1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Un article pointé par ... que j’ai trouvé intéressant, aussi j’ai tenté de vous le traduire. Du reste, pour ceux qui suivent, vous remarquerez que ça semble corréler les informations que l’on a eues précédemment à propos de la possible « mémoire de l’eau » ; )

D'ailleurs, par extension dans les années futures, ce que l'on peut en déduire, c'est que, comme d'habitude ... ces avancées confineront au chômage de masse tout ceux qui ne voudront pas être « améliorés » (d'une façon ou d'une autre...). Et vu la concurrence mondiale féroce qu'ils ont établie entre tous les pays ... il y a fort à parier que tout le travail sera accaparé par les pays qui seront les plus libéraux, et autoriseront en premier ce type d'expérimentations sur leurs populations... Si cela vous choque, rappelez-vous bien que nous sommes des serfs pour ces élites... Et ce n'est pas faute d'avoir tenté de vous prévenir...

Wet Computing 05 08 2014

Les scientifiques américains croient qu'ils ont trouvé une voie qui pourrait un jour rendre des personnes plus intelligentes. Ceci a pu être fait en implantant des données enregistrées dans du liquide, activant des choses comme des photos ou des documents pour être stockés dans un cerveau.

La recherche a été entreprise à l'Université du Michigan, où les chercheurs croient qu'ils peuvent enregistrer les données dans des particules minuscules suspendues dans l'eau - un processus connu sous le nom de Wet Computing. Les particules peuvent être encodées dans les mêmes 1s et 0s qui sont normalement utilisés sur un disque dur d'ordinateur, mais dans ce cas dans l'eau.

L'équipe croit que juste une cuillerée de liquide pourrait enregistrer jusqu'à la valeur d'un Terabyte de données, ce qui pourrait contenir des milliers d'heures d'audio ou de vidéo. En comparaison, une barrette mémoire d'un volume semblable peut seulement enregistrer une dizaine de gigas.

« Nous avons voulu expliquer qu'il serait possible de stocker les informations d'une nouvelle manière qui est différente des puces de silicium traditionnelles ceci à l'aide des nanoparticules », a indiqué l’ingénieur chimiste Sharon Glotzer en parlant à IBTimes R-U.

Elle a utilisé l'analogie d’un Rubik cube, pour décrire comment fonctionne le stockage des nanoparticules qui contiennent les données. « Si vous imaginez les nanoparticules comme les couleurs du cube, toutes sont attachées à une sphère centrale qui peut se tordre et tourner dans différentes voies afin de s'arranger tous », a dit Glotzer.

En théorie plus le nombre de « couleur » est augmenté, et plus le potentiel de penser de nouvelles combinaisons est grand et amplifié.

Des scientifiques sont excités au sujet de cette découverte, car elle pourrait avoir d'énormes avantages pour l'intelligence humaine. Premièrement, elle pourrait aider à amplifier l'intelligence, car l'information pourrait être chargée dans le cerveau. Dans la théorie, l'apprentissage d'un langage pourrait devenir beaucoup plus simple, car un dictionnaire et une grammaire pourraient être implantés, et ainsi éviter à une personne des milliers d'heures de devoir à réciter des verbes et des mots à se rappeler.

La technologie pourrait également avoir les avantages médicaux, avec les implants ayant des capteurs qui pourraient aider à surveiller des niveaux de glucose, ou la fréquence cardiaque de quelqu'un. Cela signifierait que les victimes sauraient immédiatement s'il y avait une menace pour leur santé.

Glotzer a dit qu'une mémoire de 12 particules groupées autour d'une sphère centrale pourrait avoir « presque 8 millions d’états logiques ». Ce qui serait l'équivalent de 2,86 octets de données - assez pour encoder trois caractères de texte.

« Si les scientifiques pouvaient compter toutes ces différentes configurations et comprendre, comment elle passe d'un état à l'autre, il serait alors possible d'encoder l'information », dit-elle.

Les scientifiques avertissent que nous ne devrions pas nous attendre à ce que les données liquides nous aident bientôt pour des examens ou une entrevue pour un emploi, cependant, la technologie est encore loin d’être adaptée pour aider les humains.

 

Source(s) : Rt.com via Maître Confucius

Traduction : ~ folamour ~
Corrections : Chalouette

Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

Cet article vous a intéressé ? Crashdebug.fr a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son activité, faites un don.

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Johnny Mnemonic (1995)

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Données sur le cerveau : « Wet Computing » les implants liquides pourraient amplifier l'intelligence