdi, vice-président des politiques au Forum sur l'avenir de la vie privée, qui tient la liste à jour. « Ce n'est pas conforme aux meilleures pratiques de l'industrie, ni à ce que font les chefs de file de l'espace, ni aux attentes des consommateurs. »

Certains dans le domaine ont commencé à soutenir qu'une base de données universelle, contrôlée par le gouvernement, pourrait être meilleure pour la vie privée que de permettre aux organismes d'application de la loi d'avoir accès à l'information sur les consommateurs.

Selon FamilyTreeDNA, son laboratoire a reçu « moins de 10 échantillons » du FBI. Il a également déclaré qu'il a travaillé avec les services de police de l'État et des villes, en plus du FBI, pour résoudre des affaires non résolues.

« La communauté généalogique, leur vie privée et leur confidentialité ont toujours été notre priorité absolue », a déclaré l'entreprise dans une réponse par courriel à des questions.

L'analyse de l'ADN des consommateurs est devenue une activité commerciale importante. Ancestry.com et 23andMe Inc. ont vendu à eux seuls plus de 15 millions de kits de test d'ADN. Les préoccupations au sujet de l'engagement de l'industrie à l'égard de la protection de la vie privée pourraient entraver la croissance rapide de l'industrie.

Depuis l'arrestation du présumé Golden State Killer, plus d'une douzaine d'autres suspects ont été appréhendés avec GEDmatch. En doublant le nombre de données auxquelles les organismes d'application de la loi ont accès, ces chiffres vont certainement augmenter.

« Le risque réel n'est pas l'exposition d'informations, mais le fait qu'une personne innocente puisse être entraînée dans une enquête criminelle parce que son cousin a subi un test ADN ", a déclaré Debbie Kennett, généalogiste et auteur britannique. « D'un autre côté, plus il y a de personnes dans les bases de données et plus les correspondances sont proches, moins il y a de chance que les gens fassent des erreurs. »

 

Source(s) : Bloomberg.com via Blacklistednews.com

 

Informations complémentaires :

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Une importante société d'analyse d'ADN partage des données génétiques avec le FBI