4.8888888888889 1 1 1 1 1 Rating 4.89 (9 Votes)
Listen Fr Fr

Après cette journée riche en émotions, que diriez-vous d'aller plonger avec notre sympathique équipe de chasseurs d'épaves d'Ocean X, pour prendre les dernières nouvelles de « l’Anomalie de la mer Baltique » ?

Baltic Anomaly Room Corridor 2

Posté le 27 Juin 2012

Ceci se transforme en l'une des découvertes les plus étonnantes et troublantes de l'histoire. Si vous pensiez que toutes les questions entourant l'anomalie de la Baltique trouveraient des réponses avec le voyage de retour, alors vous aviez tort… L'équipe d’Ocean X a découvert des angles droits, des murs avec des surfaces absolument lisses et des cavités - comme des couloirs à l'intérieur de l'objet, ainsi que quelque chose ressemblant à un escalier - l'étrange est juste devenu encore plus bizarre.

Rapport spécial par Craig Brown

Le Sonar 3D révèle des lignes parfaitement droites et des angles intégrés dans la structure ronde.

« Quand nous sommes sortis et avons vu les murs qui étaient droits et lisses, cela faisait peur, comme dans un film de science-fiction » - Dennis Åsberg - Ocean Explorer Co-Fondateur


À partir des différents rapports et interviews donnés, nous avons amassé les détails suivants sur l'anomalie.

- Objet complètement circulaire en forme de plaque extérieure.

- 180 mètres de circonférence.

- L'objet est de 200ft en forme de champignon comprenant un gros pilier de 8 mètres de haut sur le fond marin avec un dôme de 4 mètres d'épaisseur sur le dessus (comme une forme de champignon) - la hauteur total est de 12 mètres (environ 40 pieds) au-dessus du fond marin environnant.

- Des cavités en forme de couloirs se trouvent à l'intérieur de l'objet.

- Il y a des parois droites et lisses dans certains endroits avec de nombreux angles droits.

- Il y a des formations visibles sur le dessus de l'objet, qui sont fixés à un angle de 90° et quelque chose qui ressemble à des passages ou des murs, ainsi que ce qui pourrait être un escalier.

- Des cercles de pierre, comme des « cheminées »,  et des pierres noires et dures « presque pétrifiées »  de quelques centimètres de diamètre, comme 4 ou 5 perles d'un collier dans divers arrangements sur le dessus du dôme.

- Un Objet sphérique surnommé « La Meringue » (photo ci-dessous) qui est de 4 mètres de large et se trouve au sommet de l'objet.

- Un trou de vingt-cinq centimètres sur le dessus de l'objet, on ne sait pas encore où il mène ou si quelque chose est à l'intérieur.

- Une longue piste ou une « marque de dérapage » conduisant au point nord de l’Objet.

Les dernières révélations à propos des angles droits, des murs avec des surfaces lisses et des cavités ressemblant à des couloirs à l'intérieur de l'objet, si elles sont possibles, sont encore plus étranges que n’importe quel OVNI n’aurait jamais pu espérer l'être. En fait, la découverte d’un OVNI semble maintenant positivement banale.

Baltic Anomaly Diver 2
Une très mauvaise visibilité réduite à seulement quelques mètres dans la mer Baltique en raison de tous les sédiments.

Maintenant, il semble que, comme l'information se révèle de plus en plus, le mystère qui entoure l'objet grandit. Les bonnes nouvelles pour tous ceux qui sont intrigués par cette histoire, c'est qu’une troisième expédition par l'équipe va démarrer dans environ deux semaines - l'équipe Ocean X espère pouvoir se prononcer sur quelques-unes des explications possibles, et recueillir des données pour faire encore plus la lumière sur ce mystère embarrassant.

« Une nouvelle expédition aura lieu dans environ trois semaines. » - Peter Lindberg, l'équipe Ocean X co-fondateur (dans environ 2 semaines à partir de maintenant au moment de la publication).

Baltic Anomaly V2 Vaghauk 2
L’Artiste Hauke ​​Vagt a révisé et mis à jour l'image de ce à quoi l'anomalie ressemble dans son intégralité.
 
Baltic Anomaly Close Up Sharpened Mask 2
L'image sonar à balayage latéral d'origine
 
Baltic Anomaly Sonar 1 2
Le sonar à balayage latéral montre l’anomalie principale (à gauche) et la seconde anomalie (à droite), qui n'a pas encore été explorée.

Perpendiculairement, il y des surfaces lisses et des cavités comme des couloirs à l'intérieur de l'objet

Dans une interview à une radio suédoise récente entrevue, Aasberg décrit quelques caractéristiques étonnantes qui semblent indiquer que l'objet est fait de la main de l'homme, ou peut-être est-ce une formation naturelle qui a été altérée ou travaillée. Dans des entrevues radio et télévision différentes, l'équipe a décrit la surface de la coupole comme étant similaire au béton, à la fois dans la texture et l'apparence. Le pilier massif sur lequel repose le dôme peut être fait d'un matériau différent indiquant que l'anomalie n’est peut-être pas faite d’une seule pièce complète, mais plutôt deux objets distincts, avec le dôme posé sur le sommet du pilier principal, et si oui, qui ou quoi a placé ce dôme sur le dessus ? En outre, quand nous disons pilier… - C'est un pilier qui a environ 180-190 mètres d'épaisseur.

« Nous y sommes allés deux fois, et le point d'interrogation est devenu maintenant tellement grand », dit Dennis Åsberg. « L’endroit est une plaque complètement circulaire avec 180 mètres de circonférence, on estimait donc que c’était les premières traces d'un météore. » 

« Mais il y a une piste de 1500 mètres dans le lit jusqu'à l’endroit où se trouve l’objet, et ils ont aussi découvert des angles droits, des murs avec des surfaces lisses et des cavités semblables à des couloirs à l'intérieur de l'objet -. Lorsque nous sommes sortis et avons vu les murs qui étaient droits et lisses, c'était effrayant, comme dans un film de science-fiction », « dit Dennis Åsberg d’Ocean X-Team dès qu’ils ont exploré l'objet inconnu à nouveau. »

Baltic Anomaly Stones 2
Formations circulaires de roches – le placement et la disposition en cercle semble délibéré (voir vidéo en informations complémentaires).

Cercles de pierres ou "Cheminées"

Pendant la plongée, l'équipe a nagé lentement au-dessus de l'objet en regardant vers le bas où ils ont rencontré le premier des nombreux sites étranges. Des cercles de pierre, comme des « cheminées », noires et dures  « presque pétrifiées » de quelques centimètres chacune de diamètre, comme 4 ou 5 perles d'un collier dans divers arrangements sur le dessus du dôme de 12 mètres de haut au-dessus du fond marin. Les pierres semblent être disposées dans des formes circulaires précises, il n'y a donc aucune possibilité que ce soit le fait d’un processus naturel dû au vieillissement, voire de glaciation.

Stefan Hogeborn, 47 ans, est un vétéran de 6000 plongées étalées sur ses 20 années de carrière. Il est l'un des plongeurs experts qui a été complètement hypnotisés par ce qu'il a vu. « Normalement les pierres ne brûlent pas», a déclaré Hogeborn. « Je ne peux pas expliquer ce qu'on a vu, et je suis allé là-bas pour répondre aux questions, mais je suis revenu avec encore plus de questions », a-il ajouté.

Le trou

Aussi visible, et montré dans certaines séquences de la vidéo diffusée, se trouve un trou étrange (photo ci-dessous) dans la partie supérieure de l'objet. Le trou est décrit comme étant d’environ 25 cm de diamètre. Où il conduit exactement, ou son but reste encore inconnue. On pense que cette fonctionnalité sera étudiée plus avant lorsque l'équipe reviendra sur le site à nouveau dans 2 semaines.

Baltic Anomaly The Hole2 2
Le trou étrange et inexpliqué dans le haut de l'anomalie.
 
Baltic Anomaly The Hole 2
Qu'est-ce que ce trou étrange et où peut-il conduire ?

Le sentier ou le chemin qui mène à L'Objet

Dans l'imagerie sonar initiale, ce qui semblait être des traces de dérapages de plus de 1000 mètres, ou une aire de plancher océanique, voire du sol marin perturbé conduisant à l'objet. Selon l'équipe de plongée ceci ressemble maintenant plus à une « piste » ou un « chemin de descente »  qui est aplati sur le fond marin avec l'objet au bout de celui-ci. Co-fondateur Peter Lindberg décrit cette fonctionnalité du site comme une arête élevée lentement à partir du bas jusqu’à une hauteur d'environ 8 mètres au-dessus du fond environnant. Il croit aussi que cette crête est faite de matériau plus souple que le pilier et le dôme.

La deuxième anomalie

À quelque 200 mètres de là se trouve la seconde anomalie étrange, qui étonnamment est encore à explorer ! Les premières images du sonar à balayage latéral montrent quelque chose décrit par l'équipe comme une forme de « fenêtre d'église gothique ». Semblable à l'anomalie principale, cet objet a aussi une zone menant à des fonds marins perturbés, ou ce qui pourrait être une crête. Les plongeurs étaient tellement surpris par l'anomalie principale qu’ils n'ont tout simplement pas eu le temps de plonger sur la seconde. Le voyage de retour dans deux semaines devrait présenter une opportunité pour qu’elle soit finalement explorée.

Il y a des possibilités réelles que la seconde anomalie puisse aider à donner des indices sur l'origine et la nature de l'objet principal.

Les visualiseurs à distance étaient corrects

Plusieurs semaines avant que la seconde expédition ne partent, plusieurs visualiseurs à distance ont décrit l'anomalie lors de séances à « l’aveugle », où tout ce qu'ils ont reçu était un numéro de référence de cible. Les résultats préliminaires de l'expédition Ocean X ont confirmé certaines similitudes remarquables et des détails qui ont été étonnamment prédites par les visualiseurs à distance.

Un des visualiseur à distance a décrit l'anomalie avec le même sentiment que « très importante », « gris clair », « ressemble à la couleur du ciment », « comme un barrage - mais ce n'est pas un barrage, mais cela me rappelle un barrage, c’est juste qu'il est si grand, massif et grand, qui descend à chaque fois que vous vous êtes levé et vous regardez en bas sur elle, sur un barrage et je peux voir comment il se déplace juste en bas loin de moi ".  (Ndlr ???)

Un autre visualiseur l’a décrit comme rond, et semi-enterré, épais, du haut vers le bas du sol, AOL « comme un bunker d'armes ou un silo de tubes de missiles, quelque chose comme ça, plus épaisse qu'elle ne devrait être ou que ce à quoi vous vous attendiez ».

« Cela va directement vers le haut et plonge à l'intérieur, comme le Faucon Millenium de l'Empire contre attaque. »

(Note de l'éditeur : Une AOL est ce que les visualiseurs à distance indiquent comme étant une image de la cible qui arrive dans leur esprit).

Lindberg a été très impressionné par la qualité des données prédites par les visualiseurs à distance – « En ce qui concerne la « vision à distance » : Oui, le dernier gars donne tout à fait ce qui ressemble à une explication fantasmagorique. Peut-être qu'il aura raison, si nous trouvons plus de trous, » a-t-il dit.

«  Les données 3D des sonars multifaisceaux prennent un certain temps à être calculé. Nous ne serons pas en mesure de voir les premières images 3D de la zone avant la fin de la semaine prochaine. J'ai vu des données brutes, et si ce que j'ai vu est confirmé par le résultat final que nous obtiendrons, je crois qu’il y aura des choses tout à fait étonnantes sur lesquelles réfléchir. »

« Plus de photos arriveront, mais plus de prises de photos de plongée, pas avant la prochaine expédition. La société de production est en ce moment en train de travailler avec les films des ROV et des images fixes à partir de ces derniers seront publiées avant l'expédition » - « C'est la société de production, qui fait  le documentaire, qui décidera des images qui seront diffusées ».

La Meringue

Au début, lorsque les premières images ont été publiées par les médias suédois, l'image ci-dessous a causé beaucoup de confusion pour de nombreuses personnes, qui croyaient que l’image montrait l'anomalie complète.

Cependant, après que la confusion eut été effacée, il est devenu évident que l'image ci-dessous était quelque chose que maintenant nous surnommons "La Meringue". On sait maintenant que La Meringue est une fonction circulaire de 4 mètres de large qui se trouve effectivement sur le dessus du champignon principal de 200 pieds de large et elle est en forme dôme. Ce qui ressemble au fond en bas est en fait le sommet de la coupole de champignon. Le fond marin est encore 40 pieds plus bas !

Baltic Anomaly Meringue 2
« La Meringue » – d’environ 4 mètres de large - n’est que l’une des nombreuses caractéristiques
étranges assise au sommet de la formation.

Résolution de l'objet

Lindberg a demandé, « Quel genre de résolution / précision peut-on attendre des ROV (Véhicule Opéré à Distance) », a-t-il dit – « de mauvaises résolutions, nous avons été parrainés par Ocean-Modules avec un « vieux » modèle de la ROV V8 Sii. Il ne devait pas être en mesure d'envoyer de la vidéo et les images sonar en même temps par le biais du câble de 450 mètres (que nous avons) mais cela a fonctionné, mais au détriment de la qualité de la vidéo. Sur la prochaine expédition, ils vont nous fournir un modèle plus récent, puis nous allons probablement obtenir une bien meilleure qualité de vidéo. »

Il a continué - « Ils ne savent pas tout ce que nous avons vu avec le ROV. Il faudra un certain temps pour transférer les cassettes sur un format avec lequel ils peuvent travailler, et les gens ont leurs heures de travail. Je pense cependant qu'ils doivent être quelque chose comme 10 personnes qui travaillent avec ça maintenant. »

Les échantillons de roche

Dans un récent Q&R sur Facebook, il a été discuté avec le co-fondateur Peter Lindberg des pierres branlantes qui composent les « cheminées » assis sur le dessus de la coupole - « Alors, est-ce que des résultats scientifiques ont déjà été trouvés à partir des échantillons Peter ? » - « Nous avons récupéré deux pierres en vrac posées sur le cercle. Ils font des tests de laboratoire sur les pierres dès maintenant. Mais je pense que nous trouverons qu'elles sont faites d'un bon nombre de minéraux communs. Je crois que depuis il y a des pierres en vrac posées sur le cercle, le cercle doit être de la pré-ère glaciaire. La glace a déposé les pierres quand elle a fondu. »

« Je ne sais pas, mais si je dois parier mon argent sur ​​quelque chose, je pencherai pour la possibilité que le cercle soit d’âge pré-ère glaciaire -. »

Les pannes d'équipement inexpliquées

Un phénomène curieux qui a été observé par l'équipe de plongée concerne la coupure constante des équipements électriques lorsqu’ils étaient à proximité de l'anomalie, ce qui pourrait être lié à une perturbation magnétique dans la région.

« Pourquoi rien ne marche ici, quoi que ce soit d’électrique et le téléphone satellite a aussi cessé de fonctionner quand nous étions au-dessus de l'objet, puis nous partîmes à environ 200 mètres et il s'est à nouveau remis à fonctionner et quand nous sommes retourné sur l'objet il s’est à nouveau éteint, ce qui est un peu étrange » -. Stefan Hogeborn

« Les plongeurs ont dit qu'une poudre « noirâtre » avait été attirée sur la caméra, je ne l'ai pas vu moi-même cependant. Une autre chose est que nous ne pouvions pas utiliser le téléphone satellite lorsque nous étions au-dessus du cercle, mais juste quelques dizaines de mètres au large de la position le téléphone a fonctionné. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est un fait. En outre, les lumières de la caméra vidéo ont sauté lorsque les plongeurs les ont mises en route à la surface lorsqu’ils les ont testés avant la plongée n° 2. Ils ont décidé de toute façon de prendre la caméra vidéo avec eux et d’essayer d'utiliser leurs lumières ordinaires pour éclairer la vidéo. Quand ils sont descendu la caméra vidéo a commencé à montrer un message d’ « erreur »  sur le petit écran ". - Peter Lindberg

« Le plongeur a redémarré l'appareil photo à plusieurs reprises et finalement il s’est remis à fonctionner. Donc, il a filmé leur plongée, mais rien n'était sur ​​la bande quand ils l’ont regardée par la suite. Le seul problème qu'on a eu avec le ROV, c'est que nous avons constamment eu à redémarrer le sonar. Enfin, il n'a pas fonctionné et nous avons continué avec juste la caméra vidéo. Quand nous avons quitté le cercle, nous sommes allés sur une épave et avons passé quelque chose comme 35 heures à utiliser le ROV sur l'épave, et le sonar a marché tout le temps. Les perturbations magnétiques, vous allez me dire ! »

« Quelqu'un a demandé quelles températures nous avons eues là-bas. Eh bien, le thermomètre des plongeurs a montré -1 degré Celsius quand ils étaient au-dessus du cercle, alors qu’il aurait dû être de quatre degrés Celsius. Le thermomètre a peut-être montré une mauvaise valeur, bien sûr. »

« Nous avons examiné notre ordinateur de plongée (l'ordinateur de plongé en haute mer), et il a dit moins un degré ce qui est assez froid pour un plongeur, mais cela devrait être impossible d'avoir de l’eau à cette température, car elle se transforme en glace à zéro degré, mais ceci pourrait être expliqué par le mouvement de l'eau » (ndlr : ou le sel) -. Stefan Hogeborn, Professional Diver

« Je ne peux pas révéler la vérité avant d’avoir tous les faits. Jusque-là tout est de pures spéculations, même de mon côté. Je ne sais pas si elle peut être creusée, je n'ai même pas encore pénétré la surface ... »

« Nous avons encore quelques mois avant qu'il ne soit trop tard pour sortir sur le site. Mais, apparemment, ce sera la dernière expédition pour nous. Je pense qu'une véritable équipe scientifique devrait prendre le relais et faire une véritable expédition dans la région. Après tout, nous sommes tout simplement des chasseurs d’épaves qui essayons de comprendre ce que nous avons trouvé. »

Baltic Anomaly Dennis Aasberg 2
Le Co-fondateur de l'équipe Ocean X - Dennis Aasberg
 
Baltic Anomaly Peter Lindberg 2
Le Co-fondateur de l'équipe Ocean X - Peter Lindberg

Peut-il être ramené à la surface ?

Lorsqu'on lui a demandé s'il y avait la possibilité de faire remonter l'objet à la surface, Lindberg n'a pas tardé à réagir avec un emphatique - « Dieu non ! Il fait bien un poids énorme, comme des milliers de tonnes. »

Les lignes droites / rainures

Les images sonar originales montrent de larges rainures incroyablement droites ou des lignes dans la structure. Quand quelqu'un sur le groupe Facebook a spéculé que les rainures étaient de quelques dizaines de centimètres, Lindberg n'a pas perdu de temps à les corriger – « Non les rainures sont plus comme 1-1,5 mètre de large et 0,5-1,5 m de profondeur. » Plus tard, il a dit –  Les lignes peuvent être faites par des causes naturelles, mais elles semblent faites par la « main de l’homme ».

Ocean X Team Members 2
Peter et Dennis à l'extrême gauche au dernier rang - et le reste de l'équipage d’Ocean X photo avec le Falcon Baltique dans le fond.

Peter Lindberg partage ses pensées

Il y a quelques jours le co-fondateur de l'équipe de Peter Lindberg Ocean X a sauté sur la page Facbook d’Ocean X pour une série de questions et réponses impromptues qui a été tout à fait fascinante.

Bonjour les amis, je n'ai rien écrit ici depuis un moment, ce qui peut peut-être s'expliquer par le fait que j'ai vraiment été là-bas ... Je vais vous livrer ici une partie de ce que je crois :

1. Je ne crois pas que le cercle est une épave d'un engin volant à partir de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à ces derniers temps (ou de quelques milliers d'années passées d'ailleurs).

2. Je ne crois pas que le cercle est une épave de tout type de bâtiments flottants connus du passé ou de l'époque moderne.

3. Je ne crois pas que le cercle est une construction faite par quelqu'un après l'âge de glace (sous-marin, etc., bases incluses).

4. Je crois que la surface du cercle est constituée de minéraux.

5. Je crois que la surface ressemble à du béton à travers la caméra du ROV, mais je ne crois pas qu'il est fait de béton.

6. Je crois que les lignes très angulaires et les formations, que nous pouvons voir sur l'image sonar à balayage latéral de l'année dernière existe vraiment. La chose étrange est que je pensais, avant cette expédition que lorsque nous pourrions nous approcher de ces formes peut-être qu’elles ne seraient pas si droites que sur l'image sonar à balayage latéral, en réalité, elles sont encore plus droites ! Elles ressemblent vraiment à des pièces construites sur le cercle.

7. Je crois qu'il aurait pu y avoir de l'activité volcanique dans la région et même sur (ou dans) le cercle après l'âge de glace, ou avant, mais alors ils ne cadrent pas avec ce que nous savons sur l'âge de glace.

8. Je crois que le cercle « repose » sur le dessus de ce qui ressemble à un pilier de roche, élevé à peu près à 8 mètres au-dessus du fond environnant. Le cercle semble être d’environ 4 mètres d'épaisseur. En d'autres termes, la partie supérieure du cercle se trouve à 12 mètres au-dessus du fond environnant.

9. Je crois que nous devrions savoir, avec la prochaine expédition, si le cercle et le pilier sont fixés en un seul morceau ou si elles sont séparées d'une certaine façon.

10. Je crois que le chemin, ou sur la piste, est une crête qui s’est élevée lentement à partir du bas vers une hauteur d'environ 8 mètres au-dessus du fond environnant. Je crois aussi que la crête est faite de matériau plus souple que le pilier et le cercle.

« Ce que je sais, c'est le fait que nous ayons trouvé un trou rond d'environ 25 cm de diamètre allant tout droit dans la surface du cercle, c’est quand même étrange, non ? Quelle est sa profondeur ? Aucune idée, nous l’avons vue seulement pendant quelques secondes avant que nous décidions de faire marche arrière pour préserver la visibilité pour les plongeurs qui allaient vers le bas plus tard. Ils n'ont pas trouvé le trou. Il pourrait y avoir d’autres orifices, à ce moment précis nous ne le savons pas » -. Eh bien, commentez là-dessus, avant que je continue plus en avant avec ce que je pense.

Note de l'éditeur : l'orthographe et des erreurs de ponctuation diverse ont été modifiées, mais sinon le texte est reproduit exactement comme il était.


Source : Truthfall.com traduction Folamour

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Twilight Zone Arrow Anomalie de la Baltique : Encore plus étrange que n’importe quelle découverte d’Ovni