« Selon la FED, la dette américaine est insoutenable, les intérêts dépassent les 1 000 milliards de $ ». L’édito de Charles SANNAT (Insolentiae.com)

5 of 5 (2 Votes)

C'est pour ça une bonne petite guerre et ça repart, les états n'ont pas à payer leur dette en cas de guerre, de plus la dette des États-Unis n'est pas de 33.000 milliards, mais 146.000 milliards.

Et pour le dollar Charles de Gaulle avait prévenu en 1965......., personne ne l'as écouté, et bien 58 ans plus tard appréciez le résultat à sa juste valeur...

Jerome powell
Jerome Powell se montre très prudent avant la réunion de la Fed en mars.
(Amanda Andrade-rhoades-usa Today)
 

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Ce n’est pas rien la dernière déclaration de Jerome Powell le gouverneur de la FED la banque centrale américaine.

Pour ceux qui me suivent régulièrement cette nouvelle alerte sur une nouvelle crise de la dette aux Etats-Unis ne vous surprendra pas, puisque c’est l’aboutissement logique de toute la succession de crises économiques que nous venons de vivre depuis 24 ans.

La dette publique est « insoutenable », selon Powell

« Sur le long terme, les Etats-Unis se trouvent sur un chemin budgétaire insoutenable. Le gouvernement fédéral américain se trouve sur un chemin budgétaire insoutenable », a insisté M. Powell, étayant ses propos en constatant « que la dette grossit plus rapidement que l’économie ».

« Je pense que nous commençons à entendre des (élus) qui peuvent faire en sorte » que les Etats-Unis retrouvent une position « soutenable » de la dette et « que le plus tôt sera le mieux ».

« Il est temps que nous ayons de nouveau cela dans notre viseur », a-t-il ajouté. « On peut dire que c’est urgent », a-t-il plaidé dans cet entretien sur CBS.

Bien entendu Jerome Powell a parlé de l’inflation et de la « force » de l’économie américaine, mais en réalité, tout ceci est totalement secondaire face à la solvabilité du pays représentant la première économie mondiale.

La dette qui coûtait 1 000 milliards par an d’intérêts !

Il faut dire qu’aux Etats-Unis, le coût de la dette vient de dépasser le trillion. Les 1 000 milliards de dollars d’intérêts annuels.

A ce tarif là aucune dette n’est remboursée. Les Etats-Unis payent juste les intérêts de la dette.

Pour payer ces intérêts, il faut des rentrées fiscales. Il faut des ressources. Il faut donc trouver de l’argent. Cet argent, au bout du compte, c’est toujours la population qui le verse.

dette usa

La dette cumulée aux USA est désormais de plus de 33 000 milliards de dollars.

Oui, vous avez bien lu.

En France ce n’est pas mieux.

En Europe, nous ne sommes pas plus vertueux.

Le monde occidental dans son ensemble croule sous les dettes.

On peut résister à une crise boursière, il suffit de ne pas détenir d’actions.

On peut résister à une crise obligataire. Il suffit de ne pas détenir d’obligations.

Mais aucun patrimoine ne peut facilement résister à une crise de la dette, car le lien entre monnaie et dette est existentiel.

La seule manière de résister à une crise de la dette, c’est de se désensibiliser de la monnaie. Cela veut dire détenir des actifs tangibles.

C’est pour cela que l’or n’a pas fini de briller. C’est le seule « monnaie » qui ne soit pas une monnaie-dette.

Au bout du chemin, une certitude. Il y aura une crise de la dette.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

 

Source : Insolentiae.com

 

Informations complémentaires :

 


Inscription à la Crashletter quotidienne

Inscrivez vous à la Crashletter pour recevoir à 17h00 tout les nouveaux articles du site.

Archives / Recherche

Sites ami(e)s