5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Et en ce moment même, une expédition scientifique partie en Antarctique pour étudier le "réchauffement climatique anthropique" et la fonte des glaces, est bloquée par ces glaces depuis Noël et en plein été austral, là et quand cela ne devrait pas se produire… Au 30 décembre, une troisième expédition pour tenter de les dégager par voie de mer a échoué et rebroussé chemin. Les scientifiques, politiques et membres d’équipage seront évacués par hélicoptère. On attend avec impatience leurs "conclusions" sur la fonte des glaces…

– Résistance 71 –

Akademik Shokalskiy 01 01 2014
Les passagers du bateau russe MV Akademik Shokalskiy qui est échoué à 2700 km au sud d'Hobart, se tiennent
les bras et coordonnent une plateforme d'atterrissage d'hélicoptère sur la glace près du bateau emprisonné.
Image : Paon Andrew

Le soleil « se retourne » tandis que ses pôles magnétiques se renversent

31 décembre 2013

Le soleil a entrepris “un renversement complet de ses champs magnétiques” avec ses pôles nord et sud changeant de place alors que cela marque la moitié du Cycle Solaire 24.

Un renversement des pôles magnétiques du soleil est un grand événement en soi”, dit le professeur Tony Phillips de la NASA dans une déclaration sur le site internet de l’agence spatiale. “Les champs magnétiques du soleil s’affaiblissent, arrive à zéro puis réémerge avec une polarité opposée. Ceci est une partie très particulière du cycle solaire,” a dit le physicien de l’université de Stanford Phil Scherrer. Alors qu’il semblerait que l’événement pourrait avoir des répercussions catastrophiques pour la galaxie, ses effets sont en fait plus subtils, interférant essentiellement avec l’exploration spatiale. “Les rayons cosmiques sont un grand danger pour les astronautes et les sondes spatiales et quelques chercheurs disent que cela pourrait affecter la densité des nuages et le climat sur terre,” a dit Phillips.

Les aurores boréales et australes vont devenir plus lumineuses, plus fréquentes et plus visibles maintenant que l’événement est arrivé à son stade final. Le processus a été long et constant, le physicien Todd Hoeksama a dit à Metro: “C’est comme une marée et ses mouvements montant et descendant. Chaque petite vague amène un petit peu plus d’eau et éventuellement vous obtenez la renverse totale.” Scherrer a expliqué plus tôt ce mois-ci que “le pôle nord du soleil a déjà changé de signe, tandis que le pôle sud fait la course pour rattrapper.” L’impact du processus a été très lointain. “Le domaine de l’influence magnétique du soleil (aussi connue sous le nom d’héliosphère) s’étend des milliards de kilomètres au delà de Pluton. Les changements des champs de polarité ont un effet propagatoire jusqu’à la sonde Voyager, qui est à la porte de l’espace interstellaire (aux confins de notre système solaire)”, a expliqué Phillips.

La NASA a diffusé une visulalisation du comment ce processus se produit (cf. animation ci dessus). Commencée en 1997 et se terminant en 2013, elle montre le vert (polarité positive) devenant mauve (polarité négative). Ce cycle solaire 24 a été perçu comme étant très imprévisible. D’abord il a été retardé d’un an, avec une activité très lente jusqu’en 2009. Ceci incita les astronomes à changer une prédiction de pic de 2012 à 2013. Les scientifiques disent que le cycle est déjà parmi les plus faibles rapportés et que si la tendance continue, la Terre pourrait bien entrer dans un nouveau Petit Âge Glaciaire.

 

Source(s) : rt.com via  Resistance71

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : L'Europe sans Gulf Stream
 
S Stddev Timeseries
Étendue de la glace marine en Antarctique (partie de l'océan avec au moins 15% de glace)

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Réalité climatique et science réelle : Le cycle solaire 24…