(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)
Comme on l'a dit précédemment, lors de la première tempête, ayons une pensée pour tout les sans-abris américains (et Dieu sait qu'il y en a). Alors, pourquoi passer cela sous silence et ne pas prendre de mesures adaptées... Laissez-moi deviner ? Encore la gestion des coûts ? C'est sûr qu'une fois mort, ils ne viendront plus réclamer leur food stamp...
 
Etats Unis Tempete 14 02 2014
Une femme dans la neige, près du Lincoln Memorial, après le passage de la tempête de neige à Washington
D.C, le 13 février 2014 (Photo Mladen Antonov. AFP)

La météo peu clémente cette semaine aux États-Unis a provoqué la mort de dix personnes, l'annulation de plus de 7000 vols, des coupures de courant et le blocage des routes obligeant certains enfants à camper dans leurs écoles en GEorgie.

Une tempête de neige et de glace, des plus violentes, a atteint Washington jeudi, après avoir traversé le sud-est des États-Unis, bloquant la circulation sur les routes verglacées et privant d’électricité des centaines de milliers de foyers américains.

Une dizaine de personnes sont mortes.

Plus de 3700 vols prévus jeudi ont été annulés dans de nombreux aéroports du pays et bien plus de la moitié de vols à l’aéroport international Hartsfield-Jackson de la capitale de la Georgie, Atlanta, le plus important au monde en termes de trafic aérien, ont annoncé les compagnies aériennes. Près d’un demi-million de foyers et d’entreprises étaient privés d’électricité jeudi, surtout dans le sud-est, selonCBS News.

Le National Weather Service (NWS) met en garde depuis plusieurs jours contre un «dôme gigantesque» de courants d’air froid venus de l’Arctique devant s’installer sur la partie est des États-Unis, créant une «tempête glaciale» susceptible de «paralyser» de nombreux États, depuis la Georgie et la Caroline du Sud jusqu’aux régions les plus au nord.«Les accumulations de glace seront incroyables, si ce n’est historiques», a souligné le NWS, ajoutant que jusqu’à 30 cm de neige pourraient tomber sur les États de la Nouvelle-Angleterre jeudi.

Les écoles de la capitale, comme celles du Maryland voisin, devaient être fermées jeudi. Plusieurs auditions prévues jeudi au Sénat ont été annulées.

Le président Barack Obama a déclaré mercredi l’état d’urgence dans 45 comtés de Georgie et en Caroline du Sud, deux États du sud-est des États-Unis, une décision qui permet aux services fédéraux chargés des situations d’urgence d’y opérer.

619707 Photo20140213970a2d59 9ef2 4b17 8215 3b1921886d47
(L’est des États-Unis a été frappé par une violente tempête de neige, le 12 février 2014, ici, à
Washington D.C. (Photo Mladen Antonov. AFP)

Situations d’urgence

Dans ces États, où d’importantes chutes de neige ont notamment entraîné des difficultés importantes sur les routes, au moins 370.000 foyers étaient privés d’électricité mercredi en fin de journée, selon un décompte effectué auprès de trois compagnies locales.

Il y a deux semaines, la Georgie avait déjà subi une forte tempête, dont la gestion par les autorités avait été fortement critiquée, des centaines d’écoliers ayant été contraints de dormir dans leur école en raison des routes bloquées.

Obama a également assuré que la Fema, chargée des situations d’urgence, avait mis en place un centre national de coordination à Washington, ainsi qu’un centre régional équivalent à Atlanta. Des générateurs, repas, eau et couvertures seront disponibles à Augusta, en Georgie. «Des chutes de neige sont attendues et devraient rendre les déplacements dangereux», avait prévenu mercredi le National Weather Service, conseillant d’éviter les déplacements sauf en cas d’absolue nécessité : «Si vous devez prendre la route, prévoyez une lampe de poche en plus, ainsi que de l’eau et de la nourriture dans votre véhicule.»

La météo peu clémente cette semaine aux États-Unis a déjà entraîné l’annulation de près de 7000 vols à travers le pays. Des alertes aux tornades ont aussi été lancées en Floride, en raison de la confrontation de cet air glacial avec celui des tropiques, selon The Weather Channel.

Dans certaines parties de la Georgie, qui connaît rarement des températures aussi glaciales, la couche de neige risquait d’atteindre 25 cm ou plus.

Pour éviter le chaos intervenu il y a deux semaines, le gouverneur de Georgie, Nathan Deal, a déclaré dès mardi l’état d’urgence et déployé une armada de camions pour saler les routes avant l’arrivée de la tempête. Plusieurs localités de la région ont préparé des abris d’urgence dans des églises ou des centres de loisirs, afin que la population puisse s’abriter en cas de coupures de courant.

L’hiver est rude cette année aux États-Unis, et a parfois des conséquences inattendues : la société ADP a assuré la semaine dernière que les mauvaises conditions climatiques avaient nui à la croissance de l’emploi. Les prix du pétrole ont au contraire été portés à la hausse, chauffage oblige.

 

Source : Liberation.fr