Syrie : Obama ne reconnaît pas le CNS comme un gouvernement en exil

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
5 of 5 (1 Vote)

Quelle erreur de calcul incroyable pour François Hollande, lui qui se vante d’être  « en phase » avec Barack Obama, ça veut dire qu’il ne s’est même pas inquiété de la position de ses homologues avant de prendre la sienne… ? Ahurissant à ce niveau de jeu…

En tout cas bien joué pour Barack Obama, qui joue double jeu en les armant jusqu'aux dents, et en ne les reconnaissant pas (informations complémentaires).

obama_syrie_niet.jpg

La France a reconnu mardi cette nouvelle coalition de l'opposition syrienne "comme seule représentante légitime du peuple syrien".

Le président américain Barack Obama a salué mercredi la nouvelle instance de l'opposition syrienne qui s'est formée dimanche à Doha, mais a toutefois refusé de la reconnaître comme "un gouvernement en exil". "Je trouve encourageant que l'opposition syrienne ait créé un groupe plus uni qu'il ne l'était dans le passé", a-t-il affirmé lors de sa première conférence de presse depuis sa réélection. "Nous ne sommes pas prêts à les reconnaître comme une sorte de gouvernement en exil. Mais nous estimons qu'il s'agit d'un groupe représentatif", a-t-il ajouté.

Contrairement à Barack Obama, le président français François Hollande a lui reconnu mardi cette nouvelle coalition de l'opposition syrienne "comme seule représentante légitime du peuple syrien".

Lors d'un entretien par téléphone mercredi avec Ahmad Moaz al-Khatib, président de la Coalition nationale syrienne, François Hollande l'"a encouragé (...) à tout faire pour consolider l'autorité et la crédibilité de la coalition à l'intérieur de la Syrie et à avancer rapidement vers la constitution d'un gouvernement provisoire, capable d'assurer la transition politique et de pourvoir aux besoins du peuple syrien", rapporte mercredi soir l'Élysée.

 

Source : Le Point.fr, SIPA

Information complémentaires :