Téhéran salue la libération de 13 marins iraniens par les Américains

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
5 of 5 (2 Votes)

Pour une fois que l'on a un signe de détente provenant de cette région du monde, on ne va pas s'en priver... Mais il ne faut pas être dupe du vrai but de cette initiative américaine...

AFP_120107_lv9v7_otages-iraniens-liberes_sn635.jpg
L'annonce faite par le Pentagone vendredi de la libération des otages iraniens avait fait le tour du monde.   © AFP/HO

Téhéran qualifie de « geste humanitaire positif » la libération par la marine américaine de 13 marins iraniens pris en otages par des pirates somaliens.

Dans une déclaration à la chaîne Al-Alam, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, salue « l'initiative » américaine et estime que « toutes les nations devraient avoir une telle attitude ».

L'annonce faite par le Pentagone vendredi de la libération des otages iraniens avait fait le tour du monde alors que les médias iraniens en avaient peu parlé jusque-là.

Selon le New York Times, un des marins iraniens, Fazel Ur Rehman, a déclaré aux militaires américains après sa libération « C'est comme si vous étiez envoyé par Dieu ».

L'opération, qui s'est également soldée par la capture de 15 pirates présumés, a été menée jeudi par le destroyer USS Kid, un des navires de guerre escortant le porte-avions USS John C. Stennis.

Les marins iraniens ont pu reprendre librement leur route à bord de leur navire, grâce à du carburant et des provisions fournis par les militaires américains, a précisé le porte-parole du Pentagone.

Cette opération de sauvetage intervient dans un climat de tension entre Téhéran et Washington lié à la menace des forces iraniennes de fermer le détroit d'Ormuz à la suite de nouvelles sanctions américaines contre son programme nucléaire controversé. Le détroit est un passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier.

Théeran, par la voix du général Attaollah Salehi, chef de l'armée iranienne, avait mis en garde mardi contre la présence de la marine américaine dans le Golfe, en citant le USS John C. Stennis.

« Nous conseillons au porte-avions américain qui a traversé le détroit d'Ormuz et se trouve en mer d'Oman de ne pas retourner dans le golfe Persique. L'Iran n'a pas l'intention de répéter son avertissement. »

 

Source : Radio-Canada.ca

Informations complémentaires :