1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Comme le dit le scientifique Jean-Pierre Petit (et Jonathan ; )) en la regardant attentivement, il semblerait qu’il y ait beaucoup de choses étranges qui affleurent sur notre planète… Enfin, on ne peut pas toutes les relater. Ça « pourrait » trop vous interroger, et à force on pourrait passer pour des « illuminés », et ce n’est pas le but…

Par contre, la nouvelle ci-dessous m’a interpellé, la durée de vie du carbone 14 comme pour l’uranium est immuable, on s’en sert pour dater les fossiles ou les vestiges archéologiques. Alors si la durée de vie de ce dernier commence à être altéré… Bref, il semblerait que les fameux prometteurs Neutrinos de Nicolas Tesla commence a être détectés. Comme il le disait, « le présent appartient à Albert Einstein le futur me révélera ». Le souci c’est que ces fameux « Neutrinos » (que je pense inoffensifs) ne semblent pas être les seuls à nous bombarder, alors ceci sera-t-il l’avènement d’une mutation globale de la matière et donc du règne animal et végétal ? Ce sont des questions auxquelles j’abonde... Pour cette page de vulgo-science, voici donc une traduction française de l'article de Peter Sturrock qui vous est offert bénévolement par David Jarry du site « 2012 un Nouveau Paradigme »

Amicalement,

Folamour,

Depuis des mois, les études sur les tempêtes solaires à venir ont conduit les chercheurs à de nouvelles découvertes :

- Certains prédisent des tsunamis solaires dévastateurs, qui pourraient détruire notre technologie,

- Tandis que d'autres avertissent que les violentes éruptions à la surface du Soleil, pourraient atteindre la TERRE, affectant son champ magnétique, et exposer l'humanité à un flux intense de rayons X.

Aujourd'hui, la preuve que quelque chose d'extrêmement plus dangereux est en train de faire surface du plus profond de notre étoile est faite : des particules inconnues jusqu'alors s'échappent du Soleil en direction de la Terre. Quoi que ce soit, les résultats démontrent que cela touche toute matière.

ÉTRANGE ET INCONNU

Les physiciens ont commencé à s'alarmer il y a quelques années ; au départ rejeté comme étant une anomalie, aujourd'hui la frénésie s'est emparée d'eux dans la compréhension de ce qui se passe avec le Soleil et les mails se multiplient à travers le monde chez les scientifiques.

Quelque chose d'impossible s'est produit ; pourtant le "impossible" a été prouvé comme étant vrai ! Les laboratoires à travers le monde, en sont venus aux même conclusions : le taux de désintégration radioactive que l'on croyait constant, fondement de la science ne l'est plus. Quelque chose émanant du Soleil entre en interaction avec la matière de façon étrange et inconnue avec un étonnant potentiel de transformation radical de la nature même de la Terre.

Les scientifiques n'en croient pas leurs yeux : le taux naturel de décomposition des particules atomiques a toujours été prévisible. En effet, son utilisation à travers le carbone 14 a été la méthode jusqu'à ce jour de datation des artefacts archéologiques. Ce processus, mesure la quantité de carbonne 14 dans les objets organiques. Selon les chiffres il a une demi vie spécifique de 5730 ans. Les physiciens ont prouvé par l'observation et l'expérimentation exhaustive au cours d'un siècle, qu'il faut bien 5730 années pour que les atomes de carbone 14 se désintègrent en azote 14.

Ces valeurs sont stables et ne varient pas, tout au moins par le passé. Avec certains éléments de preuve que la désintégration radioactive peut être affectée significativement par un effet inconnu du Soleil, la plupart des scientifiques sont mis en déroute.

TAUX DE DÉCROISSANCE ACCÉLÈRE

Le pire de tout, si le taux de décomposition de la matière est en train de muter, alors toute la matière sur Terre en sera affectée, y compris la matière à l'origine de la vie.

La mutation peut aller aussi loin que de changer la réalité sous-jacente de l'univers quantique et par extrapolation la nature même de la vie, les principes même de la physique, peut-être même l'écoulement uniforme du temps.

En fait, certains éléments de la dilatation du temps, ont été glanés dans l'observation attentive du taux de décroissance. Si des particules en interaction avec la matière ne sont pas en  cause et la matière est affectée par une nouvelle force de la nature, alors le temps lui même peut s'en trouver accéléré et il n'existe aucun moyen de le stopper.

LES NEUTRINOS EN CAUSE ?

Les chercheurs ont corrélé les anomalies dans les taux de décroissance sur une période de 33 jours. Ce délai correspond à la journée de rotation 33 de la base solaire. Une telle correspondance ne peut être considérée comme une simple coïncidence.

Depuis que le noyau solaire est connu pour éjecter des flux continus de particules appelées neutrinos, certains scientifiques tentent de trouver des éléments de preuve que les neutrinos sont les coupables derrière la mutation de la matière.

Toutefois, il y a un problème avec cette hypothèse : les neutrinos sont des particules invisibles, extrêmement difficiles à détecter. Normalement, les neutrinos traversent la Terre sans aucune interaction. Pour un neutrino, c'est comme si la Terre n'existe pas.

Autres que de découvrir une précieuse connaissance sur les propriétés des neutrinos, ou trouver toute autre nouvelle particule, il existe la possibilité qu'aucune particule ne soit derrière les modifications enregistrées dans la désintégration du taux de radioactivité. Alors qu'elle pourrait en être l'origine, le phénomène en cours reste une inconnue.

DANGERS INCONNUS

Comme le Soleil s'achemine vers son maximum, et une période d'intensité dangereuse  jamais connue par toute personne vivant aujourd'hui, des forces incontrôlables, insoupçonnées pourraient être en formation au plus profond de son noyau, véritable four nucléaire.

Il a déjà été prouvé que la masse du Soleil déforme le temps, plie les ondes lumineuses et participe à la mutation des espèces sur Terre.

Maintenant, cette nouvelle force peut être directement en interaction avec la matière d'une manière qui pourrait changer non seulement la compréhension de la physique de l'humanité, mais aussi changer l'humanité elle-même ... et pas nécessairement d'une manière bénéfique.

Oui, les e-mails continueront à pleuvoir et les têtes à se creuser. Mais à la fin, nous serons tous simplement des observateurs.

Que le phénomène n'ai pas d'impact réel sur l'humanité, ou le pire impact imaginable, on ne peut rien faire pour l'arrêter.

Encore une fois, les forces titanesques de la nature iront jusqu'à submerger notre technologie et nous nous trouvons, comme les jouets de dieux.

Totalement impuissant.

Traduction française David Jarry " 2012 un Nouveau Paradigme "

Sun Sturrock

Peter Sturrock
professor emeritus of applied physics

 

Source : Un Nouveau Paradigme 2012

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Nikola Tesla
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Découverte scientifique mystérieuse sur les effets du rayonnement solaire