5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

VIDÉO. Quatre ans après Eyjafjallajökull, Bárðarbunga, situé dans le nord-ouest de l'île, donne tous les signes d'un réveil brutal. Le secteur aérien est en alerte.

Volcan Islande 19 04 2014
En 2010, l'éruption de Eyjafjallajökull avait causé l'annulation ou la modification de 100 000 vols.
© Robert Harding Premium / Robert Harding

Par Frédéric Lewino

Le seul avantage du volcan islandais Bárðarbunga sur Eyjafjallajökull, qui a plongé dans le chaos la circulation aérienne en 2010, c'est d'avoir un nom... prononçable. Pour le reste, Bárðarbunga pourrait bien à son tour entrer en éruption, provoquant les mêmes dégâts. Quand ? Les experts ne peuvent fournir aucune précision. Dans quelques heures comme dans quelques semaines, ou même jamais. Mais le risque est suffisamment fort pour avoir obligé l'Office météorologique islandais (IMO) à adresser une alerte orange au secteur aérien, ce qui signifie une "hausse du risque avec un potentiel accru d'éruption". L'étape suivante est l'alerte rouge indiquant une éruption imminente.

Cela fait plusieurs semaines que l'activité du Bárðarbunga augmente, secouant la région du Nord-Ouest. "Les volcanologues islandais ont détecté une montée du magma, mais rien n'est encore visible en surface", confirme Olivier Roche, directeur adjoint du laboratoire Magma et Volcans à Clermont-Ferrand. Ce volcan est le quatrième le plus actif du pays. Depuis le peuplement de l'Islande, en 741, il est entré en éruption une quarantaine de fois. Planqué sous la plus étendue calotte glaciaire du pays, s'étalant sur 2 500 kilomètres carrés, il est susceptible de cracher un énorme nuage de cendres au-dessus de l'Europe et de l'Atlantique en cas d'éruption massive. Même si la plupart de ses colères se résument à des coulées massives de lave. La dernière explosion date de 1910, mais il faut remonter à 1477 pour trouver le Big One d'une ampleur dix fois supérieure à l'explosion du mont Saint Helens en 1980. C'est dire l'inquiétude des vulcanologues.

Le risque, comme en 2010 avec l'Eyjafjallajökull, c'est que le mélange de la lave avec l'eau fondue déclenche une gigantesque explosion projetant dans le ciel un nuage de cendres. À l'époque, 25 pays avaient été affectés, obligeant à la fermeture de l'espace aérien durant une semaine. Plus de 100 000 vols avaient dû être annulés ou modifiés, plongeant dans l'embarras plus de 4 millions de passagers. Coût estimé : 1,3 milliard d'euros. "Pour l'instant, on ne peut pas dire comment évoluera la situation, poursuit Roche, Mais si, effectivement, une éruption se produit, la création d'un nuage de cendres comme celui émis par l'Eyjafjallajökull n'est pas à exclure. Et si le Bárðarbunga n'explose pas, il faut savoir qu'un jour ou l'autre, lui ou un autre volcan, connaitra une éruption majeure produisant des panaches de cendres dans l'atmosphère." Wait and see.

SOUVENEZ-VOUS de l'éruption du volcan Eyjafjallajökull :


New volcano Eruption at Eyjafjallajökull... par ntged

2791458 Ide Eur Islande 01 Jpg 2419943

 

Source : Lepoint.fr

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Un nouveau volcan islandais menace d'obscurcir le ciel européen