1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Julian Melchiorri, étudiant au Royal College of Art de Londres, a conçu la pre­mière feuille arti­fi­cielle capable de pro­duire de l'oxygène à par­tir de lumière et d'eau sans être rat­ta­chée à une plante à racines.

Enveloppe de soie révolutionnaire

Cette feuille fonc­tionne comme ses homo­logues natu­rels à par­tir de chlo­ro­plastes, les por­tions des cel­lules végé­tales res­pon­sables de la pho­to­syn­thèse, pré­le­vés dans des plantes.

Mais, bien pro­té­gées et sta­bi­li­sées par une enve­loppe révo­lu­tion­naire de pro­téine de soie, ces feuilles d'un nou­veau genre s'acclimateront plus faci­le­ment à des condi­tions envi­ron­ne­men­tales dif­fé­rentes de celles de la Terre — comme la gra­vité zéro à l'intérieur d'un vais­seau spa­tial, qui empêche la crois­sance des plantes, ou l'atmosphère mar­tienne riche en CO2. Cette inven­tion ouvre ainsi de nou­veaux hori­zons à l'exploration et à la colo­ni­sa­tion spa­tiales.

Les appli­ca­tions pra­tiques ne manquent pas non plus sur Terre. Pour l'instant, Julian Melchiorri uti­lise ses feuilles syn­thé­tiques comme abat-jours, pour pro­duire de l'oxygène quand il allume la lumière, et ima­gine d'en recou­vrir des façades d'immeubles, pour fil­trer et oxy­gé­ner l'air cir­cu­lant dans les cir­cuits de ventilation.

Feuille Artificielle 07 08 2014

Fs0yutxtassagn7p2o3i

 

 

Source(s) : Buzzfil.com via Maître Confucius que l'on remercie

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Une feuille artificielle qui peut convertir la lumière et l'eau en oxygène