Slovénie : le gouverneur de la banque centrale exclut une aide internationale

(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Hum... De toutes façons, eux aussi ils peuvent bénéficier du MES... Alors s'ils n'en ont pas besoin, c'est une bonne nouvelle... ; )

slovenie_04_04_2013.jpg
Le nouveau gouverneur de la Banque centrale slovène, Bostjan Jazbec, s'exprime lors d'une conférence de
presse après sa rencontre avec le président slovène, à Ljubljana le 2 avril 2013 (Photo Jure Makovec. AFP)

Le nouveau gouverneur de la Banque centrale slovène, Bostjan Jazbec, a déclaré que la Slovénie serait à même de rééquilibrer son système bancaire sans faire appel à l’aide internationale, mardi, juste après sa prise de fonction.

Mention Fr
 

«Des mesures prises par le précédent gouvernement et mises en place par le nouveau garantissent qu’il n’y aura pas besoin d’aide» internationale, a-t-il déclaré peu après avoir été nommé par le Parlement.

«Nous savons qu’il faut rétablir le système bancaire, rééquilibrer les dépenses publiques et continuer les réformes qui aideront à restaurer la croissance économique et à créer de nouveaux emplois», a précisé l’ex-conseiller du Fonds monétaire international, âgé de 43 ans.

La Slovénie, ancien élève modèle de la zone euro qu’elle a intégré en 2007, est tombée en récession en 2012. Son système bancaire est gangréné par une montagne de mauvaises créances (7 milliards d’euros selon un rapport du FMI), faisant craindre qu’elle ne soit le prochain pays, après Chypre, à avoir besoin de l’aide internationale.

Le Produit intérieur brut (PIB) slovène devrait se contracter de 1,9% en 2013, a estimé mardi la Banque centrale, révisant à la baisse sa précédente prévision d’une contraction du PIB de 0,7% pour l’année en cours.

Le gouvernement du Premier ministre de centre-gauche, Alenka Bratusek, investi le 20 mars, a promis d’engager des réformes structurelles et de créer une structure de défaisance («bad bank») pour rassembler les actifs toxiques du secteur bancaire.

Le FMI avait estimé le 18 mars à environ un milliard d’euros les besoins de recapitalisation des trois principales banques slovènes en 2013, un chiffre qui pourrait augmenter si les conditions économiques venaient à se détériorer.

 

Source : Liberation.fr

Informations complémentaires :