1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

D'où l'importance de prendre des contre-mesures (informations complémentaires).

Stress
Le stress à l'œuvre

Jacques Robert
La Nutrition
mer., 22 août 2012 10:54 CDT

De précédentes études ont montré que les chocs psychologiques et les événements très stressants étaient associés à des changements dans l'activité de certains gènes à long terme. Une équipe de chercheurs Suisses et Allemands a voulu voir si ces changements existent aussi à court terme.

76 participants ont dû se soumettre à deux événements stressants : une interview professionnelle ou un problème de mathématiques à résoudre en public. Des prises de sang ont été effectuées avant le test, 10 minutes après et encore 1 heure 30 plus tard. Les chercheurs ont ainsi mesuré l'activité de deux gènes : le récepteur de l'oxytocine (OXTR) et le facteur neurotrophe cérébral (BDNF). L'oxytocine est une hormone communément appelée "hormone de l'amour" ou "hormone de la confiance" quant au facteur neurotrophe il intervient dans le développement des cellules du cerveau.

Après les deux expériences les résultats montrent que le BDNF n'est pas modifié par le stress. En revanche l'activité du gène de l'OXTR est modifiée juste après l'épisode stressant puis revient à la normale 1 h 30 plus tard ce qui montre que le stress modifie nos gènes à court terme comme à long terme. Le Dr Meinlschmidt (Université de Bochum, Allemagne) déclare : "Les changements liés à l'épigénétique (ndlr : l'épigénétique représente l'influence de l'environnement sur l'expression des gènes) pourraient être un lien important entre le stress et les maladies chroniques. Nous espérons identifier des exemples plus complexes de stress épigénétique dans le futur et ainsi déterminer le lien avec diverses maladies. Cela pourrait permettre de mettre au point de nouveaux traitements ou de nouvelles méthodes de prévention."

A lire également : tous nos articles sur le stress.

Référence

Unternaehrer E, Luers P, Mill J, Dempster E, Meyer AH, Staehli S, Lieb R, Hellhammer DH, Meinlschmidt G. Dynamic changes in DNA methylation of stress-associated genes (OXTR, BDNF ) after acute psychosocial stress. Transl Psychiatry. 2012 Aug 14;2:e150. doi: 10.1038/tp.2012.77.
 
Source : Sott.fr
 
Informations complémentaires :
 
Crashdebug.fr : Méditer empêche de déprimer, la preuve par le scanner
Crashdebug.fr : Dire la vérité pour améliorer votre santé
Crashdebug.fr : Quand votre santé passe par le rire
Crashdebug.fr : Les facteurs de l'effet anti-stress d'une marche en forêt
Crashdebug.fr : Moment détente : « Les choses simples sont toujours les meilleures »
Crashdebug.fr : CD « Ambiances & Sons de la Nature » de Nature et Découverte
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Le stress modifie directement nos gènes