1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La technique semble se confirmer... Mais de ce que j'en avais lu ça ne se limitait pas aux cancers du sein, enfin ce n'est peut-être pas le même procédé...

Update 12.08.2014 : Dr. Burzynski - Le Complot du Cancer

Cancer Du Sein 01 07 2014
Photo d'illustration. © Laurent/Muriel / BSIP

Une étude britannique révèle qu'un test sanguin permettrait de prédire un cancer du sein jusqu'à dix ans avant l'apparition de la tumeur.

Un test sanguin qui pourrait sauver bien des vies. Si la mortalité liée au cancer du sein a diminué depuis quatorze ans, comme l'indique l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, 11.500 femmes en mourraient encore en 2010. Mais ce chiffre pourrait largement baisser à la suite de la découverte de scientifiques de l'university College of London publiée dans la revue Genome Medicine. Selon les chercheurs, un simple test sanguin pourrait en effet prédire un cancer du sein dix ans avant l'arrivée de la maladie.

Les universitaires ont identifié un "changement" de molécule dans les tests sanguins qui augmente le risque pour une femme d'avoir un cancer du sein. Si le marqueur est lié au gène BRCA1 du cancer du sein, les chercheurs l'ont également relevé chez les femmes qui ne possèdent pas la mutation à l'origine de la maladie. Or, si 10 % des cancers du sein sont causés par des variantes du gène BRCA1 héritées des parents, les autres - soit près de 90 % des cas - restent inexpliqués, comme le rappelle le journal britannique The Guardian.

 
 

Appliquer les mesures de prévention

La découverte des chercheurs britanniques permettrait donc aux femmes sans prédisposition connue à la mutation génétique à l'origine du cancer du sein de savoir si elles ont malgré tout un risque de contracter la maladie. Les médecins n'auraient alors plus qu'à appliquer les mesures de prévention avant l'arrivée du cancer.

Le professeur Martin Widschwendter, qui a mené la recherche dans l'université britannique, assure ainsi que les femmes "pourraient travailler avec leur docteur pour explorer les options possibles pour les aider à contrôler le risque" de cancer. Et l'expert de préciser que cela "pourrait inclure des changements dans le mode de vie, des médicaments réduisant le risque ou encore de la chirurgie". La chimiothérapie pourrait également être utilisée pour les femmes à haut risque.

 

Source : Lepoint.fr

Informations complémentaires :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Cancer du sein : un simple test sanguin pour le détecter ?